» » Le Costa Rica, 100% d’énergie renouvelable c’est possible

Le Costa Rica, 100% d’énergie renouvelable c’est possible

75 jours sans utiliser d’énergie fossile pour fournir sa population en énergie, voilà un record qui mérite d’être applaudi. Et c’est le Costa Rica, petit pays d’Amérique Latine, qui est à l’honneur. Quelles sont les installations ? Pourquoi est-ce possible pour un si petit pays alors que la France n’est qu’à 10% d’énergie renouvelable ? Quelles en sont les limites ?

Des installations variées

barrage pirris
Travaux du barrage Pirris
  • La géothermie : Grâce à 5 usines géothermiques comprenant 25 puits de production à plus de 1 600 m de profondeur, les installations ont une capacité de production de 163,5 MW. L’ICE (Institut Costaricain d’ Electricité) estime le potentiel géothermique à 850 MW.
  • L’hydraulique: Situé dans une région très pluvieuse, le Costa Rica est une région propice à l’hydraulique et c’est d’ailleurs sa première source d’électricité. Avec 3 usines hydroélectriques installées au pied de la plus grande réserve artificielle d’Amérique Centrale, le lac et le barrage d’Arenal d’une capacité de stockage de 2.5 milliards de m³ d’eau, la capacité de production est supérieure à 360 MW
  • L’éolien: Le Costa Rica possède 9 parcs éoliens qui, grâce à des vents pouvant atteindre 100km/h, a une capacité de production de 268 MW. Il est prévu que d’ici à 2017, 8 autres parcs soient construits.
  • Le solaire : Le Costa Rica s’est vu offrir par le gouvernement japonais une usine photovoltaïque expérimentale. Cette installation composée de 4 300 panneaux s’étale sur 22 000 m² et offre une capacité d’1 MW.

 

 

Voici un tableau de la répartition des sources d’énergie au Costa Rica

pourcentage mix énergétique

Une nature généreuse 

volcan arénal
Volcan Arénal

N’ayant ni pétrole ni de charbon, la Costa Rica a dû miser sur ses ressources naturelles pour se fournir en électricité. Et il faut dire que l’année 2015 a été fortement clémente pour le Costa Rica avec une pluviométrie importante. Les précipitations ont permis de remplir les 4 principales réserves d’eau du pays ce qui a rendu possible l’utilisation de 98.7% d’énergie renouvelable sur l’année 2015.

Mais du fait du réchauffement climatique, qui impacte sur la régularité des pluies, le Costa Rica a donc diversifié au maximum son mix énergétique en énergie renouvelable. Il exploite donc d’autres sources vertes. Et la situation géographique du Costa Rica est un gros atout. Situé sur une chaîne de 116 volcans, il en compte 5 en activité permettant le développement d’une géothermie stable et prévisible.

Enfin le Costa Rica, petit pays de 5 millions d’habitants, voit son économie tourner principalement autour du tourisme et de l’agriculture, secteurs peu gourmand en énergie. D’une surface de 51 100 km², c’est 99,4% du territoire qui est couvert par l’électricité.

 

Une ombre au tableau…

Pour le moment le Costa Rica ne vit que grâce à des secteurs peu énergivores, permettant une demande maximum en électricité de 1632 MW. Si l’industrie venait à prendre une part beaucoup plus importante, cela poserait problème pour rester à 100% d’énergie renouvelables, la consommation énergétique étant nettement supérieure pour ce secteur.

Le côté social de toutes ces énergies vertes reste mitigées. Dans le sud du pays, le méga barrage d’El Diquis prévu pour produire 650 MW en 2025 forcerait la population indienne à se déplacer et à renoncer à ses terres. Pour le moment, le gouvernement a indiqué que ces populations avaient un droit de refus avant le début des travaux. Mais cela forcerait l’état à importer du gaz naturel pour répondre aux besoins croissants en électricité dans le pays.

 

Cependant, des efforts sont faits par le gouvernement afin de limiter le plus possible les impacts environnementaux engendrés par ces chantiers géants, notamment par le déplacement de nombreuses plantes et animaux dans des réserves. Alors oui produire de l’électricité verte c’est bien, mais pensons aussi au respect de l’environnement. Le Costa Rica ici montre l’exemple en termes d’énergie renouvelable même s’il n’est pas encore parfait et irréprochable.

Félicitons également le Portugal qui a réussi au début du mois à fonctionner 4 jours sans utiliser d’énergies fossiles. Symbole qu’en Europe aussi il est possible de changer les choses.

Une réponse

  1. 100% d’énergie renouvelable c’est possible dans tout le monde .

Répondre