» » » Electricité et RT2012, attention à l’étanchéité à l’air

Electricité et RT2012, attention à l’étanchéité à l’air

La RT2012 est à présent connu par les professionnels comme par les particuliers. Cette règlementation s’applique aux constructions neuves et contient de nombreuses exigences en rapport avec la consommation d’énergie. Des installations électriques correctes sont donc primordiales.

Les fondamentaux de la RT2012 liés à l’électricité

Dans la RT2012 plusieurs articles sont liés à cette consommation d’énergie qui ne doit pas être au-delà de 50 kWh/m²/an. L’électricité est un point central puisqu’elle est responsable des consommations d’énergie. Elle agit donc à différents niveau dans une habitation. Voici une petite liste d’articles :

  • L’article 16 stipule que les maisons individuelles doivent recourir à des énergies renouvelables pour la production d’eau chaude sanitaire
  • L’article 21 demande à ce que les baies et ouvrants de tout local destiné au sommeil soient équipés de protections solaires mobiles. Pour le tertiaire le confort d’été comme le confort visuel passent par des protections solaires adaptés et le plus souvent motorisés.
  • L’article 23 indique qu’une habitation doit être pourvue de systèmes permettant de mesurer ou d’estimer la consommation d’énergie et d’en informer les occupants.
  • L’article 24 demande une gestion de chauffage optimale. Pour cela trois points sont mis en avant dans les calculs : la régulation, la programmation et l’optimisation énergétique.

N’oublions pas de rajouter à cela l’éclairage et en particulier sa gestion dans le tertiaire comme dans le collectif dont les commandes doivent être gérées en fonction des disponibilités de la lumière naturelle et du taux d’occupations des locaux.

Enfin la mise en avant de la cogénération, des solutions hybrides (PAC et autres énergie) ou des panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité.

Les installateurs électriques face à l’étanchéité à l’air

graphique-fuite-étanchéité
Une mauvaise étanchéité à l’air peut engendrer de graves désordres (condensation, moisissures ..) en sus de la dégradation de la performance énergétique

Dans une construction, il existe de nombreuses sources de fuites d’air et celles-ci, au regard de la RT2012 ou de la rénovation énergétique performante, doivent être minimisées et être en dessous d’une seuil maximum (pour la RT2012 Q4 < 0,6 m3/h.m2). Le geste de chaque corps de métier impacte donc le résultat final et cela est très important aussi … pour l’électricien.

Les réseaux électriques, les raccordements de panneaux photovoltaïques ou encore les arrivées de câbles antenne ou téléphonique sont autant de problèmes empêchant une bonne étanchéité à l’air lorsqu’ils sont mal installés. Il faut accorder une grande importance au passage des équipements.

L’intervention de professionnels est indispensable pour que tous ces critères soient respectés ; la communication et la synchronisation entre les différents artisans devient une nécessité incontournable. De nombreuses entreprises telles que Siemens, Legrand ou encore Schneider proposent des formations et des outils aux installateurs électriques afin de compléter leur formations.

Une évolution également aux niveaux des équipements puisque des fabricants de membrane d’étanchéité, tel Proclima) proposent des kits électro-étanchéité comprenant notamment des manchettes et dispositifs de collage pour pasage des câbles au travers de la membrane d’étanchéité, ou encore pour les fournisseurs d’équipements électriques, un boîtier d’installation étanche ou encore un bouchon d’étanchéité à l’air pour gaines. Pratiquement tous les fournisseurs d’équipements électriques proposent maintenant également des prises et des boitiers d’encastrement étanches à l’air.

Plus de 90% de réduction des déperditions avec les capuchons d’étanchéité (source Schneider)
Plus de 90% de réduction des déperditions avec les capuchons d’étanchéité (source Schneider)

 

 

bouchon-boitier-étanchéité
Boitier et capuchon d’étanchéité (source Legrand)
Exemple de capuchon étanche à rajouter dans les boitiers existants pour la rénovation (Hager)
Exemple de capuchon étanche à rajouter dans les boitiers existants pour la rénovation (Hager)

 

 

Toutes ces mesures permettent d’améliorer la qualité des installations et permettent de respecter les exigences en ayant une approche globale, ce qui est le critère clé pour la réussite du terst d’étanchétié à l’air.

 

Les métiers de l’électricité sont donc en constante évolution. Le temps où chaque corps de métiers intervenait indépendamment et chacun son tour est à présent terminé. L’effort d’une coordination à chaque instant du chantier est nécessaire pour que la RT2012 ait un réel impact positif. Du chemin reste à faire sur la formation des professionnels et pour une amélioration des savoir-faire en neuf mais également en rénovation.

 

Source : Electricité et RT2012, plusieurs articles par Jean-François Moreau pour j3e

2 réponses

  1. FranckBenand
    | Répondre

    Les boîtiers d’encastrement de conception étanche restent de base une rustine. Poser ça implique qu’on assume que l’air circule derrière les parements plâtre, ce qui ne doit pas être le cas (ou en tout cas en rénovation, cela doit être un maximum limité). Le plan d’étanchéité doit reposer sur la structure du bâtiment, pas sur les percements dans les plaques de plâtre.

    • Jeffmoreau
      | Répondre

      Absolument, le rôle de la rustine est essentielle pour maintenir l’étanchéité qui doit être assurer par ailleurs et c’était le but de l’article; le plan d’étanchéité et membrane sont essentiels galement. Si vous avez un article à nous soumettre n’hésitez pas.

Répondre