» » L’après 21 décembre marque-t-il le début d’une nouvelle ère sans pétrole et gaz?

L’après 21 décembre marque-t-il le début d’une nouvelle ère sans pétrole et gaz?

Les Mayas ont évoqué le début d’une nouvelle ère ou cycle … et non pas la fin du monde comme le démontre de nombreuses études scientifiques (CNRS notamment)

En cinq questions que nous vous posons, comment se caractériserait ce changement d’ère :
1) Ce nouveau cycle est-il celui qui verra une nouvelle révolution industrielle et sociale qui fera d’une part disparaitre le règne du tout pétrole, et, d’autres part, apparaitre de nouveaux modes de vie, de déplacement, et l’usage des technologies de l’information et Internet pour piloter ajuster et gérer les multiples sources d’énergie renouvelables qui seront le cœur de la société de demain ? Qu’en pensez-vous ?

2) Le stockage de l’énergie est une question cruciale si la part des énergies intermittentes (solaires et éoliennes) augmente : le stockage Hydrogène est-il la solution comme le laisse à penser à la fois les premières réalisations sur le terrain en Allemagne, mais aussi les premiers retours d’expérience en Corse près d’Ajaccio avec le pilote de centrale solaire à stockage d’hydrogène ? y-a-t-il d’autres modes de stockage de l’énergie qui peuvent émerger à court terme ?

3) La transformation des bâtiments en source d’énergie, 191 millions d’immeubles en Europe, se fera-t-elle avec la multiplication des panneaux photovoltaïques, l’usage un peu plus intensif de la géothermie – qui est une énergie renouvelable non intermittente, maîtrisée et avec un formidable potentiel en France – (cf l’article Géothermie et réseaux de chaleur)

4) L’Allemagne et sa transition énergétique « Energiewende » qui prévoit 80% d’Energie Renouvelable dans le mixte énergétique d’ici 2050 est-elle déjà dans le « nouveau cycle »? Et en France, notre transition énergétique, comment l’imaginez-vous ? Avec quel mixte ?

5) Le recours à l’usage du gaz et du pétrole de schiste est coûteux, grand consommateur d’eau (alors que l’eau est et sera une ressource clé avec les dérèglements climatiques), risqué au niveau sismique … Est-il ou non le dernier pétard mouillé pour une économie fondée sur les énergies fossiles qui arrive à sa fin ? Jeremy Rifkin, le célèbre économiste Américain est-il dans le vrai ? Les Mayas étaient-ils dans le vrai ? Y a-t-il un réel et profond tournant qui va s’accentuer maintenant ?

Après la révolution de la machine à vapeur, la révolution électrique et pétrole, voit-on et verra-t-on naitre une nouvelle révolution basée sur les technologies de l’information et l’usage massif des énergies renouvelables ? Poussera-t-on nos politiques de tout bord à réfléchir à une vision long terme, au-delà des échéances électorales, pour que le réchauffement climatique soit ralenti à défaut d’être complètement arrêté, pour la survie de nos enfants et … de l’homme ?

Sources :
CNRS vidéo expliquant le calendrier Maya – article du monde

Une réponse

  1. François
    | Répondre

    C’est une façon intéressante d’éclairer ce passage ou changement indiqué par le calendrier Maya, si la révolution se fait dans le sens de Jeremy Rifkin, c’est un vrai bouleversement qui nous attend sur les 20 prochaines années, c’est sûr, si non ce sera aussi une autre ère avec peut etre une humanité qui vivra douloureusement le réchauffement climatique et les dérèglements et qui ira dans le mur.

Répondre