» » » » La plus grande centrale solaire flottante au monde de 1,2 MW

La plus grande centrale solaire flottante au monde de 1,2 MW


 Centrale photovoltaïque flottante Made in France 1 MW

Pourquoi une centrale solaire flottante ? Avec quelle fiabilité par rapport à une centrale photovoltaïque au sol classique ? Zoom sur une solution développée par une PME Française, CIEL ET TERRE, et qui a déjà été retenue dans plusieurs pays d’Asie.

Objectif, utiliser les surfaces d’eaux et préserver les terres : les opportunités en plans d’eau artificiels intérieurs sont nombreuses, en Europe mais également partout dans le monde: lacs de carrières, lacs de barrage, réservoirs d’irrigation, sites de traitement d’eau, sites aquacoles, ou encore terrains inondables, les sites potentiels sont nombreux. Et souvent à proximité des réseaux de transport d’électricité.

Un exemple : l’état du Karnataka, en Inde, dispose de 36.000 lacs d’irrigation de plus de 10 ha ! Alors que la terre agricole manque cruellement, tout comme l’électricité. La centrale flottante est donc une alternative innovante, et qui plus est pour le cas présenté, made in France.

Une centrale solaire flottante qui se doit d’être fiable et économique : pour être compétitive par rapport aux centrales solaires au sol, il était indispensable de mettre au point une solution robuste, résistante aux intempéries et aux phénomènes météorologiques (vents et typhons notamment).

Et après Fukushima, le Japon mise de façon très volontariste sur le solaire. Mais l’espace y est rare pour construire des grandes centrales au sol. Or, on y trouve des milliers de lacs d’irrigation et autres retenues d’eau adaptés aux centrales flottantes.

Dans ce contexte, la technologie brevetée « Hydrelio ©» de CIEL ET TERRE a donc été particulièrement bien accueillie.

La centrale est installée sur un bassin d’irrigation de 3 hectares, dans la banlieue de Tokyo, à Okégawa (production de 1,2 MW). Elle est construite en partenariat avec un grand développeur et investisseur solaire japonais (le groupe West Holdings). L’objectif global est de 1.000 MW en 5 ans.

Une garantie de 20 ans pour une solution très compétitive : avec cette nouvelle réalisation, CIEL ET TERRE apporte une technologie fiable, garantie 20 ans, pouvant résister aux vents des typhons.

C’est également une solution très économique, compétitive par rapport aux centrales au sol, sur des terrains chers et soumis aux tremblements de terre.

Enfin la centrale flottante permet de réduire l’évaporation de l’eau (de 30 à 50% de limitation de l’évaporation selon les installations), et limite la prolifération des algues ; son système d’ancrage ne nécessite pas de fondation en béton (il n’y a pas de terrassement ni d’occupation des berges) et la structure est entièrement démontable et recyclable.

Les flotteurs composant les iles solaires (5 000 modules) ont été fabriqués en France, en Corrèze, puis expédiés au Japon.

 

 

Et en France : La France compte de très nombreux plans d’eau adaptés, notamment les lacs de carrière, et 2.000 MW au moins pourraient être installés !! et ce sans consommation d’espace agricole (pas de conflit d’usage) ..

A suivre donc car le potentiel est donc important et économiquement intéressant.

 

CIEL ET TERRE en Bref : Depuis 2006, CIEL ET TERRE conçoit, exploite et développe en France et à l’étranger des centrales solaires photovoltaïques en toitures, au sol et sur l’eau dédiées à la production d’énergie propre.

Source : communiqué de presse et site de CIEL ET TERRE


2 réponses

  1. Sandra
    | Répondre

    et pourquoi pas en France ??? n’y a t il pas des plans d’eau notamment industriel utilisable ? Sandra

  2. sinigaglia
    | Répondre

    Bravo pour cette PME innovante ,il faut faire savoir au plus grand nombre que dans cet ocean de pessimisme nos PME peuvent -etre a l’avant- garde

Répondre