» » Amélioration de l’efficacité énergétique: le bâtiment est une priorité

Amélioration de l’efficacité énergétique: le bâtiment est une priorité

 Amélioration de l’efficacité énergétique, la France s’engage

Ce plan, c’est à la fois un plan d’économie d’énergie avec des objectifs Français pour 2020, mais aussi une photo et un baromètre des mesures et actions déjà mises en place au niveau Français sur l’efficacité énergétique.

Plan Nationale d’Action Efficacité Energétique (PNAEE) : il  fait référence aux données France de l’année 2012 et zoome bien entendu sur le volet consommation dans le secteur bâtiment. Il présente également une vision complète de l’évolution de la consommation énergétique en France sur l’ensemble des secteurs.

Il répond à une obligation lié à la directive 2012/27/EU de la commission européenne, pour laquelle chaque État membre doit présenter à la Commission leurs plans nationaux d’action en matière d’efficacité énergétique (PNAEE).

À travers ce plan d’action 2014, remis à la commission Européenne fin avril, la France s’est donc fixée un double objectif ambitieux à l’horizon 2020 :

Réduction de la consommation d’énergie finale (i.e. la quantité d’énergie livrée au consommateur (essence à la pompe, électricité du foyer etc.)). L’objectif est de réduire la consommation à 131 Mtep d’ici 2020, contre 155 Mtep actuellement.

Réduction de la consommation d’énergie primaire : cette énergie c’est la somme de l’énergie finale et des pertes d’énergie liées à la transformation et transport de l’énergie (rendement d’une centrale électrique, pertes en ligne d’électricité, etc.). L’objectif est une réduction de consommation à 236 Mtep, contre 260 Mtep actuellement.

La consommation d’énergie en France en 2012 : D’une façon globale, en 2012, la consommation en énergie finale est d’environ 155 Mtep pour l’ensemble des secteurs économique avec une augmentation de l’ordre de 3,2 % par rapport à 2011.

La part du lion pour le secteur BTP : Le secteur du bâtiment représente en 2012 une consommation d’énergie finale en hausse par rapport à 2011 avec un poids de près de 45% (44,46 %) sur l’ensemble des consommations.

L’objectif dans le secteur du bâtiment, qu’il soit tertiaire ou résidentiel, est la maîtrise de la demande en énergie. Des programmes dans le bâtiment neuf et un chantier de rénovation énergétique ont été mis en place et se poursuivent:

– Dans le neuf, généralisation des bâtiments basse consommation depuis 2012, et les bâtiments à énergie positive (BEPOS) seront la norme à partir de 2020,

– Dans l’existant, un objectif de réduction de 38 % des consommations a été fixé d’ici 2020.

Le rapport « plan d’action de la France en matière d’efficacité énergétique – édition 2014 » soumis le 24 Avril 2014 à la commission européenne  propose une synthèse de l’ensemble des actions existantes actuellement, mises en place depuis le grenelle de l’environnement et amendées régulièrement par les différentes législatures, lois et décrets d’application.

Il est aussi  intéressant de lire et apprécier en annexe les modalités de calcul des impacts sur les réductions de consommations d’énergie à horizon 2020 de chaque mesure proposée comme la réglementation thermique RT2012, les éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ), le crédit d’impôt développement durable (CIDD) et les éco-prêt logement social (Eco-PLS).

Le tableau ci-dessus recense les actions en place aujourd’hui et leurs impacts annuels. Le rapport détaille les hypothèses prises en compte pour déterminer les économies engendrées par chacune de ces actions qui concernent le secteur du bâtiment.

Le constat est à la fois logique et évident : la rénovation et les actions en ce sens représente plus de 90 % des économies générées en 2020. Et les CEE y pèsent très lourd.

Bien sûr, ces analyses prospectives sont basées sur des hypothèses qui devront être mises à jour régulièrement.

C’est ainsi que nous pouvons nous attendre à ce que chaque année le PNAEE soit actualisé avec de nouvelles hypothèses et des nouvelles mesures d’efficacité énergétique comme par exemple celles que  la « future » loi pour la transition énergétique devrait développer.

Liens utiles en complément :

– Remise du plan d’action et synthèse (MEDDE) : cliquez ici

– Une synthèse du plan remis à la commission (en Anglais) : cliquez ici

– Le plan précédent (2011 – Second plan PNAEE) : cliquez ici

– Le plan de 2008 (Premier plan PNAEE) : cliquez ici

Répondre