» » » Ecollectivités – Novembre 2009 – Editorial et sommaire

Ecollectivités – Novembre 2009 – Editorial et sommaire

EDITORIAL : D’ores et déjà un post-Copenhague ?

par Robert Delannoy


Pour le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon le plan climat de Barack Obama était un atout majeur pour la réussite du sommet de Copenhague qui doit trouver le mois prochain un successeur au Protocole de Kyoto qui s’achève au 31 décembre 2012.

Un traité mondial apte à limiter à 2°C la hausse moyenne des températures au terme du siècle se dessinait plus aisément avec un engagement américain susceptible d’entraîner la Chine, l’Inde et les autres Etats en fort développement, à réduire la forte hausse prévisible de leurs émissions de CO2.

L’impossibilité pour le président Obama de faire voter le texte avant la conférence a, en cela, fortement entamé l’optimisme né de son élection, de son programme fort de réduction des émissions américaines et de la promesse du retour des Etats-Unis en leader sur le terrain de la lutte contre le changement climatique.

Un autre obstacle se dresse maintenant devant le traité : c’est l’absence d’un accord de
l’Union européenne
sur le montant et sur la répartition entre les 27 du financement de l’aide au pays les plus pauvres et les plus menacés par les changements climatiques, et aux yeux de ces derniers, une dette écologique due par les pollueurs historiques.

Dès lors, pour Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention-Cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), les finances sont la clé d’un traité à Copenhague et rendent impossible cette année un accord définitif. Pour le conseiller climatique de Ban Ki-moon, Janos Pasztor, il convient pour les négociateurs de «chercher un accord ambitieux et politiquement contraignant à Copenhague afin de baliser la route de futures négociations post-Copenhague qui mèneront à un accord mondial légalement contraignant ».

L’objectif le plus ambitieux envisageable par la diplomatie onusienne semble, à un mois de l’échéance, une “déclaration commune“, non contraignante pour garder l’espoir d’un accord grâce à la poursuite des négociations en 2010.

Cette éventualité de “jolis accords entre nations sans retombées concrètes“ à Copenhague inquiète le député-maire de Dunkerque Michel Delebarre, premier vice-président du Comité des Régions, qui a demandé au cours de la réunion extraordinaire du groupe PSE (Parti socialiste européen), consacrée à la “croissance verte intelligente“ que l’Onu écoute les collectivités territoriales « car c’est elles qui sont les premières à intervenir dans de nombreux domaines », affirmant qu’il est indispensable que les chefs d’Etats fassent plus confiance aux collectivités territoriales et les associent aux discussions et aux prises de décisions ; il avertit que si on ne le fait pas « Copenhague s’achèvera sur un accord, un calendrier mais sans décision claire».

Cette demande de reconnaissance de l’action et du potentiel des collectivités territoriales dans la lutte contre les changements climatiques s’adresse aussi au parlement européen qui, oubli à corriger pour l’élu du CdR, a présenté un projet de résolution pour Copenhague ne contenant aucune référence aux niveaux local et régional…


SOMMAIRE – Novembre 2009

– éco-actualités
– écoclimat / les impacts du changement climatique en France
– éco-associations / Cler, Comité 21
– éco-EPL / lycée HQE de Poitiers, Amiens aménagement
– éco-focus / secteur du bâtiment et photovoltaïque
– écoportrait / Arnaud Gossement, porte-parole de FNE
– éco-expériences / commune d’Ayen
/ commune de Kaysersberg
/ conseil général du Doubs
– écodossier / le quartier durable, mode d’emploi
– écomonde / Hammarby à Stockholm
– écojuridique / l’antenne relais
– écosolutions / Citybiose, ConstruCtion Millet Bois, etc.
– éco-achats / Spécial Buy&Care
– éco-entreprise / FlorenceLorentzin, Epson

Sommaire et éditorial du numéro de Novembre 2009 d’écollectivités magazine, reproduit avec l’aimable autorisation du directeur de la publication.
Possibilité de s’abonner à écollectivités magazine.

Répondre