» » » Une autre façon de construire en bois avec le CLT

Une autre façon de construire en bois avec le CLT

Les méthodes de construction bois (poteau-poutre, ossature bois, colombage…) sont nombreuses mais toutes ne sont pas adaptées lorsque la construction est soumise à des contraintes tel que la hauteur ou le poids. Pour les grands ouvrages on utilise généralement le bois lamellé contre-croisé (CLT). Est-il autant/plus performant que les méthodes de construction traditionnelles ? Qu’a-t-il de plus que les autres et dans quelle construction peut-on voir du CLT ?

Le panneau massif CLT c’est quoi?

Le panneau massif ou bois lamellé contre-croisé ou encore CLT est un assemblage de plusieurs couches de planches de bois reliées entre elles à l’aide de goujons (tige filetée vissée dans un écrou) ou d’adhésifs structuraux (colle thermodurcissable à base de polymère).

bois-lamelle-croise-clt
Schéma illustratif d’un panneau de CLT (FPInnovations)

Afin d’améliorer la rigidité des panneaux, chaque couche de bois est empilée perpendiculairement. C’est pour cela que le CLT est utilisé dans l’ossature des grands bâtiments. Il détient des caractéristiques lui permettant d’être un élément de structure léger (5 fois plus léger que le béton) et facile à bâtir par rapport aux méthodes de construction traditionnelles. Mais ce ne sont pas ses seuls avantages :

  • Il a des performances thermiques 20 fois supérieures à celles du béton.
  • Sa mise en place est sans nuisance sonore.
  • C’est un matériau hygroscopique (c’est-à-dire qui absorbe l’humidité de l’air pour l’évacuer vers l’extérieur).
  • Il est rapide à mettre en œuvre du fait que les panneaux sont préfabriqués en usine. Cela permet, une fois arrivé sur le chantier, de les assembler et ainsi de gagner du temps (donc de l’argent en main d’oeuvre) lors de la construction.

  • C’est un matériau naturel, renouvelable et recyclable. Le CLT est donc écologique et durable (bien que les planches de bois soient collées entre elles grâce à des goujons en métal ou à un adhésif à base de polymère).

Les arbres transforment le CO2 en O2 ce qui permet au bois de stocker jusqu’à 1 Tonne de carbone par m³ et ainsi de limiter l’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère. De plus, produire 1 m3 de CLT émet 3 fois moins de gaz carbonique qu’un m3 de béton armé. C’est la raison pour laquelle les bâtiments détenant le label BBCA (Bâtiment Bas Carbone) sont souvent en bois.

Bâtiment Bas Carbone en CLT: Exemple avec Woodeum

Woodeum est une société spécialisée dans la réalisation d’habitations en CLT à haute performance environnementale. Elle a réalisé en 2016 la construction de la résidence Épicéa RT2012-20% labélisé Bâtiment Bas Carbone à Issy-les-Moulineaux (92). Dans cette construction, Woodeum a utilisé 424 panneaux massifs (environ 490m3) d’épicéa pouvant aller jusqu’à 16m de long pour 3m de large. Les bénéfices de l’utilisation du CLT furent rapidement visibles puisque cela a permis de réduire la quantité d’eau, de déchets, de poussière et de bruit par rapport à un chantier classique. Mais le CLT a également permis de minimiser les transports de matière puisque seulement 14 camions ont permis de transporter l’ensemble de la structure bois (environ 6 à 8 fois moins de camions que pour les constructions traditionnelles). Le bois employé pour cette construction a stocké environ 438 Tonnes de CO2 durant sa croissance, soit l’équivalent des émissions de carbone générées par les besoins en chauffage et eau chaude sanitaire de cet immeuble pendant 110 ans.

 La faible empreinte carbone de la résidence Épicéa lui a attribué le label BBCA (Bâtiment Bas Carbone). Les 490 m³ d’épicéa utilisé pour la structure proviennent d’Europe de l’Est ; ils auront permis de fabriquer 23 logements (1440 m² habitable) sur 4 niveaux. Ce projet a coûté environ 2 950 000 € à Woodeum alors qu’une construction équivalente en béton peut être jusqu’à 5 % moins chère. Enfin, Il aura fallu seulement 30 jours pour réaliser le gros œuvre de cette opération, qui sera construite en 9 mois.

installation-des-panneaux-de-clt
Pose des panneaux massifs (Woodeum)
interieur-de-la-residence-epicea
Vue intérieur de la résidence Épicéa (Woodeum)
vue-densemble-de-la-residence-epicea
Vue d’ensemble de la construction (Woodeum)

Bien que son prix soit entre 2 et 5 % plus chère que pour la fabrication d’une maison classique, il détient des caractéristiques permettant de faire des économies sur l’isolation, la main d’oeuvre et les transports, favorisant ainsi la diminution des émissions de gaz à effets de serre.

Source : Communiqué de presse Woodeum

Répondre