» » » Gaz à effet de serre : nous sommes dans l’urgence,

Gaz à effet de serre : nous sommes dans l’urgence,

Si on lit un des articles du monde.fr d’aujourd’hui, c’est dans l’urgence que la Chine et les états unis ont mis au point un accord pour diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre. Ces deux pays représentent les deux premiers émetteurs de la planète pour un volume d’émission représentant 45 % du total des émissions de CO2 de la planète. Pour rappel, l’Europe des 27 représente à peu prés 11 % des émissions de GES (chiffre 2013).Effet_de_serre 1

La chine et les états unis se sont fixés de nouveaux objectifs concernant la diminution des GES :

La Chine, pays qui émet 28 % de gaz polluant (ce qui en fait le pays le plus polluant) s’est fixé l’objectif d’un renversement de tendance de ses émissions de gaz à effet de serre « autour de 2030 ». C’est la première fois que la chine s’engage sur un pic de ses émissions. Vers 2030 les émissions de GES cesseront d’augmenter et la courbe s’inversera. Les états unis quant à eux s’engagent sur une réduction de 26-28 % de leurs émissions d’ici 2025 par rapport à 2005.

Pour rappel l’Europe s’engage d’ici 2020 à réduire de 20% les émissions de GES par rapport aux niveaux de 1990 dans le cadre du plan d’action Energie-Climat.

D’aucun évoquera soit un accord historique, des objectifs ambitieux, soit un projet irréaliste pour d’autres, des réductions d’emplois… il n’en reste pas moins que les scientifiques ne parlent pas d’un arrêt du réchauffement climatique mais d’une limitation à 2 degrés et leur constat est sans appel : les efforts actuels sont insuffisants. les deux degrés d’augmentation de température est l’objectif que s’est fixé la communauté internationale et selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les températures pourraient augmenter jusqu’à + 3,4 degrés d’ici 2030 si la consommation d’énergie se poursuit comme actuellement.

Les experts de l’AIE ont estimé que pour garder le cap d’une hausse des températures de 2°C, les émissions mondiales de gaz à effet de serre (CO2, méthane, protoxyde d’azote) doivent être réduites de 40 à 70% entre 2010 et 2050, et disparaître totalement d’ici 2100. Nous sommes loin des engagements actuels de chaque pays.

différence de température entre ère glacière et aujourd’hui – http://www.manicore.com/documentation/serre/passe.html

Fin 2015 à Paris, doit avoir lieu la conférence annuelle sur le climat (COP21 – CMP11) afin de mettre au point un accord pour limiter le réchauffement à 2 degrés.

Cet accord sera t-il suffisamment ambitieux ?

L’avancée des Etats-Unis et de la Chine aura-t-elle un impact ?

Existera-t-il une force juridique contraignante ?

C’est à suivre…

Pour aller plus loin :

Rapports sur les objectifs européens en terme de réduction de GES.

Les chiffres clés du climat

Le Site : http://www.globalcarbonatlas.org/?q=fr/content/welcome-carbon-atlas qui donne les chiffres et statistiques par pays des émissions de GES.

Voir l’article du monde.

Une réponse

  1. auer
    | Répondre

    Les fluides frigorigènes utilisés pour la climatisation sont les mêmes que ceux des pompes à chaleur et chauffe-eau thermodynamiques. Leur potentiel d’accélération sur l’effet de serre est impressionnant. Trop peu de fabricants ont choisi de changer ces habitudes. Pour notre part le laboratoire à mis en place ce changement dans années 2000, ce qui nous permet d’être jusqu’à 1000x moins polluants que les appareils vendus dans notre secteur.
    http://www.auer.fr/chauffage/wp-content/uploads/2014/11/eco_fluide_is_good_OK9.jpg

Répondre