» » » La vignette crit’air, garantie d’une ville moins polluée ?

La vignette crit’air, garantie d’une ville moins polluée ?

En cette nouvelle année 2017, tous les propriétaires de voitures circulant dans certaines grandes agglomérations, doivent désormais se fournir la vignette crit’air. Pourquoi cette vignette ? Etes-vous concerné ? Quelles solutions et subventions possibles pour changer son véhicule ?

Qu’est-ce que la vignette crit’air ?

La vignette crit’air est un certificat de qualité de l’air qui classe les véhicules en fonction :

  • Du niveau d’émission de polluant (basé sur la norme Euro)
  • De l’âge du véhicule
  • Du type de moteur (essence, diesel ou électrique)

Ainsi, moins un véhicule est polluant, et plus il aura d’avantages en cas de restriction notamment :

  • Un stationnement à tarif moindre voire gratuit pour les véhicules électriques
  • Des conditions de circulations privilégiées avec la possibilité d’emprunter des voies ou des places de stationnement réservées.
  • La possibilité de circuler dans une ZCR (Zone à Circulation Restreinte)

Il existe au total 6 classes, la première, représentant la catégorie la moins polluante, étant pour les véhicules électriques et la dernière pour les véhicules diesel datant d’avant 2000. Les véhicules datant d’avant 1997 n’ont quant à eux pas de vignette car estimés trop anciens.

classification-vehicule-critair

Le coût de la mauvaise qualité de l’air

Ce certificat a été mis en place dans le but de lutter contre la pollution atmosphérique due aux véhicules (particules fines et oxydes d’azote), et qui sont responsables de nombreuses conséquences sur la santé (maladies cardio-vasculaires ou respiratoires, cancers…). Avec 60% de la population française qui respire de l’air pollué, ayant pour conséquence un coût estimé à 19 milliards d’euros, il est temps d’agir.

Une obligation à Paris dès le 16 Janvier 2017

zcr-france
répartition géographique des zones à circulation restreintes en France

A ce jour, cette vignette (qui concerne la totalité du territoire français) n’est pas une obligation. Son rôle est pour le moment pédagogique dans le but de faire prendre conscience au citoyen de son impact. En revanche, à compter du 16 janvier 2017, la vignette crit’air sera obligatoire pour les véhicules circulant à Paris (seul Paris est concerné et pas le reste de l’IDF pour le moment) et Grenoble qui ont décidé d’installer une ZCR. La décision a été prise à la suite des nombreux épisodes de pics de pollution survenus ces derniers mois. L’utilisation de cette vignette remplacera notamment la circulation alternée, qui avait finalement peu de cohérence en laissant les véhicules polluants circuler si la plaque correspondait aux restrictions.

Plusieurs villes devraient suivre le mouvement comme Marseille, Lyon, Bordeaux, Lille, Biarritz, Rouen, Caen ou Strasbourg.

C’est notamment la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui a donné la possibilité aux collectivités de mettre en place des ZCR pour limiter la circulation des véhicules les plus polluants, tout particulièrement en cas de fort pic de pollution. C’est donc à la collectivité de décider de ses restrictions et des véhicules qu’elle autorise à rouler. Cela se fait par un arrêté local, qui pourra être fait qu’à la suite d’une étude environnementale pour pouvoir le justifier.

Il n’y a aujourd’hui aucune sanction applicable si vous ne disposez pas de la vignette crit’air pour votre véhicule car l’arrêté n’a pas encore été publié. En revanche une fois fait, une amende de 68€ minimum pourra vous être infligée si vous ne l’avez pas ou que vous ne respectez pas les restrictions de votre collectivité.

gamme_crit_airComment recevoir sa vignette crit’air ?

La vignette crit’air est un autocollant à mettre sur le véhicule de façon visible.

Pour l’obtenir, il faut se rendre sur le site www.certificat-air.gouv.fr dans la rubrique « demander son certificat ». Vous pouvez également faire une demande directement en préfecture.

Afin d’identifier votre niveau pour la vignette crit’air il faut inscrire son numéro de plaque d’immatriculation, son numéro de carte de grise et l’année de la première immatriculation du véhicule. Après vérification, votre vignette vous sera envoyée par courrier.

Le coût de la vignette est de 4.18€ et est valable de façon définitive, jusqu’à la fin de vie du véhicule.

Les alternatives pour être sûr de pouvoir rouler

Posséder un véhicule électrique ou très peu polluant permet de bénéficier de tous les avantages en cas de restrictions, alors pourquoi ne pas investir ?

Il existe différentes aides possibles :

  • La prime à la conversion  en cas de remplacement d’un véhicule diesel de plus de 10 ans par un véhicule neuf peu polluant. Pour en bénéficier, il faut soit acheter un véhicule électrique qui émet moins de 20 grammes de CO2/km ou une voiture hybride combinant énergie électrique et moteur à essence et n’émettant pas plus de 60 grammes de CO2/km. Cette aide peut aller jusqu’à 10 000€ pour l’achat d’un véhicule électrique et jusqu’à 3 500€ pour un véhicule hybride.

 

  • wallboxLa prime écologique pour un véhicule particulier hybride rechargeable : pour bénéficier de cette prime, il faut que le véhicule soit neuf et que son taux de CO2 ne dépasse pas 60 grammes de CO2/km. Cette prime s’élève à 1 000€ et est déduit du prix d’achat TTC par le concessionnaire. Si ce dernier ne souhaite pas avancer le montant du bonus, vous pouvez transmettre votre dossier de demande auprès l’Agence de services et de paiement (ASP). Cette aide est cumulable avec la prime à la conversion.

 

  • La prime écologique pour un véhicule électrique pour l’achat d’un véhicule neuf électrique émettant au plus 20 grammes de CO2/km. Le montant de l’aide correspond à 27% du prix du véhicule TTC et ce jusqu’à 6 000€. De même que pour la prime écologique pour un véhicule hybride, la déduction s’effectue soit par le concessionnaire soit par demande auprès de l’ASP.

Ces différentes primes sont également disponibles pour une location avec option d’achat ou de longue durée de 2 ans minimum.

Sans oublier que la loi la loi du 12 Juillet 2010 impose un droit à la prise dans votre logement que vous soyez propriétaire ou locataire, ce qui facilite le choix de se diriger vers un véhicule électrique.

 

Source : developpement-durable.gouv.fr et OQAI

Une réponse

  1. Boyer
    | Répondre

    Bonjour,

    En solution alternative aux véhicules traditionnels, vous oubliez de citer le GNV (Gaz Naturel Véhicule) qui est un carburant de plus en plus important sur le marché des transports routiers (les plus touchés par ces nouvelles restrictions).

    Le GNV est classé Crit’Air 1 sur la classification affiché ci-dessus. Cette carburation est moins polluante qu’un véhicule diesel Euro6 ( – 80 % de CO² ; – 93 % d’émissions de particules fines…) et beaucoup plus avantageuse financièrement (environ 20 à 30% moins cher que du gasoil).
    Il existe également une version 100 % bio du Gaz Naturel Véhicule : le BioGNV qui est produit par la fermentation de déchets locaux. Un carburant renouvelable qui réduit presque la totalité des émissions de polluants !!!

    De nombreuses stations s’ouvriront cette année (par exemple : 8 dans l’ouest : Bretagne – Pays de Loire et Nouvelle Aquitaine).
    Il existe également de nombreuses primes pour les sociétés acquérant des véhicules propres, et des avantages non négligeables pour les livraisons en ville.

Répondre