» » » 2 mesures pour relancer la filière de l'énergie solaire photovoltaïque

2 mesures pour relancer la filière de l'énergie solaire photovoltaïque

Les professionnels du solaire photovoltaïqueEn 2011, la filière de l’énergie solaire photovoltaïque a perdu la moitié des 25.000 emplois qu’elle avait créés jusque-là. Enerplan propose deux mesures simples pour une relance maitrisée du secteur et de l’emploi, dès 2012 et dans une logique industrielle, non spéculative.

  • Le kilowattheure d’électricité solaire atteindra la “parité réseau” (c’est-à-dire aura un prix de revient équivalent à celui de l’électricité au détail) d’ici à 2017. Les entreprises françaises, pour la plupart des PME, veulent être les acteurs de cette étape majeure du futur de l’énergie en France et dans le monde. Pour cela elles doivent pouvoir travailler sur les bases ci-dessous:

– Pour les projets de centrales de moins de 100 kWc: le système de régulation du tarif d’achat a conduit à une baisse très forte (- 26% de mars 2011 à 1er janvier 2012), supérieure à la baisse des coûts d’investissement. Aussi, pour les projets de moins de 100kWc, Enerplan demande de figer les tarifs d’achat au 1er janvier 2012 pour à minima le premier semestre (pas de baisse au 1er avril).

– Pour les projets de centrales de plus de 100 kWc (au-delà de 700 m² de panneaux): la sélection passe désormais par un système d’appels d’offres. Du fait de la complexité du processus et du délai d’instruction prévisible des dossiers par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), la réalisation des projets retenus ne pourra débuter qu’à l’automne 2012. Ce calendrier extrêmement long, les coûts de développement et l’issue incertaine des projets détruisent chaque jour un peu plus le tissu économique et d’expertise du photovoltaïque en France. Pour les projets de plus de 100kWc, Enerplan propose le retour à des tarifs d’achat bas et dégressifs de l’électricité photovoltaïque.

Cette mesure ne présente que des avantages pour l’Etat, les entreprises et le consommateur:

– Permettre une reprise du marché dès 2012: les entreprises du secteur pourront enfin investir avec une visibilité à 5 ans et devenir ainsi des acteurs à l’export d’un savoir faire français dans un marché mondial au potentiel considérable.

– Eviter à l’Etat le coût de mise en place de services de traitement des dossiers d’appels d’offre au sein de la CRE, qui n’est en rien dimensionnée pour cela dans ses effectifs.

– Assurer une maitrise des coûts d’achat de l’énergie, selon l’échéancier proposé ci-dessous, et donc la décroissance de l’impact sur la CSPE, jusqu’à un coût nul dès 2017.

  • Propositions Enerplan de baisse des tarifs d’achat sur la base d’une révision baissière semestrielle (au dessus de 100 kWc):

Les tarifs de départ de 2012 sont basés sur les niveaux estimés fournis pour les appels d’offres en cours organisés par l’Etat. Ces tarifs représentent, pour chaque tranche, une moyenne et varieront, selon le type de centrales (au sol, toiture, ombrière…) et selon les zones géographiques des installations.

 

Proposition baisse tarifs du photovoltaïque (Enerplan)


Afin d’éviter tout dépôt de dossiers “fictifs” et tout risque de spéculation, des critères sérieux doivent être fixés et un minimum de documents devront être fournis pour bénéficier du tarif d’achat (bail ou promesse signé, autorisations administratives, pré-validation des préfectures, capacités financières…).

Les professionnels du solaire ont la maturité industrielle pour aller vers une réduction raisonnée des tarifs d’achat de l’énergie solaire. Mais ils ont avant tout besoin de stabilité pour se développer.

Ces deux mesures fortes et volontaristes permettront à la filière de tendre vers l’objectif de 20 GWc installés en 2020, inscrit dans les conclusions des Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque dont Enerplan est l’un des acteurs.

Source: Communiqué de presse du 25/01/12 d’Enerplan

2 réponses

  1. Dessoubre
    | Répondre

    En Allemagne, la parité réseau est déjà atteinte en 2012 pour les tarifs autres que l’industrie

    http://energeia.voila.net/solaire/parite_allemagne.htm

    En effet, le tarif dit résidentiel concerne tout ce qui n’est pas industriel, et pas seulement les habitations comme on pourrait le croire.

    C’est le résultat d’une politique cohérente depuis vingt ans en faveur des énergies renouvelables.

    Et les allemands ont payé de leurs deniers pour que l’industrie photovoltaïque se développe et permette aujourd’hui d’avoir des prix abordables et concurrentiels.

  2. Dessoubre
    | Répondre

    En Allemagne, la parité réseau est déjà atteinte en 2012 pour les tarifs autres que l’industrie

    http://energeia.voila.net/solaire/parite_allemagne.htm

    En effet, le tarif dit résidentiel concerne tout ce qui n’est pas industriel, et pas seulement les habitations comme on pourrait le croire.

    C’est le résultat d’une politique cohérente depuis vingt ans en faveur des énergies renouvelables.

    Et les allemands ont payé de leurs deniers pour que l’industrie photovoltaïque se développe et permette aujourd’hui d’avoir des prix abordables et concurrentiels.

Répondre à Dessoubre Annuler la réponse.