» » » La construction brique en vogue pour réduire les ponts thermiques ?

La construction brique en vogue pour réduire les ponts thermiques ?

Il est primordial dans une maison que l’isolation soit parfaite afin de limiter les consommations d’énergie. Avec les exigences de la RT2012 et bientôt celles de la RBR2020, le choix de ses matériaux de construction concernant les performances thermiques est indispensable. La brique peut-elle répondre à ces exigences ? Et les ponts thermiques, sont-ils gérés ?

La brique dans le bâtiment

planelle
Mise en place d’une planelle pour obtenir un parement uniforme et traiter les ponts thermiques

L’utilisation de la brique dans le bâtiment n’est pas récente mais elle a petit à petit laissé sa place aux constructions en béton. Composée principalement de terre cuite (argile), la brique possède des qualités isolantes naturelles plus intéressantes que le béton ce qui permet d’avoir des murs pas trop épais du fait de l’ajout de nombreuses couches isolantes. Ainsi de plus en plus de constructeurs font le choix aujourd’hui de construire en brique. Sans oublier que les industriels proposent des packs pour les constructions de maisons individuelles avec de nombreux éléments constructifs complémentaires (briques de mur, coffre de volet roulants ou planelle) pour optimiser la qualité du bâti notamment tout ce qui concerne l’isolation. Les qualités acoustiques de la brique sont également très bonnes.

Réduction des ponts thermiques

pont-thermique
déperditions au niveau d’un pont thermique

Lorsqu’on construit un bâtiment ou une maison, le point essentiel à gérer, en dehors de l’isolation des parois, se situe au niveau des ponts thermiques (situés aux contours et angles des parois, jonction de planchers …). C’est en effet à cet endroit que l’on observe le plus de déperditions thermiques, responsables d’une surconsommation d’énergie. Car les calories passent par tous les points faibles de la construction, entre les murs et leurs jonctions, et s’évacuent ainsi de l’intérieur vers l’extérieur. Les packs proposés permettent de construire dans un seul et même matériau (c’est le point clé l’homogénéité) les murs, les coffres de volets roulant et les planelles (conçus pour être assemblés ensemble) et qui de ce fait réduit de manière efficace les différents ponts thermiques. Point particulier au niveau des planelles, (montrer un schéma explicatif de la planelle ? ) ces dernières en brique permettent de réduire jusqu’à 40% les ponts thermiques en about de plancher.

La brique permet aussi d’avoir des murs dits « respirant » permettant une régulation hygrothermiques naturelle.

 

La brique pour toutes les constructions ?

construction-maison-brique

 

Le choix des constructeurs de maisons individuelles se porte sur la brique pour tous types de maison (également possible en collectif) tout en respectant les exigences de la RT2012. Il n’y a pas de contraintes particulières à la mise en œuvre de la brique qui est plutôt simple avec une pose à joints minces. Elle permet d’apporter confort de vie (été comme hiver) et de faire des économies d’énergie. Il faut simplement bien traiter les ponts thermiques avec les matériaux adéquats, techniques bien maîtrisée par les artisans permettant une construction sur mesure.

Classiquement, une brique fait 20 cm d’épaisseur mais à peu près toutes les tailles et toutes les formes (angles, linteaux, chaînage…) sont disponibles sur le marché pour adapter au mieux à la construction, notamment en ce que concerne l’isolation.

 

Construire en brique est un choix à la fois écologique et durable (malgré une ACV légèrement élevé du fait qu’il faille chauffer à haute température la brique). Très bon isolant thermique et acoustique, il n’émet pas de pollution à l’intérieur du logement et résiste jusqu’à plus de 100 ans dans le bâtiment tout en offrant un chantier propre.

Source : bienconstuire.net

Une réponse

  1. Bonjour,

    C’est bien vrai que la brique est une matière intéressante et économique pour la construction d’une maison…mais peut-elle être adaptée aux constructions en dure de grands bâtiments ?

    Merci d’avance

Répondre