» » » Biodiversité pour la construction et la rénovation

Biodiversité pour la construction et la rénovation

Bâtiment et biodiversité

Prendre en compte la biodiversité dans les projets de construction neuve et rénovation : découvrez ce guide bien conçu avec des solutions techniques des plus simples au plus complexes.

Pourquoi ne pas concilier habitat et nature, l’architecture peut inviter la nature dans le bâti alors découvrez ces fiches ainsi que le livret d’accompagnement qui est destiné à tous : maître d’ouvrage (collectivités et bailleurs sociaux, sociétés foncières) et maître d’œuvre (architectes, bureaux d’étude et professionnel du BTP).

Le livret : composé en 4 chapitres, c’est un tour d’horizon du thème de la biodiversité et de la politique urbaine (lois et documents d’urbanismes, biodiversité dans les labels HQE et LEED, nouveaux concepts d’architecture et de biodiversité, coûts de la biodiversité), puis de la biodiversité en ville (espèces concernées), et enfin les deux derniers chapitres introductifs aux fiches techniques sur le thème ‘concilier biodiversité et bâti’.

Les fiches : 18 fiches détaillées, regroupées en quatre thèmes, et illustrés de nombreuses photos aussi bien en habitat individuel collectif et tertiaire :

Végétalisation du bâti

– Toitures végétalisées (fiche 1 à 4) :

Les différents systèmes, choix du substrat, choix des végétaux, éléments externes favorisant la biodiversité

– Murs et façades végétalisés (fiche 5)

– Les abords du bâti (fiche 6)


Et le coût ? Cela peut fortement varier en fonction de la technique utilisée (de 80 à 300 €/HT par m2), la végétalisation des bâtiments se justifie bien sûr pour la préservation de la biodiversité, mais aussi et surtout, des intérêts énergétique, isolation phonique et thermique.


Inclusion de gîtes et nichoirs dans le bâti

– Généralités sur les nichoirs, gîtes et abris (fiche 7) : cliquez ici

– Nichoirs ou abris posés en excroissance

– Nichoirs ou abris directement inclus dans l’isolation extérieure (fiche 9) : cliquez ici

– Nichoirs ou abris inclus dans le coffrage et les murs extérieurs (fiche 10)

– Nichoirs ou abris dans les infrastructures en bois (fiche 11) : cliquez ici

On peut soit les intégrer déjà montés, soit penser le montage du mur en concevant dans sa structure des abris et nichoirs adaptés. Avec de nombreuses illustrations (dans un bardage, en sous face d’une avancée ..)

– Aménagement des toitures et combles (fiche 12) : cliquez ici

– Gîtes intégrés dans le petit bâti périphérique (fiche 13)

 

Et le coût ? pour l’Inclusion de gîtes et nichoirs, le coût des matériaux à intégrer est relativement  faible (de 50 à 200 € HT l’unité). Cependant, cela modifie les habitudes de travail pour les professionnels du bâti pour anticiper la pose de ces nouveaux éléments.


Interactions homme et biodiversité

– Dangers et surfaces vitrées (fiche 14)

– Eclairage des bâtiments et biodiversité (fiche 15) : La pollution lumineuse, en dehors de l’énergie consommée, l’impact et effets négatifs sur les êtres vivants.

– Autres dangers : des trous qui condamnent les animaux (fiche 16)

– Biodiversité en ville : gérer les désagréments (fiche 17)

Aspects juridiques

– Aspects juridiques (Fiche 18) : lois relatives à l’environnement, Lois relatives à l’urbanisme, à la construction et à l’habitation, Lois relatives à l’hygiène et à la santé publique, La biodiversité à travers les documents d’urbanisme – cliquez ici

Et aussi un espace documentaire permettant d’aller plus loin avec des exemples de projets et des infos précieuses : cliquez ici

– « Règles Professionnelles pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures végétalisées » guide ADIVET,

– « Réaliser des toitures végétalisées favorables à la biodiversité » (Airparif)

– « Trop d’éclairage nuit » – un guide réalisé par le FRAPNA,   etc..

Source et lien vers toutes les fiches biodiversité : cliquez ici

Livret biodiversité et bâti : cliquez ici pour télécharger


Répondre