» » » Extinction des éclairages la nuit, pour faire des économies d'énergie, le décret d’application est attendu début 2013

Extinction des éclairages la nuit, pour faire des économies d'énergie, le décret d’application est attendu début 2013

Extinction des éclairages, notamment des vitrines la nuit, pour faire des économies d’énergie, le décret d’application  est attendu début 2013

Annoncé pour fin d’année, le projet de décret n’est pas encore paru.

Jugé pas assez ambitieux en termes d’objectifs d’économies d’énergie, les fabricants français de matériel d’éclairage, au travers du Syndicat de l’Eclairage, ont d’ailleurs proposé courant décembre 2012 d’amender et étendre le décret annoncé par la ministre de l’écologie, Delphine Batho, afin d’interdire l’éclairage des commerces et bureaux la nuit.

Pour le Syndicat, « l’enjeu, ce n’est pas d’éteindre mais aussi d’éclairer « juste » pendant les heures d’activité »

Car il y a aussi des économies d’énergie à faire pendant les heures d’activités dans les bâtiments tertiaires, de nuit comme de jour … « Pour environ 16 TWh/an !» (l’équivalent peu ou prou de la production de la centrale nucléaire de Flamanville).

L’enjeu est d’éclairer « où il faut, quand il faut, en adaptant le niveau d’éclairage aux besoins de l’activité exercée ».

Par exemple pour profiter des apports gratuits de lumière du jour dans les bâtiments existants en n’apportant que la quantité de lumière artificielle nécessaire ? ou encore, l’extinction automatique si il n’y a plus personne en salle de réunion ?

Cela impose également une rénovation de l’éclairage avec l’ajout d’automatismes simples et efficaces (détecteurs de mouvement, capteurs de lumière du jour, gradation). C’est d’ailleurs déjà en place chez nos voisins Européens car les enjeux sont identifiés et importants.

Le calcul est simple : au rythme actuel des rénovations de ces bâtiments (3 %/an), il faudra 33 ans pour atteindre les 16 TWh/an d’économies ! Il faut donc également booster le rythme des rénovations, il est donc proposer d’aller plus loin en incitant à des objectifs de 9% de rénovation par an des bâtiments de plus de 1000 m2 en incluant l’optimisation des dispositifs d’éclairage((lampes, luminaires, systèmes de gestion).

 

Cela peut représenter « 6 fois plus d’économies cumulées d’ici 2020, soit 26 TWh et 3,12 milliards d’euros au prix actuel de l’électricité (contre 4 TWh avec le projet d’arrêté actuel) » énoncent-ils.

 

Que du bon sens pour l’environnement et la santé (confort visuel), espérons que cet avis … éclairé !!! sera .. entendu et répercuté, à suivre.

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus : le site du syndicat de l’éclairage : cliquez ici

Sujets connexes : la vision du syndicat de l’éclairage sur la technologie Led : cliquez ici


Une réponse

  1. admin
    | Répondre

    Le texte est paru ce jour et disponible,
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025240851&categorieLien=id
    C’est un début il ne traite qu’une partie des économies en adressant uniquement l’éclairage de nuit (de une heure à six heures du matin), espérons que ce n’est que le début du cercle vertueux pour économiser et éclairer juste aussi le jour: favoriser l’éclairage Led peu gourmand, robuste et très bien adapté pour certains éclairages, mais aussi dispositifs à base d’automatismes pour ajuster lumière artificielle en fonction de la lumière naturelle, de la présence de personnes dans les locaux ..etc.. Qu’en dites vous?
    Webadmin

Répondre