» » » Zoom sur l’IPMVP, protocole de mesures et vérifications pour la performance énergétique

Zoom sur l’IPMVP, protocole de mesures et vérifications pour la performance énergétique

Le CEP (contrat de performance énergétique) permet de garantir des économies d’énergie, notamment pour assurer au client le retour sur investissements des travaux réalisés. Dans ce cadre-là, il est essentiel d’avoir une méthode de mesures et de vérifications rigoureuse grâce au protocole IPMVP. Qu’est-ce que c’est ? Comment être formé à ce protocole ?

Qu’est-ce que l’IPMVP ?

EVO-LogoL’IPMVP (International Procedure of Measurement and Verification Protocole) est une méthode de calcul qui a été mise en place par un organisme américain, le EVO (Efficiency Valuation Organization), qui regroupe les ingénieurs de l’énergie. Ce protocole a été conçu pour permettre d’avoir à disposition des protocoles standardisés dans le management des consommations d’énergie.

Le calcul donné par l’IPMVP pour mesurer les gains suite à des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique est fait en 2 étapes :

  • Mesure de l’énergie consommée pendant une période de référence avec analyse des variables de l’équation d’ajustement (correspondant à l’ensemble des variables ajustées pour déterminer au mieux la courbe de consommation énergétique)
  • Mesure de l’énergie consommée pendant une période de suivi, après la mise en œuvre des actions d’amélioration de la performance énergétique.

Plusieurs variables sont à prendre en compte : températures extérieures, quantité d’eau froide nécessaire à la production d’ECS, occupation des lieux, volumes chauffés, quantité d’apports thermiques internes ou encore caractéristiques dimensionnels du bâtiment.

En plus de cela, il existe 4 options de calcul dans l’IPMVP afin de pouvoir s’adapter au mieux à la situation et au contexte économique, technique et juridique.

Ainsi, il permet :

  • D’identifier l’impact réel des actions en économie d’énergie
  • D’aider le client à la décision (pour les actions à réaliser)
  • De garantir des données objectives
  • De diminuer les risques économiques et juridiques liés au contrat et de faciliter son suivi

Les 13 points de l’IPMVP à respecter 

Le plan de l’IPMVP doit respecter 13 points essentiels :

  1. Décrire les Actions de Performance Energétique (APE), avec les performances attendues pour chaque type de travaux réalisés.
  2. Identifier et justifier le choix d’une option méthodologique de l’IPMVP, en détailler et évaluer les conséquences en termes d’effets interactifs
  3. IPMVP protocoleDocumenter la situation de référence et collecter les données significatives du site (plans, relevés des consommations…)
  4. Identifier la période de suivi
  5. Définir les conditions d’ajustement
  6. Spécifier la procédure d’analyse, en fonction des facteurs influençant les consommations d’énergie
  7. Spécifier les modalités de valorisation financière des économies
  8. Spécifier les points de mesure (voir les différents compteurs)
  9. Désigner le responsable du suivi de la Mesure & Vérification
  10. Évaluer la précision attendue vis-à-vis des résultats
  11. Définir le budget et les ressources
  12. Fournir un modèle de rapport
  13. Indiquer les procédures d’assurance qualité (certification de l’entreprise par exemple)

Afnor Compétences propose des formations IPMVP

afnor compétence

 

La méthode IPMVP est la méthode de calcul la plus utilisée dans le monde. Transposée dans les pays francophones (France, Belgique, Suisse) par l’Institut de Formation et de Services pour l’efficacité énergétique (IFS2E), c’est la filiale d’Afnor, Afnor Compétences qui assure désormais la formation sur ce protocole de mesure suite au rachat de la société IFS2E.

« Cette formation, qui se déroule sur 3 jours et se termine par une demie journée d’examen, est à destination des professionnels qui sont amenés à mettre en œuvre des projets d’efficacité énergétique. » indiquent Patrick Jullian et Daniel Magnet, associés fondateurs d’IFS2E

On retrouve ainsi 2 catégories : les sociétés de service en efficacité énergétique ou les bureaux d’études.

Depuis 2010, ce sont près de 600 personnes qui ont déjà été formé et qui possède leur CMVP (Certified Measurement and Verification Professional)

L’IPMVP dans les normes

L’IPMVP permettant une unification de l’instrument de mesure, elle est recommandée, entre autres, par le MEEDDM (Le ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer) ainsi que l’ADEME. De plus plusieurs normes concernant l’efficacité énergétique en font référence : l’annexe IV de la Directive 2006/32/CE qui est la directive du Parlement Européen relative à l’efficacité énergétique, ou encore la norme ISO 50015 sur les systèmes de management de l’énergie.

Répondre