» » » Immobilier d'entreprise: Les bureaux verts tiennent-ils leurs promesses?

Immobilier d'entreprise: Les bureaux verts tiennent-ils leurs promesses?

Immobilier d'Entreprise: Les Bureaux VertsRéalisée pour le compte du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et de l’organisme certificateur Certivéa, l’étude menée par Jean Carassus, Professeur à l’Ecole des Ponts ParisTech, “Les immeubles de bureaux verts tiennent-ils leurs promesses” a été présentée le 5 avril dernier.

L’objectif consiste à dresser le bilan de la certification NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE en Exploitation à travers les premiers retours d’expérience des maîtres d’ouvrage des bâtiments de bureaux certifiés.

Ainsi, ces acteurs ont été interrogés sur différents items tels l’impact de la certification sur la valeur immobilière des bâtiments, leurs performances réelles… Fort de ces retours, Jean Carassus propose quelques pistes d’évolution pour renforcer les exigences de la certification, ajuster son cadre de fonctionnement, améliorer sa diffusion, etc.

Situé au carrefour des préoccupations environnementales, énergétiques et économiques, le bâtiment représente un enjeu essentiel. Conscients de cet impact fondamental et souhaitant répondre au mieux à cette problématique, de plus en plus de Maitres d’ouvrages tertiaires réalisent et exploitent leurs bâtiments dans le respect de l’environnement.

Dans ce contexte, Certivéa a lancé, en septembre 2009, la certification NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE en exploitation. Permettant d’identifier les acteurs engagés dans cette voie novatrice, cette certification les accompagne au quotidien afin de concrétiser et de mettre en oeuvre leurs engagements en faveur d’un usage durable des bâtiments.

Près d’un an et demi après son lancement, et comptant aujourd’hui 28 opérations certifiées, quelques interrogations s’imposent: les consommations énergétiques de ces bâtiments répondent- elles aux estimations de départ? Existe-t-il un lien entre bâtiment certifié et augmentation de la valeur immobilière?

Pour apporter un éclairage pertinent et concret sur ces interrogations, le CSTB et Certivéa ont choisi de confier à Jean Carassus le soin d’interroger les différents acteurs des bâtiments certifiés afin de savoir si selon eux, les “immeubles de bureaux verts certifiés” ont à ce jour tenu leurs promesses.

  • Cinq questions centrales posées aux acteurs immobiliers tertiaires:

Après analyse de plusieurs études et recherches françaises et étrangères sur l’immobilier tertiaire “vert”, Jean Carassus a posé 5 questions aux dirigeants de 6 entreprises de l’immobilier tertiaire, deux investisseurs, deux utilisateurs et deux exploitants:

– Quelles sont les performances réelles des immeubles de bureaux certifiés?
– Va-t-on vers la mesure des performances réelles?
– Quel lien y a-t-il entre valeur immobilière et performances?
– Quelle avancée représente la certification HQE Exploitation?
– Quelles transformations du système d’acteurs de la construction et de l’immobilier sont nécessaires pour un pilotage par les performances réelles?

  • Onze recommandations sont proposées:

L’analyse de l’ensemble des réponses a permis à de dégager 11 points essentiels à destination des professionnels de la construction et de l’immobilier mais aussi à l’organisme certificateur.

Ces recommandations s’articulent autour de deux points essentiels :
La conception et la réalisation des immeubles de bureaux verts: lorsqu’un bâtiment est conçu et réalisé, il faut immédiatement penser à sa qualité d’usage, intégrer sa future exploitation/maintenance et rémunérer les intervenants en fonction de la performance du bâti.
– La gestion et l’utilisation des immeubles de bureaux verts: il est essentiel de se préoccuper des consommations réelles du bâtiment avec notamment le nouveau lien propriétaire/utilisateurs/exploitants.

Téléchargez l’étude: “Les immeubles de bureaux verts tiennent-ils leurs promesses”

Source: Communiqué de presse du 5 avril 2011 du CSTB et de Certivéa

Répondre