» » » Interview de Mme Sophie Breton, Directrice Générale de GE Lighting France, point de vue sur l’éclairage LED

Interview de Mme Sophie Breton, Directrice Générale de GE Lighting France, point de vue sur l’éclairage LED

Pages-Energie: Comment se situe l’activité de GE Lighting par rapport au programme Ecomagination du groupe GE ? Les produits à base de technologie LED sont-ils un vecteur important pour le développement et l’accompagnement de vos clients?

Le programme Ecomagination est une initiative du groupe General Electric lancée en 2005 avec comme objectif l’innovation et le développement de produits verts et profitables pour toutes les divisions.
Et au niveau de GE Lighting, les LEDs s’inscrivent logiquement dans cette démarche tant en terme de réduction de la facture éclairage, que de par leur capacité technique et leur durée de vie.
Et aujourd’hui, les solutions d’éclairage LED concentrent 80% de nos efforts de R&D.

Pages-Energie: Quels sont les éléments technologiques en matière d’innovation qui vous paraissent majeurs pour l’éclairage ? Quid du marché Français ?

Indéniablement, le champ des possibles dans les domaines de la variation et de la miniaturisation constitue une évolution majeure liée à la technologie LED. Et ce n’est pas sans incidence sur l’évolution du marché, nous prévoyons 80% de nouvelles réalisations à base de technologie LED à horizon 2020.
Aujourd’hui la technologie LED et les luminaires et solutions intégrées que nous proposons font aussi bien que les technologies tube ou lampe à décharge en terme de qualité de lumière. Qui plus est, la LED permet une nouvelle façon de penser l’éclairage et de concevoir le bâtiment, en fonction des zones à éclairer et de l’éclairage naturel.
Ainsi, les possibilités de faire un mix judicieux entre lumière artificielle et lumière du jour sont un des grands atouts de l’éclairage LED. Avec les systèmes électroniques et digitaux et les bus de communication type DALI, il y a une nouvelle dimension qui apparait liée à la flexibilité de la technologie LED.
Sur le marché Français, par rapport à nos voisins, l’hôtellerie et les commerces sont plutôt en avance, en revanche, l’éclairage extérieur est un peu en retard sur l’usage de la LED.

Pages-Energie: La RT 2012 est souvent citée comme incitative à la croissance de l’usage des solutions LED. Confirmez-vous, avez-vous identifié des freins à une explosion du marché de l’éclairage LED ?

La RT2012 est un catalyseur, mais ce n’est pas la seule dynamique du marché; certes le marché a encore un côté foisonnant, et il doit identifier les bons acteurs; mais cela a commencé et d’ici un à deux ans, il sera complètement mature. Le prix doit être expliqué et l’investissement calculé de façon globale, notamment compte tenu du coût initial : on a noté quelques freins sur le neuf avec des budgets prévus il y a deux ans et qui ne prévoyait pas forcément l’investissement initial nécessaire.

Pages-Energie: Y-a-t-il des nouveautés produits pour 2013 dont vous pouvez nous faire part ?

Nous avons aujourd’hui deux gammes de produits qui s’étoffent : d’une part les lampes de remplacement qui interviennent en substitution pure (ou relamping) de lampes existantes (halogènes, tubes par exemple) ; et d’autres part les luminaires et solutions intégrées, en intérieur sous forme de spots, panneaux d’éclairage, ou encore plaques de 600×600 avec de nouveaux designs et une qualité de lumière permettant dans certains cas de réduire le nombre de luminaires dans un bureau de 20 à 30% par rapport à la fluorescence.

Pages-Energie: Peut-on dire que la LED est une technologie ‘propre’ ?

La LED est une technologie plus propre que le fluo, par l’absence de mercure qui facilite le recyclage, et la durée de vie du produit qui permet de limiter les interventions sur les systèmes. Les lampes et luminaires LEDs sont collectés et recyclés comme les autres technologies, via les filières mises en place par Recylum.


Pour en savoir plus sur les solutions GE Lighting



2 réponses

  1. Lionel
    | Répondre

    Je cherche des spots Led pour un commerce pour remplacer des halogènes, savez vous sur qui s’appuyer pour cela? Lionel

  2. web-PE
    | Répondre

    Oui, nous vous pouvez nous contacter à contact@pages-energie.com et nous vous adresserons des sociétés susceptibles de vous répondre. Bien à vous web master

Répondre