» » » De quel bois je me chauffe ? Les solutions de chauffage au bois

De quel bois je me chauffe ? Les solutions de chauffage au bois

Posté dans : Avis d’experts, Bois | 1

 Chauffage au bois, chaudière et poêles

Le prix des énergies ne cesse de grimper (on prévoit en moyenne 5% par an sur les prochaines années) et la raréfaction des matières fossiles (gaz et fioul) ne fera pas baisser la facture énergétique des contribuables même s’ils se chauffent à l’électricité. La biomasse, et plus particulièrement le bois, est une source inépuisable de combustible pour le chauffage au bois.

Les fabricants de chaudière, insert et poêle à bois ont compris la problématique et proposent aujourd’hui des produits à très forte technicité. À titre d’exemple, on trouve sur le marché des chaudières à granulé de bois à condensation capables de rivaliser avec les chaudières gaz.

Quel type de bois choisir ? Lors de votre achat, vous aurez le choix entre le bois bûche ou le granulé de bois aussi appelé pellet. C’est un choix personnel qu’il vous faudra faire avec des avantages et des inconvénients.

Types de chaudière au bois : Les chaudières classiques ont un rendement compris entre 70 et 80 %. Les prix peuvent varier de 1 500 à 3 500 €. Les chaudières à bois à gazéification d’un rendement supérieur à 90 % sont accessibles à partir de 5 000 €. Afin de ne pas être contraint à les charger en bois tous les quatre matins, on les couple avec un ballon tampon. Ce ballon joue un rôle de régulateur en accumulant la chaleur pour la restituer même si la chaudière est coupée.

Les chaudières à granulés de bois : Les rendements son bien supérieurs à la chaudière bois classique puisqu’on atteint pour certains modèles 90 % et même 102 % pour les chaudières à granulés de bois à condensation. Les prix sont également supérieurs, de 6 000 à 12 000 €. À cela il faut ajouter le prix du silo en textile ou maçonné pour le stockage des granulés.

Les poêles à bois au granulé ou au bois bûches :

Poêle à bois : les poêles à bois sont simples de fabrication, très rares sont ceux équipés d’électronique. Seule la matière constituante du poêle est importante dans la performance énergétique. Trois grandes familles cohabitent : les poêles à combustion simple, turbo et à double combustion.

Poêles à pellets : paradis de l’électronique, ces poêles ont fait l’objet d’une recherche de la part des fabricants. Il se distingue comme leurs petits frères en trois grandes familles : convection, ventilée et canalisable. Certains appelés poêles ventouse peuvent être installés sans avoir recours à un conduit de cheminée.

Enfin ajoutons que le chauffage au bois et notamment chaudière est éligible au crédit d’impôt et autres certificat d’économie d’énergie (CEE).

Source : Baptiste REY webmaster du site les-chauffages.com

 

Une réponse

  1. VAN SARL
    | Répondre

    Bonjour
    C’est vrai que les poêles à pellets bénéficient de l’électronique. Certains détracteurs y sont retissent, en pretextant que l’on reste dépendant de l’éléctricité pour le chauffage. Toutefois la consommation d’électricité est juste la pour alimenter la carte éléctronique et allumer la machine.
    L’avantage est quand même de pouvoir se chauffer aux heures programmées et d’optimiser au mieux son temps de chauffage en fonction des moments passés dans la maison et de faire ainsi d’autres économies.

Répondre