» » Etanchéité à l’air, les électriciens au cœur du réseau

Etanchéité à l’air, les électriciens au cœur du réseau

Posté dans : Economies d'Energies | 1

L’étanchéité à l’air est une des exigences essentielles de la RT2012 pour le neuf mais pour la rénovation, elle est source d’une surconsommation de chauffage, mais aussi d’autres nuisances telles la pollution et le bruit. D’où viennent ces fuites d’air ? Et comment les gérer ?

Sources et conséquences des fuites d’air

Les deux sources majeures de fuite d’air proviennent des menuiseries (41%) et des équipements électriques (38%). Et elles ont deux conséquences, l’air chaud s’échappe alors que le froid et l’humidité pénètre à l’intérieur et le système de ventilation est dérèglé entraînant une surconsommation du moteur. Ainsi des fuites d’air ne sont pas seulement responsables de l’augmentation de la facture d’électricité, elles participent également à la dégradation du bâti.

 

sources-de-fuites-repartition-diagramme
Répartition des fuites d’air

 

Le moyen pour savoir si l’étanchéité à l’air du bâtiment est bonne est par la méthode de la porte soufflante. Vous pouvez retrouver le test de la porte soufflante fait par l’ADEME en vidéo juste ici.

test-étanchéité-air-vidéo

A la suite de ce test, la RT2012 impose que le débit d’air doit être inférieur à 0.6m³/h.m².

Ce test peut également être effectué en rénovation. Il est notamment obligatoire pour l’obtention de certains labels de rénovation énergétique.

 

Une mauvaise étanchéité, c’est en permanence un radiateur électrique de 1500 W

« Les fuites d’air dans les logements entraînent une surconsommation d’énergie qui peut représenter de 5 à 20 kWhep/m²/an. Soit un gain annuel de 150 à 250 € pour un logement de 90 m² » illustre Olivier Corteville.

Il ajoute également que « pour une maison de 110 m2 environ, répondant aux exigences de la RT2005, les pertes énergétiques liées à l’étanchéité sont équivalentes à 1500 W soit le fonctionnement permanent d’un radiateur de 1500W ». A surface égale, pour un bâtiment RT2012 , les pertes représentent au maximum 0,6 m3/h.m² et 0,14 m3/h.m² pour une maison passive .

Pour la rénovation d’une maison ancienne, on mesure encore mieux tous les enjeux d’une étanchéité médiocre encore bien inférieure à la RT2005.

 

Boîtier étanche BLMDComment gérer les fuites d’air : solutions pour les équipements électriques

Avant tout chose dans le neuf, il faut privilégier au maximum une pénétration unique pour chaque réseau avec une redistribution à l’intérieur sans avoir à percer la membrane d’étanchéité. Car ce sont bien les installations qui entrainent une déformation voire un percement de la membrane d’étanchéité.

Il existe plusieurs points à gérer dans son installation électriques pour éviter les fuites d’air non désirées.

Les plus importants à retenir et où il faut une vigilance particulière sont :

  • Le passage des câbles
  • Les boitiers électriques
  • Le tableau électrique

Une fois les points à traiter identifiés et connu, il n’est pas forcément compliqué de les gérer. On trouve dans le commerce par des fabricants tels que Legrand ou Schneider des produits spécifiques qui permettent d’éviter les fuites d’air : bouchons d’étanchéité pour les gaines, manchettes pour les câbles ou encore boîtes étanches.

 

Il est vrai que l’étanchéité à l’air est plus simple à gérer en neuf qu’en rénovation mais des kits sont vendus par des industriels, afin de faciliter les travaux d’étanchéité en rénovation avec une mise en œuvre qui s’adapte plus facilement à une infrastructure existante.

Exemple d’équipement étanche pour la rénovation: la prise étanche d’Hager

thermostat-etanche-Hager

La mise en place d’un vide technique de 50 mm est aussi une solution tout à fait convenable afin de faire passer les réseaux sans toucher à la membrane d’étanchéité.

S’il est important d’avoir un bon équipement étanche, il est aussi nécessaire que la mise en œuvre soit faite par un professionnel avec un savoir-faire technique. Car un appareil peut être de très bonne qualité, si sa mise en place n’est pas bonne, les résultats ne seront pas là et les fuites d’air continueront leur chemin…

N’oublions pas non plus que seule une bonne coordination et un travail commun entre tous les corps de métier, notamment du second œuvre, permettra d’éviter la dégradation de l’étanchéité.

Une réponse

  1. GALBON Patrick
    | Répondre

    Traiter en double paroi reste pour moi la meilleurs solution !

Répondre