» » Du biogaz dans le réseau du gaz naturel

Du biogaz dans le réseau du gaz naturel

SER FBEPour la première fois, du gaz d’origine renouvelable va pouvoir être injecté dans les réseaux de distribution français. Le dispositif réglementaire, attendu depuis de longs mois, est paru au Journal Officiel.

Une orientation majeure issue des réflexions menées durant Grenelle de l’environnement voit le jour. Le biométhane (biogaz épuré) produit à partir de la fermentation de matières organiques (déchets urbains, industriels, agricoles, agroalimentaires, sous-produits organiques…) va désormais pouvoir être directement injecté dans le réseau de transport et de distribution du gaz naturel. Les huit textes réglementaires (quatre décrets et quatre arrêtés) nécessaires à la mise en place du dispositif d’injection ont été publiés les 22 et 24 novembre concrétisant les engagements pris en début d’année par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Ministre en charge de ces questions.

Possible chez un certain nombre de nos voisins européens (Allemagne, Suède, Suisse…), l’injection du biogaz va devenir une réalité en France. Elle offre à la filière biogaz, qui représente aujourd’hui un peu moins de 3% des énergies renouvelables produites, de nouvelles opportunités de développement. Les quelques 600.000 tep (tonnes-équivalent-pétrole) de biogaz produites dans notre pays, sont pour l’heure valorisées sous forme de production d’électricité et/ou de chaleur, voire sous forme de carburant.

La France s’est fixé pour objectif de multiplier par quatre la production d’électricité (625 MW en 2020) et par sept de la production de chaleur (555 000 tonnes-équivalent-pétrole en 2020) à partir de biogaz d’ici la fin de la décennie. L’objectif de production de chaleur intègre les volumes de biogaz injectés.

Le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) et sa commission biomasse (FBE) se félicitent de l’officialisation du cadre réglementaire relatif à l’injection du biogaz. Grand pays agricole et agro-alimentaire, la France dispose d’un abondant gisement de matières premières et de déchets susceptible d’alimenter une filière énergétique importante.

Source: Syndicat des Energies Renouvelables (SER)

2 réponses

  1. Merci le bio gaz !
    | Répondre

    Je reviens sur ce billet que j’avais lu à l’époque où vous l’aviez publié. Est-ce que vous avez des nouvelles concernant le dispositif d’injection ? Est-il en place et conforme à ce que l’on en attendait ? Merci 🙂

    • admin
      | Répondre

      Bonjour,
      Une convention de partenariat a été signée entre la région Midi-Pyrénées et Grdf au travers du projet – Biogaz Midi-Pyrénées 2011-2014 –
      Dans ce cadre il a été décidé en décembre 2012, la mise en place d’une première station de raccordement d’une station d’injection de biométhane dans les Hautes-Pyrénées. Il est prévu au total une quarantaine de points de collecte réparti sur le territoire. Si vous avez par ailleurs d’autres informations, nous sommes preneurs, Bonne journée,
      Jean François.

Répondre