» » » Ça chauffe avec la pompe à chaleur géothermique…mais pas que !

Ça chauffe avec la pompe à chaleur géothermique…mais pas que !

Depuis les 20 dernières années, 200 000 pompes à chaleur (PAC) géothermiques ont été installées en France. Mais d’’ici 2023, elles devront doubler leur production d’énergie (soit 2 800 ktep) pour respecter les objectifs fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Alors la PAC géothermique, pour quelles utilisations ? Quels avantages apporte-t-elle ?

Le triple rôle de la géothermie

pac-eau-eau
PAC sur nappe (eau-eau)

La PAC géothermique, comme tous systèmes utilisant la géothermie, capte les calories du sol grâce à des capteurs souterrains par 3 types de captages différents : le captage horizontal (à faible profondeur), le captage vertical (avec des forages entre 80 et 120m de profondeur) et le captage sur eau de nappe (avec une sonde verticale)

Ainsi une PAC géothermique permet d’obtenir :

  • Du chauffage : première utilité de la PAC géothermique. Si elle est bien installée, un système de chauffage supplémentaire ne devrait pas être nécessaire. Elle consomme de l’électricité mais beaucoup moins qu’un radiateur (4 à 5 fois moins) ce qui permet de faire jusqu’à 60% d’économie sur la facture d’électricité
  • Du refroidissement : Deux systèmes sont possibles. Soit un rafraichissement passif gratuit, soit une production de froid par la PAC. En mode passif, le rafraichissement est effectué par simple circulation d’air et d’eau fraiche sans faire usage de la PAC. Sa consommation en électricité est 30 fois moindre que celle d’un climatiseur classique.

 

  • De l’eau chaude sanitaire (ECS) : indépendant du système de chauffage comme un chauffe-eau thermodynamique géothermique ou soit par un système combinant production de chauffage et d’ECS. Dans les deux cas, la chaleur du sol est utilisé pour amener l’eau à haute température (jusqu’à 65°C).

 

Le système de pieux échangeurs pour le neuf

geothermie-pieux-echangeurs
Schéma d’une installation de PAC géothermique par pieux échangeurs (source Ecome)

Dans le cas d’une construction neuve nécessitant des fondations profondes (pieux, micropieux…), il est intéressant de raccorder la pompe à chaleur à un système de géothermie sur pieux échangeur. Il s’agit d’insérer dans les pieux de fondations, des tubes qui vont faire circuler un fluide caloporteur permettant d’échanger la chaleur avec le sous-sol. L’avantage des fondations profondes est qu’elles apportent une grande surface d’échange thermique.

Pour l’instant surtout maitrisée en Allemagne et en Autriche depuis une quinzaine d’années, elle se répand de plus en plus en France avec le mérite d’utiliser une mise en œuvre déjà prévues. Ainsi par rapport à une géothermie classique par sonde, c’est 30% d’économie possible lors de son installation… En plus de toutes les économies qu’apporte une PAC géothermique !

 

Des avantages certains pour les bâtiments

Jusque-là plutôt préconisée pour les maisons individuelles, de nombreux gros bâtiments voient le jour avec des installations de PAC géothermique pour répondre dans la quasi-totalité aux demandes en chauffage et refroidissement.

L’un des plus gros avantages à une telle installation est très peu sensible aux fluctuations des températures extérieures. La température des sols étant plutôt stable, son rendement est très bon. En plus de cela, l’échangeur étant enterré, l’installation est complètement invisible et silencieuse. Très utile pour les zones à forte densité où la place est chère ou lorsque la préservation du patrimoine architectural ne permet pas d’installations visibles.

pac-geothermique-ehpad
Exemple de bâtiment avec une installation de PAC géothermique

 

Avec un retour sur investissement d’une dizaine d’année et une durée de vie des installations sous-terraines de 25 ans, la rentabilité d’une PAC géothermique est assez élevée.

Une réglementation simplifiée depuis 2015

carte-geothermie-franceDepuis 2015, la règlementation pour la géothermie de minime importance a été largement simplifiée. Elle concerne, les installations inférieure à 500kW et avec une profondeur de moins de 200m. Ainsi, même si une entreprise de forage qualifiée doit obligatoirement intervenir, les démarches administratives ont été simplifiées et ne nécessite qu’une télé-déclaration au lieu de devoir demander des autorisations préalables. Les délais sont donc plus courts et les déplacements ne sont plus nécessaires. De plus, une carte des autorisations de géothermie en France est disponible pour vous renseigner rapidement sur votre possibilité à mettre en place une installation de PAC par géothermie.

Avec une disponibilité locale et sur la quasi-totalité du territoire, le système de PAC géothermique est une solution très stable et bon marché pour la production de chauffage, de refroidissement et d’ECS. Enfin pour inciter les installations, le fond de chaleur de l’ADEME fournit une aide financière aux études et à l’investissement. Sans compter qu’une PAC géothermique est toujours éligible au crédit d’impôt.

Source : Syndicat des Energies Renouvelables (SER)

Répondre