» » La certification HQE prend de la hauteur avec le nouveau Refuge du Goûter

La certification HQE prend de la hauteur avec le nouveau Refuge du Goûter

Nouveau Refuge du Gouter HQE“Face aux enjeux de la protection de l’environnement, le Club Alpin Français a la volonté d’inscrire l’ensemble de ses opérations de rénovation dans une démarche de développement durable, conciliant : gouvernance, économie, solidarité sociale et environnement”. Georges Elzière, Président du Club Alpin Français.

La reconstruction du Refuge du Goûter a été initiée par la Fédération Française des Clubs Alpins (Club Alpin Français), Maître de l’Ouvrage. Le Club Alpin Français est propriétaire d’une centaine de refuges dont il gère le fonctionnement et l’entretien. Dans sa contribution aux politiques touristiques territoriales de montagne, le Club Alpin Français a réalisé entre 2000 et 2009 la rénovation de 20 bâtiments.

Par sa dimension et son altitude, “le Refuge du Goûter HQE” (Haute Qualité Environnementale) représente une opération d’envergure, dont la construction débutera étdurant l’été 2010 pour réception des travaux et inauguration des locaux en juin 2012.

Le Refuge du Goûter sera construit à 3.835 m sur une voie d’ascension du Mont-Blanc empruntée chaque année par des alpinistes venus du monde entier. Il sera implanté sur un terrain communal de Saint-Gervais (Haute-Savoie) à 200 m du refuge actuel. Il se substituera au bâtiment principal de 1960, vétuste et au fonctionnement à fort impact environnemental, qui sera démonté. L’annexe actuelle sera conservée et transformée en refuge d’hiver et en volume recueil (abri de secours).

L’architecture ovoïde du projet d’éco-construction a été dessinée pour s’intégrer sur un plan esthétique et technique aux contraintes de l’environnement. L’enveloppe extérieure métallique sera composée de pièces en inox, conçues pour résister à des vents moyens de 240 km/h et aux écarts thermiques. Ses facettes, comme celles du Mont Blanc s’éclaireront alternativement, au rythme de la course du soleil.

  • Refuge “pilote”, le Refuge du Goûter accueillera à son bord 120 personnes, utilisateurs et usagers, dans des conditions optimales de sécurité et de confort : hygrothermique, visuel et acoustique. Gestion des ressources et énergies pour une totale autonomie:

Nouveau Refuge du Goûter (HQE)– Au coeur du projet, la structure bois en essence de sapin ou épicéa, représentera un volume d’environ 400 m3. Afin de limiter les émissions de CO2 liées au transport, le bois sera d’origine locale, si possible de Saint-Gervais-les-Bains qui bénéficie du label PEFC pour la gestion durable de ses forêts. La technologie utilisée est un astucieux compromis entre construire le plus légèrement possible tout en reprenant les efforts très importants liés aux charges de neige et de vent, ceci pour économiser au maximum les rotations d’hélicoptère et l’empreinte sur l’environnement. Les assemblages se feront au moyen de tiges encollées par scellement de résine. Toutes les colles utilisées seront exemptes de formaldéhydes et biodégradables.

– L’isolation des façades et toiture sera réalisée en panneaux de fibres de bois recyclées. Cette isolation qui est l’une des plus performantes du marché, accumule la chaleur la journée et la restitue doucement la nuit. La vêture sera en inox gris brossé à faible réflectivité. Les menuiseries extérieures bois-métal seront à triple vitrage avec lames d’argon.Refuge du Goûter (HQE)

– Recours systématique aux énergies renouvelables: solaire, photovoltaïque, éolien et biomasse.

– Récupération thermique de la chaleur dégagée (par cogénération et par les occupants du refuge).

– Recyclage de l’eau pour les WC.

– Maîtrise des rejets (rejet d’eaux usées après filtration membranaire)…

  • Etapes opérationnelles du “Refuge du Goûter HQE”:

– Eté 2010: Terrassement, fondations, grille de base et plancher niveau -1. La plate-forme du bâtiment sera ancrée dans la roche par des pieux forés.

– Eté 2011: Structure bois, vêture, clos couvert et second oeuvre

– Printemps-Eté 2012 : Finitions intérieures, équipements techniques,mobiliers. Réhabilitation de l’annexe.

– Juin 2012: Mise en service.

– Eté 2013: Démontage du refuge des années 60.

Coût estimatif des travaux: 5.334.160 € (construction du nouveau refuge: 5.086.278 €, démolition de l’ancien refuge
159.448 €, aménagement annexe 88.434 €)
Coût total de l’opération: 6.500.000 € (inclus tous les frais de maîtrise d’ouvrage)

Refuge du Goûter HQE Mont-Blanc

Opération: “Refuge du Goûté HQE”: Rejoignez les premiers de cordée !
L’opération est en partie co-financée par des partenaires publics, liés au territoire et à l’environnement, et par le Club Alpin Français. Elle reste ouverte au mécénat et au financement d’organismes souhaitant associer leur image à un projet dont la notoriété rayonnera durablement bien au delà de nos frontières.

Contact:
Mr Raymond Courtial
Mail: r.courtial-ffcamgouter@orange.fr
Tél.: +33 (0) 607 484 462

Suivez l’actualité du nouveau Refuge du Goûter: www.nouveaurefugedugouter.fr
Téléchargez la plaquette présentant le “Refuge du Goûter HQE” (Haute Qualité Environnementale)
: Plaquette Refuge du Goûter HQE

8 réponses

  1. Jean-Marc
    | Répondre

    Bonjour
    Un projet d’éco-construction pharaonique, “au top”. Un bon bol d’air pur avant de plonger dans le métro pour commencer cette journée.
    En souvenir de nuits passées là haut! Merci
    JM

    • Louis B
      | Répondre

      Bonsoir, ce projet est un OVNI, passionnant.
      Tous mes voeux de réussite.

  2. Heiss
    | Répondre

    Super projet humain portant haut les valeurs de la montagne.

  3. Empédocle
    | Répondre

    La commune de Chamonix ne participe pas à ce projet ?
    Dans une démarche de développement durable, je trouve qu’il serait bon de limiter l’accès au Mont-Blanc, car on se bouscule sur le toit de l’Europe ! Pourquoi ne pas mettre en place des visas (comme au Népal) ?
    Faut il imposer des règles pour que l’alpinisme devienne éthique ?

  4. Expé_4810
    | Répondre

    Vidéo sur YouTube: New Refuge du Goûter (3.817m) – Building site of the new Refuge du Goûter on the foot of Mont-Blanc: http://youtu.be/JK5dsXUQQXI Whaou !

  5. Salomé
    | Répondre

    il me semble que c’est à l’ordre du jour. A savoir la mise en place d’un comité de concertation en vue de la gestion de la fréquentation des voies d’accès au MONT BLANC.
    rassurant, n’est-ce pas?

  6. Et rappelez-moi qui finance tout cela ?

    • Monchu
      | Répondre

      Le Club Alpin Français, l’Europe au travers de ses fonds FEDER régionaux, l’Etat, la Région Rhône Alpes, la Région Haute-Savoie, Saint Gervais, l’Ademe…
      Donc nous tous. Mais franchement c’est un super projet ! Les professionnels qui participent à ce chantier peuvent être fiers (et nous aussi).
      Un Monchu 😉

Répondre