» » EnR: NKM sélectionne 15 projets de production d’énergie à partir de biomasse

EnR: NKM sélectionne 15 projets de production d’énergie à partir de biomasse

Photo Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET (NKM)Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Eric BESSON ont sélectionné, à l’issue d’un appel d’offres, 15 projets de production d’énergie à partir de biomasse.

Le Gouvernement a décidé d’aller deux fois plus loin que ce qui était prévu lorsque l’appel d’offres a été lancé il y a un an en retenant 420 MW de projets, soit la totalité des projets jugés recevables par la Commission de régulation de l’énergie, pour un objectif initial de 200 MW. Ce relèvement de l’objectif permettra d’accélérer le développement de la filière biomasse-énergie pour tenir les objectifs du Grenelle de l’Environnement. Ces projets sont porteurs de développement et d’emplois locaux: en fournissant de la chaleur et de l’électricité utilisables localement et en contribuant à créer des débouchés locaux pour la filière bois.

L’examen des projets a été réalisé à l’aune de plusieurs critères fixés dans le cahier des charges: prix de vente de l’électricité, efficacité énergétique, approvisionnement en biomasse, localisation de l’installation. Une attention particulière a été portée à la qualité de l’approvisionnement et au respect des normes sur la pollution atmosphérique.

“Les 15 projets sélectionnés permettront de contribuer de manière très significative au développement des énergies renouvelables, mais aussi à la structuration de la filière et à la mobilisation de nos ressources forestières. Ils vont générer 1,4 milliards d’euros d’investissements et créer de nouveaux emplois verts”, a déclaré Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET.

“Je me mobilise pour combiner politique énergétique et politique industrielle. J’ai souhaité que nous accélérions le développement de la production d’électricité à partir de bois et de déchets végétaux car c’est un bon moyen de produire de l’électricité et car cela permet de développer des emplois locaux, sur le site comme autour avec la mobilisation de la filière bois. A titre d’exemple, l’activité de production électrique sur le site de Gardanne est ainsi pérennisée”, a ajouté Eric BESSON.

Les 15 Projets Biomasses

La biomasse (hors biocarburants) représente plus du tiers du potentiel de développement des énergies renouvelables en France à l’horizon 2020 (7,5 sur 20 Mtep). La sélection de ces projets constitue une nouvelle étape dans l’accroissement de nos capacités de production et complète les actions menées dans le Grenelle:

– pour les installations de cogénération de taille moyenne (5 à 12 MW): doublement des tarifs en janvier 2010
– pour les petites installations de scieries : tarif d’achat préférentiel dès 1 MW depuis janvier 2011

– pour les chaufferies des collectivités, du résidentiel collectif, de l’agriculture, de l’industrie: mise en place du Fonds Chaleur Renouvelable (1,2 milliard d’euros pour 2009-2012); les premiers appels d’offres ont été un grand
succès avec 91 projets soutenus, représentant une production de 0,5 Mtep à partir de biomasse, 30% supérieure aux objectifs initiaux. Un quatrième appel d’offres a été lancé le 6 septembre 2011
– pour les chaudières biomasse des particuliers: crédit d’impôt développement durable pour les opérations de remplacement

Pour poursuivre la dynamique sur ces grandes centrales de production, Un nouvel appel à projets de production d’énergie à partir de biomasse sera lancé d’ici mi-2012 après concertation.

Les Ministres réaffirment ainsi l’engagement du Gouvernement dans le développement des énergies renouvelables et la diversification énergétique. Ce Gouvernement est celui qui aura le plus, et de loin, développé les énergies renouvelables. Depuis 2007, la puissance éolienne installée a été multipliée par 4, et la puissance solaire photovoltaïque par plus de 100. Récemment, le Gouvernement a lancé le 1er appel d’offres pour l’éolien offshore et 2 appels d’offres pour le solaire.

Source: MEDDTL

Répondre