» » EcoCité: L'Etat soutient 93 projets innovants d'aménagement durable

EcoCité: L'Etat soutient 93 projets innovants d'aménagement durable

EcoCitéNathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Benoist APPARU et René RICOL, Commissaire général à l’Investissement annoncent l’accompagnement de 93 projets innovants proposés par les 13 EcoCités, en coordination avec la Caisse des Dépôts (CDC) et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

Lors de cette première phase de sélection, l’Etat s’engage à soutenir l’investissement public et privé pour des opérations exemplaires d’aménagement durable. Cet engagement se traduit par une sélection de projets pour une mise en oeuvre immédiate (33 millions d’euros investis), et par le cofinancement de nombreuses missions d’ingénierie (7 M€).

49 projets ont également été présélectionnés. Ces projets devront être précisés et complétés en tenant compte des recommandations issues du comité de pilotage national Ville de demain avant d’être redéposés devant ce comité pour un nouvel examen. Le financement de l’Etat pour cette deuxième session est évalué à terme à 150 M€. Les 13 EcoCités sont invitées à présenter leur dossier complémentaire entre le 1e décembre 2011 et le 29 février 2012.

Les projets retenus se distinguent par leur haut niveau d’innovation et de performance environnementale, et seront lancés dans les 2 ans.

Pour Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Benoist APPARU, “les villes regrouperont 80% de la population mondiale en 2050. Aujourd’hui, avec le soutien apporté à ces projets, l’Etat investit pour construire la ville de demain : sobre en énergie, attractive pour les entreprises, respectueuse des ressources et des équilibres naturels, accessible pour tous les habitants… La ville durable constitue également un levier important pour une économie verte. Ces projets vont faciliter le développement de nouvelles filières créatrices d’emplois dans le domaine de la construction, des transports ou encore de tous les services liés au développement des nouvelles technologies”.

René RICOL souligne “la mobilisation des collectivités locales dans le montage de ces projets complexes et le rôle de catalyseur qu’elles jouent en fédérant des acteurs à la fois publics et privés”.

Augustin de ROMANET, Directeur général de la Caisse des Dépôts ajoute que “la Caisse des Dépôts se réjouit de contribuer au déploiement de ce programme ambitieux, qui prolonge sa mission historique au service de la ville, et pour lequel ses équipes se mobilisent chaque jour aux côtés des collectivités locales et de leurs partenaires sur la plan national et régional. Les Directions régionales de la Caisse des Dépôts avec l’appui du Département Politique de la Ville et Développement Urbain, ont en effet participé activement aux divers ateliers locaux et réunions de définition des projets, notamment dans leurs aspects financiers, et ont mis à disposition des crédits d’ingénierie pour le cofinancement d’études ou de missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Cette mobilisation va encore s’intensifier dans les mois à venir pour la mise en oeuvre des décisions de l’Etat et l’accompagnement des porteurs de projets”.

  • Ces 93 projets couvrent plusieurs domaines complémentaires de la ville durable:

– la conception urbaine: aménagement durable et environnement, bâtiments exemplaires, îlots démonstrateurs et à énergie positive
– les ressources et les énergies : gestion des ressources et recyclage des matériaux, production d’énergie renouvelable et de récupération, réseaux intelligents
– les mobilités : services à la mobilité et information voyageurs, voiture en ville
(électromobilité, autopartage, stationnement mutualisé).

En réponse aux engagements forts du Grenelle Environnement, l’Etat encourage ainsi la réalisation, par des collectivités volontaires, de projets ambitieux plus respectueux de l’environnement et des populations, et économes en énergie.

Grâce à la démarche EcoCité, lancée en novembre 2009, une première étape dialogue et de collaboration aura permis d’initier des stratégies transversales et partagées de développement urbain durable. L’accélération de leur mise en oeuvre se concrétise dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir.

En février 2011, 12 projets de Transports en Commun en Site Propre (TCSP), en articulation forte avec les périmètres de projet EcoCité, ont par ailleurs bénéficié du soutien du fonds Ville de demain, à hauteur de 200 millions d’euros.

Les 13 premières EcoCités devraient ainsi bénéficier d’un soutien total de plus de 750 M€ pour la période 2010-2017 (y compris les infrastructures de transports en commun en site propre), en cohérence avec le temps long de la fabrique de la ville, pour des opérations d’urbanisme qui vont marquer les 10 prochaines années.

Un second volet du fonds Ville de demain a été doté de 235 millions d’euros pour la période 2011-2017, à destination de nouvelles agglomérations porteuses de grands projets qui, à leur tour, pourront bénéficier d’un soutien à l’investissement. L’Etat a invité les grandes intercommunalités de plus de 450 000 habitants qui n’y participaient pas à rejoindre la démarche EcoCité (Grand Lyon, Lille Métropole, Grand Toulouse, et Rouen Elbeuf Austreberthe). Les collectivités territoriales représentant deux sites majeurs en Ile-de-France (site des Ardoines et site Descartes) ont également été conviées. Ces sites s’inscrivent dans la démarche du Grand Paris et devront contribuer de façon significative à la production de logements franciliens.

Source: MEDDTL

Répondre