» » Calorifugeage des réseaux, petit investissement pour grandes économies

Calorifugeage des réseaux, petit investissement pour grandes économies

L’isolation est au cœur de la rénovation des bâtiments pour faire des économies d’énergie. Et lorsqu’on pense isolation on pense immédiatement à l’enveloppe du bâtiment, sources de nombreuses déperditions thermiques surtout dans l’ancien bâti datant d’avant 1989. Oui mais parfois il suffit de travaux beaucoup plus simples et peu onéreux pour engendrer des économies.

Le calorifugeage, c’est minimum 10 % d’économie d’énergie

La production d’eau chaude se fait généralement loin des pièces de vies dans des endroits froids. L’acheminement vers les radiateurs fait perdre à l’eau chaude jusqu’à 20% de ses calories. Alors que nous cherchons sans cesse à limiter toutes déperditions nous laissons sans même nous en rendre compte de la chaleur s’échapper des tuyaux. En conséquence, nous chauffons plus fort et plus longtemps pour obtenir en sortie des tuyaux la température souhaitée pour notre espace habitée. Alors que la RT 2005 imposait déjà l’isolation des tuyaux de chauffage pour toute construction neuve, les logements anciens, très nombreux, restent mauvais élèves en termes de calorifugeage. Car lorsqu’on parle de rénovation du bâti ancien, c’est l’isolation de l’enveloppe qui vient à l’esprit alors qu’une simple isolation des tuyaux de chauffage engendre déjà jusqu’à 10% d’économie d’énergie par an voire plus dans certains cas de copropriétés anciennes !

Comment faire son calorifugeage ?

isolation-calorifugeage-tuyaux-chauffage-eau-chaude
manchon en mousse

Il est important de rappeler que l’isolation des tuyaux transportant l’eau chaude et l’eau froide doit être faite séparément.

manchon caoutchouc
manchon en caoutchouc

Deux options s’offrent à vous pour le calorifugeage. Vous pouvez faire appel à un professionnel, solution recommandée notamment pour les copropriétés, ou bien vous pouvez le faire vous même dans les cas simples. Voici les différentes solutions pour isoler vos tuyaux de chauffage.

L’utilisation de matériaux prêts à l’emploi  est la solution la plus simple. Ainsi, il existe des manchons souples en fibres minérales ou en mousse élastomère de différents diamètres que l’on place autour des tuyaux. Cette option est envisageable notamment pour les tuyaux faciles d’accès. L’intervention d’un professionnel n’est donc pas indispensable si vous avez quelques connaissances en la matière. Le prix varie de 1 à 5 € le tube d’1m et de 13 mm d’épaisseur. La variation du prix sera fonction du diamètre de vos tuyaux mais n’excède pas 5€. Les manchons peuvent être en caoutchouc ou en polyéthylène.

 

calorifugeage en laine de verre
calorifugeage en laine de verre

 

La laine de roche peut également être utilisée. Mais sa mise en œuvre est un peu plus complexe que les manchons. Car en plus d’entourer les tuyaux de laine de roche, il faut rajouter par-dessus une toile recouverte d’un revêtement en polyuréthane.

Une autre solution beaucoup plus écologique se fait avec du coton Métisse en bourrelet qui est enroulé autour des tuyaux de chauffage. Une bande de coton plâtrée est ajoutée par-dessus pour protéger. En plus d’être plus écologique elle apporte un confort acoustique important.

En cas de changement des tuyaux suites à une rénovation de la plomberie, il est possible de mettre des tuyaux pré-isolés et donc prêt à l’emploi qui apporteront l’isolation nécessaire sans rien ajouter d’autre.

Le rendement du système de chauffage n’est pas le rendement de la chaudière…

Point très important qu’il faut retenir, c’est que le rendement global de la chaîne de chauffage est donné par :

  • le rendement de la chaudière
  • le rendement du réseau
  • le rendement des émetteurs
  • et enfin le rendement des systèmes de régulation.

On le sait maintenant tous les systèmes de production de chaleur portent ou devront porter une étiquette mentionnant leur performance énergétique. Ces étiquettes énergétiques, allant d’A++ à G, vont permettre d’indiquer si le produit consomme beaucoup d’énergie ou non. Mais alors que nous avons vu que les réseaux étaient à l’origine d’une grande partie des déperditions thermiques, ces étiquettes énergétiques ne seront pas appliquées pour les tuyaux du réseau de distribution de chauffage qui reste en dehors du scope de performance à atteindre avec pourtant, un impact non négligeable. Alors comment réussir à apporter de réelles améliorations lorsqu’une partie seulement est faite pour aider à répondre aux exigences techniques ? Il semble compliqué de laisser seule la responsabilité aux plombiers… de l’isolation ou non des réseaux de distribution.

La rénovation énergétique globale : le calorifugeage est clé

Votre chaudière peut bien être la plus performante du marché, si le réseau de tuyau n’est pas isolé convenablement, le rendement global de votre dispositif de chauffage (comprenant l’ensemble chaudière/réseaux/radiateurs) ne sera pas maximum. Si votre budget ne vous permet pas une rénovation complète de votre logement, l’option de calorifuger apporte un confort non négligeable, et des économies immédiates qui seront vite remboursées. En plus de cela en 2016 encore ces travaux sont éligibles au crédit d’impôt ! Plus d’excuse, le calorifugeage des réseaux de chauffage doit être une généralité appliquée à tous les bâtiments anciens.

Une réponse

  1. Prestacalorifuge
    | Répondre

    Très belle représentation de notre métier nous pouvons aussi mettre de la protection mécanique tôlerie pour le calorifugeage extérieur tres solidité par nos clients
    ou Pvc souple pour le calorifugeage intérieur

Répondre