» » » De la copropriété à l’éco-copropriété: quels leviers d’actions en 2010?

De la copropriété à l’éco-copropriété: quels leviers d’actions en 2010?

Comment passer d’une copropriété à une éco-copropriété ?

En France, nous comptons plus de 7,6 millions de logements en copropriété. Ces logements dont le mode d’organisation et de gouvernances sont spécifiques, doivent se mettre en mouvement vers la recherche de performance énergétique.

Ainsi le Plan Bâtiment Grenelle a créé un groupe de travail ainsi nommé Le chantier ‘copropriété’.

Le co-pilotage de ce chantier a été confié à Jérôme Dauchez (administrateur de bien, vice-président de l’Union des Syndicats de l’Immobilier – UNIS) et Bruno Dhont (Président de l’Association des Responsables de Copropriété – ARC)

Philippe Pelletier, Président du Comité Stratégique du Plan Bâtiment Grenelle a indiqué que « l’entrée en vigueur de la loi Grenelle 2 mettra les copropriétés au pied du mur ». Signifiant ainsi qu’il était aujourd’hui indispensable de se pencher sur la rénovation énergétique des copropriétés pour notamment réduire les charges de fonctionnement.

Philippe Pelletier ajoute que la loi grenelle 2 prévoit « des règles de gouvernance améliorées, la perspective d’un bilan thermique mais aussi un puissant accompagnement financier, fiscal et budgétaire ».

Ainsi se dessine l’émergence d’une obligation de travaux dans le projet de loi Grenelle 2.

Pour qu’une copropriété devienne une copropriété durable, il est clair que les copropriétaires doivent s’engager mais pour cela charge au syndic de les informer, d’être proches des conseils syndicaux pour les guider dans leurs choix d’où l’importance de la formation pour que les syndics soient pointus sur ces nouvelles thématiques et force de propositions.

Pour se former et s’informer sur ces sujets complexes et passionnants, les 2èmes assises professionnelles : Entretien et rénovation durables en copropriété se tiennent au Palais des Congrès de Paris les lundi 31 mai et mardi 1er juin 2010.

Ce rendez-vous est qualifié de rendez-vous 100% professionnel des syndics et administrateur de biens.

Les fondateurs des Assisses, Médéric PETIT et Yves de KERAUTEM, ont eu l’idée de créer un rendez-vous dédié à la profession de syndic de copropriété et administrateur de biens. Ils précisent que cette profession, en pleine mutation, doit faire face à de nouvelles contraintes mais aussi opportunités : évolutions législatives et réglementaires, pression des copropriétaires mais aussi les enjeux environnementaux.

Lors de ce rendez-vous, vous pourrez assister à des conférences et ateliers sur des sujets tels que :

– Des syndics de copropriété ont changé d’énergie. Pourquoi ? comment ont-ils fait ?

– Performance énergétique : du diagnostic à l’audit

– Enveloppe du bâtiment : matériaux d’isolation


En savoir plus :

Dates : le lundi 31 mai et le mardi 1er juin 2010
Lieu : Paris-Palais des Congrès
Tarif : Entrée gratuite pour les syndics et administrateur de biens ainsi que pour les maîtres d’œuvre en bâtiment.
Autre visiteur : 250€HT
Inscription en ligne sur le site de l’événement
Site de l’événement : www.renovcopro.com

38 réponses

  1. Twitty
    | Répondre

    L’Union des Syndicats de l’Immobilier a lancé, avec la participation un concours national appelé « UNIS 21, Garantissez votre Eco-copropriété », premier concours national dédié aux copro sur le thème du développement durable.

    Le concours UNIS 21 s’adresse à toutes les copropriétés gérées par un syndic membre d’UNIS. Il a pour objectif de sensibiliser les copropriétaires aux enjeux environnementaux et les aider à fixer eux-mêmes leurs propres objectifs de développement durable. Selon une méthodologie très simple, chaque copropriété devra sélectionner une ou plusieurs des thématiques (eau, énergie, confort de vie, propreté sanitaires, déchets…) puis réaliser une ou plusieurs actions d’optimisation. Le jury, composé d’un comité d’experts, décernera fin 2010 des labels d’or et d’argent pour les « éco-copro » les plus exemplaires dans la réalisation d’actions de développement durable.

    La remise des dossiers pour l’année en cours sera clôturée au 30 juin 2010. + d’infos sur : http://www.unis21-immo.fr

  2. Gilles.N
    | Répondre

    Bonjour,
    Le développement durable et donc l’éco-copro c’est aussi les relations entre voisins… Des réseaux sociaux se développent à grande vitesse, exemple : http://www.ma-residence.fr !
    Des événements comme : immeubles en fête (la fête des voisins) sont aussi d’autres exemples qui font de la copropriétié une éco-copropriété ! A vos agendas Immeubles en fête 2010 c’est le 28 mai prochain : http://www.immeublesenfete.com !
    Voir aussi le site http://www.tecopro.org pour faire le plein de petites idées pour que votre résidence passe doucement au vert…
    A bientôt, GN

  3. ProAdB
    | Répondre

    Pour votre information l’UNIS : l’Union des Syndicats de l’Immobilier lance l’Université de la Copropriété – ” Mieux comprendre pour mieux s’entendre “.
    Le but : permettre aux copropriétaires et aux conseils syndicaux de s’informer et de se former.
    Cette Université est organisée sous la forme de modules successifs expliquant l’environnement juridique et technique de la copropriété, les droits et les devoirs de chacun.
    Prochain atelier : ” Les organes de la copropriété ” à Strabourg le 22 avril prochain… http://www.unis-immo.fr/actualites-unis.htm?lang=fr&idtexte=1018

  4. NRJ92
    | Répondre

    Passage au vert dans les copropriétés

    Une copropriété peut être transformé en « éco-copropriété » et bénéficier ainsi d’une certification de qualité environnementale et d’une labellisation qui aura le triple avantage : d’être respectueux des principes du développement durable ; d’augmenter sa valeur vénale ; de réduire ses charges de fonctionnement énergétiques.

    C’est au syndicat des copropriétaires représenté par son syndic d’obtenir que son immeuble satisfasse aux exigences environnementales correspondant à des normes très définies. Par exemple, le dispositif de labellisation « S.BE.Q » exige le respect des 19 cibles environnementales suivantes :
    – relation maîtrisée du bâtiment avec son environnement immédiat ;
    – relation maîtrisée du bâtiment avec son environnement local ;
    – choix intégré des procédés et produits de construction ;
    – maîtrise intégrée des chantiers ;
    – gestion de l’énergie ;
    – gestion de l’eau ;
    – gestion des déchets d’activité ;
    – maîtrise intégrée de l’entretien et de la maintenance ;
    – confort hygrothermique dans les locaux ;
    – confort acoustique dans les locaux ;
    – confort visuel dans les locaux ;
    – confort olfactif dans les locaux ;
    – sécurité ;
    – entretien des personnes et des biens ;
    – confort d’ambiance à base psycho sociologique ;
    – confort d’activité productrice ou ludique ;
    – maîtrise des risques sanitaires dus aux espaces des locaux ;
    – maîtrise des risques sanitaires dus à l’air des locaux ;
    – maîtrise des risques sanitaires dus à l’eau

    Il faut également traiter la gestion même de l’immeuble car, souvent, traiter le bâtiment ne suffit pas.
    La gestion de l’immeuble doit être réalisée d’après les postes suivants :
    – gestion de l’énergie ;
    – gestion de l’eau ;
    – gestion des déchets d’activité ;
    – maîtrise intégrée du bâti et des équipements pour le confort et la santé ;
    – maîtrise intégrée des autres équipements ;
    – sécurité intégrée ;
    – maîtrise intégrée de l’entretien et de la maintenance ;
    – organisation cohérente et intégrée de gestion technique, administrative et économique.

    Le label donné à l’immeuble sera : « Copropriété éco-adaptée S.BE.Q » et éventuellement « Copropriété éco-gérée S.BE.Q ».

    • Mattho
      | Répondre

      A lire sur le site http://www.lafabriquedelacite.com du groupe VINCI le document : ” VILLES DURABLES : DE LA VISION A L’ACTION ” : http://www.lafabriquedelacite.com/fabrique-de-la-cite/data/7515177C1B541B81C125747B0053FB51/$File/synthese-seminaire_cph_web.pdf

      Les différentes réflexions sur l’avenir de nos villes s’intensifient. Ainsi, les premiers éco-bâtiments (BBC, passiv haus…) ont vu le jour et des éco-îlots ou éco-quartiers dans le neuf ou la rénovation sont sortis de terre. Les éco-copros définiront ce nouvel espace urbain !

      • NRJ92
        | Répondre

        Bonjour Mattho !
        Merci pour ton message, j’ai fait une découverte ! Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) i l y a des infos intéressantes : http://www.cstb.fr

    • S. TONDEREAU
      | Répondre

      Bonjour

      La création d’un Label SBEQ qui n’est qu’un copié-collé des 15 cibles du label HQE auquel on ajoute 4 cibles pour s’en distinguer. La création d’un tel label laisse songeur. Faudra-t-il allourdir la facture des copropriétaire en rémunérant des experts / certificateurs pour établir une note qui n’aura pas grande utilité. Rappelons que le simple respect des normes et le pragmatisme dans la gestion d’un immeuble couvre l’ensemble des cibles dites “HQE” (marque déposée. Quant aux cibles ajoutées, à savoir :
      – entretien des personnes et des biens.
      Les coprpopriétaires passeront-ils un contrôle d’hygiène corporelle ? si tu pues, on t’exclut?????

      – confort d’activité productrice ou ludique. S’il s’agit du bruit dans les immeubles, le tapage nocturne et diurne fait l’objet de textes de lois, et si un copropriétaire est indélicat, en quoi une notation de ce critère va-t-elle infléchir le comportement de celui-ci? Est-ce bien utile ?
      – confort d’ambiance à base psycho sociologique. J’ignorais que la psychiatrie était nécessaire pour traiter de gestion d’un immeuble ? Agir avec un minimum de psychologie est déjà une qualité que l’on trouve chez tout gestionnaire d’immeuble compétent, s’il vous plaît, cessez d’ennuyer le monde en ouvrant des portes ouvertes, avec le secret espoir de créer des marchés juteux pour des expertises qui n’en sont pas.

  5. Mc-2001
    | Répondre

    Bonjour
    Travaux de copropriété : penser aux aides et financements disponibles (crédits d’impôts et l’éco-prêt à taux zéro) !
    Les propriétaires de leur résidence principale peuvent bénéficier d’un crédit d’impot sur le revenu pour les dépenses en faveur du développement durable pour un immeuble achevé depuis plus de 2 ans.

    Ce crédit d’impot peut bénéficier aux copropriétaires occupants (habitation principale), mais aussi pour les propriétaires bailleurs (dans certaines conditions)… Le taux de crédit d’impôt est alors de 25% ! En copro, il se calcule sur la quote-part de la dépense collective de chaque copropriétaire.

    1/ Pour les copropriétaires résidents (période de 5 ans entre le 01/01/2005 et le 31/12/12) : le plafond est de 8000 € pour un célibataire, 16 000 € pour un couple + 400 € par personne à charge.

    2/ Pour les copropriétaire bailleurs le plafond est de 8000 € (crédit d’impôt est limité à 3 biens à la location/an)

    3/ Pour les immeubles construits avant le 01/01/90 penser à l’éco-prêt : http://www.service-public.fr/actualites/001142.html (cumulable avec le crédit d’impôt)

    Reste maintenant à faire voter vos travaux sur les parties communes par l’assemblée des copropriétaires !
    MC

  6. Sophie
    | Répondre

    + d’informations pour les copropriétés en difficulté qui souhaitent faire des travaux (textes, infos, aides, etc) : http://www.coproprietes.org

    • iMe
      | Répondre

      On estime que 200000 à 250000 logements en copropriété connaissent des difficultés relativement importantes, environ une centaine d’OPAH « copropriété » ! Cela représente combien de copropriété (sur les 7,6 M de corpro en France) 5000 copros ???

  7. AgenceRouen
    | Répondre

    Vous avez des questions concernant les travaux en copropriété, je vous invite à lire les guides immobilier de la FNAIM :
    – Les garanties légales : http://www.fnaim.fr/les-garanties-legales.html
    – Réduction d’impôt pour travaux : http://www.fnaim.fr/reduction-d-impot-pour-travaux.html
    – Des subventions de financements : http://www.fnaim.fr/des-subventions-de-financements.html
    – Les travaux déductibles : http://www.fnaim.fr/les-travaux-deductibles.html
    – TVA réduite et gros travaux : http://www.fnaim.fr/tva-reduite-et-gros-travaux.html

  8. Anïss.B
    | Répondre

    Pouvez-vous m’expliquer pourquoi les promoteurs immobiliers ne proposent pas exclusivement des programmes qui ne répondent pas à la réglementation RT 2012 ou BBC-Effinergie ??? 2012 c’est demain, non !?

    • Mc-2001
      | Répondre

      La mise en oeuvre de la réglementation thermique RT 2005 entraîne déjà un augmentation d’environ 12% des coûts d’une construction.
      Alors nous pouvons facilement comprendre que la réglementation RT 2012 qui est nettement + drastique entraînera des coûts encore plus élevés !

      • Pro BTP
        | Répondre

        Réponse à Aniss.B et Mc-2001 :

        Le secteur de la promotion immobilière s’apprête à encaisser un nouveau choc avec l’entrée en vigueur de normes nouvelles en matière de construction.

        La réglementation visant à obtenir de meilleures performances thermiques des bâtiments neufs doit s’appliquer à partir du 1er janvier 2011 pour les édifices publics et le secteur tertiaire et le 1er janvier 2013 pour le secteur résidentiel !

        Pour moi : RT2012 entraîne un surcoût de 15 % par rapport à la construction traditionnelle !!!
        Êtes-vous prêt à payer ce surcoût !?
        Bien à vous.

        • Alexis
          | Répondre

          Bonjour monsieur le promoteur ! Oui je suis prêt… Et merci qui EDF !

          EDF met à la disposition des particuliers un prêt destiné à financer les équipements des logements neufs : le prêt Habitat Neuf.
          Les conditions : L’habitation doit répondre, au minimum, à la norme RT 2005 et elle doit être située sur une commune desservie par EDF

          – Type de construction : RT 2005 = 45 € (Prêt alloué )par m2 hab.
          – Type de construction : Label “Haute Performance Energétique 2005 = 75 € (Prêt alloué )par m2 hab.
          – Type de construction : Label “Très Haute Performance Energétique 2005” = 90€ (Prêt alloué )par m2 hab.

          Donc oui !

    • EcoBuild
      | Répondre

      Le promoteur immobilier TAGERIM prend 6 mois d’avance sur la mise en application du label Bâtiment Basse Consommation (BBC).
      Jérôme Quentin-Mauroy – président de la société vient d’annoncer que tous les nouveaux programmes qu’il lancera à partir du 1er juillet prochain seront tous BBC. Des nouvelles résidences TAGERIM répondant actuellement aux exigences du label HPE. Label intermédiaire entre les réglementations RT2005 et BBC.

  9. Marc
    | Répondre

    Un syndic durable !? ” ECOSYNDIC ”
    Ce syndic de corpropirété a de bonnes idées : http://www.ecosyndic.fr/verte_attitude.html !
    A la lecture de ce site on envie de changer de Syndic 🙂 😉
    A Ciao, Marc

  10. GreenBoy
    | Répondre

    Eco-copropriété, voici un sujet à la mode !?
    L’association Planète Copropriété organise : Le colloque « La copropriété et le développement durable » se déroulera les 1er et 2 juillet 2010 à la Maison de la chimie, dans le 7ème arrondissement de Paris. http://www.planetecopropriete.org

    L’association regroupe les acteurs de la copropriété en France, le colloque visera à savoir comment sensibiliser huit millions de copropriétaires et leurs syndics à la rénovation des immeubles.

  11. ProAdB
    | Répondre

    En copropriété, plusieurs leviers permettent de financer des travaux visant à réduire la facture énergétique de l’immeuble. Des aides qui s’adressent aux copropriétaires comme aux syndicats… Voir l’article du ” Le Particulier Immobilier ” n°258 – http://www.leparticulier.fr/jcms/c_82244/financer-des-travaux-d-economie-d-energie-en-copropriete?acid=c_34614

  12. Julie
    | Répondre

    La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) : http://www.capeb.fr : lance des Formations sur l’Amélioration des Performances Energétiques des Artisans. Pour obtenir ce label, l’entreprise doit signer une charte « éco artisan » avec la CAPEB de son département et elle s’engage à se faire auditer tous les 3 ans par un organisme tiers indépendant.

  13. ZMoko
    | Répondre

    Métiers du bâtiment : une évolution est nécessaire, les nouvelles exigences environnementales et notamment la
    performance énergétique touchent l’ensemble des métiers du bâtiment…
    Les professionnels doivent se former ! http://www.tee-idf.net/images-documents/gazettes/Gazette_TEE_19_renovation_energie_batiment_Web.pdf

  14. iMe
    | Répondre

    Vos charges de copro sont trop élevées !?
    L’association des responsables de copropriété – ARC a mis en ligne un outil permettant à chaque propriétaire d’évaluer les charges de copropriété de son immeuble : http://arc.sgm.fr/observatoire/charges_par_categorie (attention un outil très ” parisien ” et donc pas vraiment représentatif de l’ensemble du marché).

  15. Géant Vert
    | Répondre

    Indiscrets (source L’Express du 22 avril) !
    Pour le lancement de son nouveau programme de 800 logements (BBC) au Fort d’Issy-les-Moulineaux. Bouygues Immobilier envisage d’offrir un iPhone à chaque acquéreur ! Ce cadeau leur permettra de se connecter à un site participatif et de tester la technologie proposé dans les appartements : commander à distance l’éclairage, le chauffage, allumer le lave-vaisselle, le lave linge !
    Info ou Intox !? Affaire à suivre…
    GV

  16. EcoBuild
    | Répondre

    À l’occasion d’une intervention devant les artisans de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, Benoît Apparu – Secrétaire d’Etat au Logement a confirmé qu’un bonus sur les transactions immobilières « vertes » était à l’étude ! Il vise à donner un avantage compétitif aux logements « verts » sur le marché immobilier.

  17. souris verte
    | Répondre

    L’ALE de l’agglomération lyonnaise (Agence locale de l’énergie) : http://www.ale-lyon.org et le CAUE (Conseil d’architecture d’urbanisme et d’environnement) ont décidé de lancer des permanences gratuites pour accompagner les copropriétés dans leur démarche d’économie d’énergie…
    Chaque deuxième mercredi de chaque mois dans les locaux de l’ALE, un architecte conseiller du CAUE et un conseiller énergie de l’ALE sont à disposition des conseils syndical de copropriété !
    Toutes les informations sur les services au copro : http://www.ale-lyon.org/rubrique/services/copro/index.html

  18. ProAdB
    | Répondre

    Bonjour !
    Le Grenelle 2 étant d’actualité, j’ai décidé de faire un petit point sur le Chantier Copropriété du Plan Bâtiment du Grenelle… (espérant être publié) 😉 !

    1/ UN DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE COLLECTIF
    La loi Grenelle 2 prévoit la réalisation d’un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) pour les copropriétés dotées d’un chauffage collectif. Ce diagnostic serait rendu obligatoire dans un délai de 5 ans à compter de la publication de la loi. Pour ce diagnostic contacter les agences locales de l’énergie (ALE) et les Points Info Energie (PIE) : http://www.ademe.fr/particuliers/PIE/InfoEnergie.html

    2/ GARANTIR LES ECONOMIES D’ENERGIE POUR FACILITER L’ENGAGEMENT DE TRAVAUX
    Le Chantier Copropriété est en train de travailler sur la mise en place d’un nouveau type de Contrats de Performance Énergétique (CPE) qui englobera, les installations et les travaux sur le bâti, ce qui permettra de financer et de favoriser les travaux d’isolation !
    Le Grenelle 1 prévoit que l’Etat devra encourager la simplification et l’aménagement des CPE en vue de faciliter leur diffusion dans les copropriétés. Le Grenelle 2 va plus loin en imposant les CPE.

    3/ AMÉLIORER LES FINANCEMENTS EXISTANTS
    Adapter l’éco-prêt à taux zéro à la copropriété !!! Mettre en place des dispositifs de préfinancement des subventions, développer les subventions ANAH aux syndicats de copropriété. Et mettre en place des CEE-copropriétés (Certificats d’Economies d’Energie)

    4/ FACILITER LE VOTRE DES TRAVAUX IMPORTANTS
    Instaurer la notion de travaux d’intérêt commun sur des parties privatives !!! Et abaisser les règles de majorité (faciliter la prise de décision sur des travaux lourds d’économies d’énergie ou de mise en place de dispositifs utilisant les énergies renouvelables. Ces votes en assemblée générale doivent pouvoir se prendre à la majorité de l’article 25.

    • Anonymous
      | Répondre

      Le Club de l’Amélioration de l’Habitat (CAH) vient de rendre publique son étude exploratoire sur l’efficacité énergétique des copropriétés à chauffage collectif.
      Le CAH dresse un état des lieux du secteur : la copropriété est le segment le plus difficile du parc immobilier, mais le marché est important et le potentiel d’économie élevé. De plus le contexte est favorable… http://www.plan-batiment.legrenelle-environnement.fr/images/stories/CAH_-_Rapport_final_J_Carassus_IDC1.pdf

      Voir aussi le site du Club de l’Amélioration de l’Habitat : http://www.cah.fr

    • Ondine
      | Répondre

      Avez connaissance de l’opération ” COPROPRIETES OBJECTIF CLIMAT ” !?

      L’objectif est simple : la réhabilitation des logements parisiens !
      Réduire les consommations d’énergie et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mais également diminuer les charges des postes énergétiques pour valoriser le patrimoine immobilier et améliorer le confort des logements parisiens.

      Pour répondre à cette nécessité, la Ville de Paris s’est dotée du programme : « Copropriétés : Objectif Climat ! » dont les objectifs sont :
      – Favoriser la réalisation d’audits énergétiques à l’échelle de la copropriété
      – Soutenir financièrement cet audit énergétique et les travaux d’économie d’énergie
      – Accompagner les copropriétés à chaque étape de leur projet d’amélioration énergétique

      Les étapes en résumé :

      PHASE 1 : Préparation du projet
      Rencontre (conseil syndical, et syndic le cas échéant) avec un conseiller info Energie
      Mobilisation des copropriétaires, Bilan énergétique simplifié
      Consultation de bureaux d’études sur la base du cahier des charges ADEME
      Vote en AG de la réalisation d’un audit de copropriété

      PHASE 2 : Audit énergétique de copropriété
      Dossier de demande de subvention pour l’audit
      Accord des organismes financeurs
      Réalisation de l’audit énergétique de la copropriété par un bureau d’études
      Rapport et présentation des conclusions du rapport

      PHASE 3 : Actions et travaux d’économies d’énergie Sur la base des préconisations de l’audit :
      Décision du conseil syndical sur des améliorations sans investissements à mettre en place immédiatement
      Choix des travaux à planifier
      Consultations d’entreprises pour la réalisation des travaux
      Vote en AG des travaux
      Réalisation de travaux d’amélioration énergétique

      Pour plus d’information : http://ile-de-france.ademe.fr/IMG/pdf/Plaquette_Coproprietes_Objectif_Climat_2009.pdf

  19. Twitty
    | Répondre

    La Ville de Paris lance la première grande Opération Programmée d’Amélioration Thermique des Bâtiments -OPATB
    Isolation de la toiture, installation de panneaux photovoltaïques, remplacement de la production de chauffage… De nombreuses solutions sont envisageables pour réduire la facture énergétique !

    Si votre immeuble est situé dans le 13e arrondissement et a été construit entre 1940 et 1981, cette opération vous concerne. Dans le cadre de cette OPATB, la Ville de Paris a confié l’accompagnement complet des propriétaires à l’association PACT Paris : http://www.pact-habitat.org spécialiste de l’amélioration et la réhabilitation de l’habitat.

    Vous pouvez rencontrer le PACT Paris dans leur local situé dans le 13e arrondissement pendant toute l’opération :
    6 rue du Docteur Laurent – 75013 Paris – Tél. 0 800 006 075
    Lundi au vendredi / de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30

  20. Géant Vert
    | Répondre

    Le Crédit Agricole lance Calculeo : http://www.calculeo.fr un simulateur destiné à recenser les aides disponibles dans le cadre de travaux d’économie d’énergie.
    Calculeo permet aux particuliers de réaliser une simulation sur mesure des différentes aides, subventions (d’origine nationale, régionale et locale) et crédits d’impôt auxquels ils peuvent prétendre en fonction de leur localité, de leur projet et de leur situation fiscale.
    GV

  21. Géant Vert
    | Répondre

    Bonsoir, je vous invite à lire l’article du Figaro : Économisez l’énergie dans votre copropriété : http://www.lefigaro.fr/environnement/2010/06/01/01029-20100601ARTFIG00349-economisez-l-energie-dans-votre-copropriete.php

  22. ProAdB
    | Répondre

    Lancement d’une campagne nationale Eco-bilan à destination des copropriété.

    Les fédérations de syndics (FNAIM, UNIS, SNPI), les associations de représentants de copropriétaires (ARC, CLCV, UNPI), les agences d’Etat (ANAH, ADEME), les organisations professionnelles des entreprises du bâtiment, des architectes, des bureaux d’études, les organismes certificateurs, des fédérations comme celles des PACT, des SCOP d’HLM, l’UNAF, etc.

    Ont signés un protocole d’accord pour permettre aux copropriétés de se mobiliser et de se former sur les problèmes du Grenelle, le Chantier Copropriété a ainsi décidé de mettre au point des cahiers pédagogiques permettant de faire des éco-bilans relatifs aux consommations énergétiques, aux consommations d’eau et d’électricité, à l’état de l’isolation et de la ventilation des immeubles, et au traitement des déchets.

    Les signataires ont décidé de lancer une campagne de communication commune avec pour objectifs de faire connaître ces cahiers. Le suivi de la campagne sera assuré par le “Chantier Copropriété”.

    ProAdB

    > Les fédérations de syndics :
    FNAIM : http://www.fnaim.fr
    UNIS : http://www.unis-immo.fr
    SNPI : http://www.snpi.com

    > Les associations de représentants de copropriétaires :
    ARC : http://www.unarc.asso.fr
    CLCV : http://www.clcv.org
    UNPI : http://www.unpi.org

  23. SyndicCopro
    | Répondre

    Copropriétés avant de devenir une éco-copro ! Mesurer vos charges !

    De nombreux copropriétaires (ou locataires) sont confrontés à des charges importantes, il est donc important, pour mieux les maitriser, de mieux les connaître et d’en mesurer l’évolution. CERQUAL propose le “BILAN CHARGES HABITAT”, tableau de bord des dépenses de fonctionnement de l’immeuble.

    Le Bilan Charges Habitat (BCH) est un outil de mesure unique qui analyse et synthétise les coûts de fonctionnement d’un immeuble. Il fournit ainsi une appréciation globale de la bonne maîtrise et de l’entretien d’un immeuble. Le BCH synthétise donc les charges immobilières d’un bâtiment d’habitation, identifie les principaux postes de dépenses et atteste d’un niveau de charges au m²…

    Syndic professionnel, nous pensons vivement le proposer auprès de nos conseils syndicaux de copropriété.

    > Bilan Charges Habitat : http://www.cerqual.fr/fileadmin/CERQUAL/BPH_PH_PHE/CQP-Fiche_Copro.pdf

  24. Danzig
    | Répondre

    Les copropriétés peuvent maintenant ouvrir un Livret A pour lacer leurs liquidités (jusqu’à 76500 euros)

  25. Pret taux Zero Plus
    | Répondre

    Merci pour ces informations !

Répondre