» » » Du confort en plus avec la distribution d’air chaud de son poêle ou insert

Du confort en plus avec la distribution d’air chaud de son poêle ou insert

A l’heure où les économies d’énergie sont primordiales, l’efficacité énergétique est une priorité. Et toutes les économies sont bonnes à prendre.

Même si l’été arrive, il est déjà temps de penser à son installation pour cet hiver. Le choix du bois énergie est-il une option économique et écologique ? Et si la chaleur de son poêle à bois pouvait être optimisée et mieux répartie ? Par quels moyens ?

Le bois énergie, une énergie renouvelable

Première des énergies renouvelables en France, le bois énergie (ou biomasse solide) est utilisé par un foyer sur deux, en tant que source de chauffage principale ou complémentaire, bois énergie en Franceavec 7.5 millions d’appareils à bois installés. Comme son nom l’indique, c’est le bois qui est utilisé comme combustible.

 

Un tiers du territoire français étant occupé par des forêts, dont le taux d’accroissement forestier naturel est bien supérieur aux prélèvements forestiers, le bois offre un bilan carbone positif.

Les différents appareils de bois énergie :

  • La cheminée
  • L’insert et le foyer fermé
  • La poêle
  • La chaudière

A l’exception de la cheminée dont le rendement est de 10% du fait que le foyer soit ouvert, les autres appareils ont un rendement entre 70 et 90% (en fonction du type d’appareil).

Les différents combustibles du bois énergie :

  • Les granulés
  • Les bûches (forme la plus courante)
  • Les plaquettes forestières
  • La sciure
  • Les copeaux

Le gros avantage est qu’il n’y a aucune perte dans la filière bois grâce à ces combustibles, qui sont souvent une récupération d’autres industries locales comme des scieries par exemple.

En plus d’apporter un confort visuel avec un sentiment de chaleur douce, le retour sur investissement d’un appareil de chauffage à bois est assez rapide car le bois est le mode de chauffage le plus économique.

Lorsque l’on met en route son chauffage au bois, une partie de la chaleur qui se dégage est perdue d’où son rendement qui n’est pas de 100%. Alors comment rendre le bois énergie encore plus performant ?

conduit-échangeur-Poujoulat
Conduit échangeur

La distribution d’air chaud pour optimiser la chaleur de son poêle à bois

 

En complément d’un poêle à bois bûches ou granulés, la distribution d’air chaud permet 20% d’économie en plus sur la facture de chauffage.

Le principe de la distribution d’air chaud est simple. La chaleur émise par le poêle (et qui est souvent en grande partie perdue) est récupérée pour être redistribuée dans les autres pièces de la maison.

Pour cela, un moteur aspire l’air chaud des fumées provenant de la pièce où se trouve le poêle puis est repoussé dans un conduit échangeur qui va alors se réchauffer. De l’air de ventilation est aussi poussé dans l’échangeur dans un même temps et va se réchauffer à son contact. Cet air neuf et chaud est ensuite soufflé dans les autres pièces de la maison par les bouches de soufflages.

Les nouveaux systèmes de Poujoulat

Poujoulat, l’un des leaders du marché français et européen, propose 3 gammes de récupération et de distribution d’air chaud pour augmenter les performances énergétiques de la maison. Conformes à la RT2012 et à la futur RBR2020 ils s’adaptent aussi bien en neuf qu’en rénovation.

Le système confort+ : Système de récupération et de distribution d’air chaud pour foyer fermé, il complète le système de chauffage au bois et offre une meilleure répartition de la chaleur dans les différentes pièces de la maison. Il s’installe dans les combles et est compatible avec tout type de VMC en passant par des gaines isolées.

Il convient pour un poêle à bûches ou à granulés.

poujoulat_principe_confort+

Son + : il augmente de 3°C la température des pièces en 3h30 de temps

Le système alliance : Système de récupération et de distribution d’air chaud couplé à une VMC double flux. Il utilise un conduit d’échangeur à triple paroi qui va augmenter la température de l’air de 30% en moyenne. C’est le moteur de la VMC qui va gérer l’air et la pousser dans l’échangeur.

Il convient pour les poêles à granulés

poujoulat_principe_alliance

Son + : il permet de faire jusqu’à 25% d’économie sur la facture de chauffage

Le système sunwood : En plein dans le mixe des énergies, ce système sortira à la fin de l’année 2016. Cette nouvelle génération de chauffage combine le chauffage solaire et le chauffage au bois.

poujoulat_sunwood_mode_chauffage_solaire

Son + : en été il abaisse la température ambiante jusqu’à 3°C

Exemple de réalisation, zoom sur le système Alliance

poujoulat_alliance_installation_garage
Système de VMC double flux

Le système Alliance couple dans cette maison un poêle à granulés à une VMC double flux. Il a été indispensable de penser au préalable à l’installation du chauffage puisque la VMC double flux n’est possible qu’en construction neuve du fait de l’importance de son installation.

 

L’installation test a donc été effectuée dans une maison de 124m², durant sa construction à Niort (Deux-sèvres 79) en 2011 sous la règlementation RT2012. Le poêle de 9kW, au milieu du salon est relié à la VMC double flux qui se situe dans le garage/cellier. Maison de plain-pied, toutes les installations sont faites dans les combles.

 

poujoulat_bouche_soufflage
Bouche de soufflage

L’air chaud récupéré est réparti dans 3 chambres sur les 4 pour obtenir une température constante de 18° C. Le choix de ne répartir que dans 3 chambres s’explique par le fait que plus on divise l’air chaud, moins le système sera performant et donc moins il chauffera les pièces. En revanche un sèche-serviettes a été mis dans les 2 salles de bain, seules pièces contenant un point de chauffage.

 

Les bouches de soufflage, placées dans toutes les chambres et dans la pièce à vivre, se fondent très bien au décor

Au niveau de la consommation annuelle, elle est estimée à 300€/ an à raison de l’utilisation de 30Kg de granulés par semaine pendant les périodes hivernales

 

Le surcoût d’une telle installation est estimé à environ 5000€ mais le retour sur investissement de toute l’installation s’est fait en seulement 2 ans… appréciable !

 

Répondre