» » » Lancer une démarche d’éco-rénovation ou d’éco-construction dans un hôtel: Conférence Pages-Energie le 22 juin 2010 à Paris

Lancer une démarche d’éco-rénovation ou d’éco-construction dans un hôtel: Conférence Pages-Energie le 22 juin 2010 à Paris

Pages-Energie organise une matinée conférence le 22 juin 2010 à l’Auditorium du Journal Le Monde.

Cette conférence invitera les participants à débattre et réfléchir autour des problématiques de performances énergétiques liées aux bâtiments tertiaires.

Le thème de la conférence «Rénovation et performance énergétique des bâtiments tertiaires : les acteurs de l’hébergement au cœur de la démarche» incitera des responsables achat, des architectes, des bureaux d’études ou encore des responsables marché de travaux à échanger sur les moyens et solutions existantes mises à disposition des centres d’hébergement souhaitant lancer une démarche d’éco-rénovation ou d’éco-construction et d’optimisation des consommations d’énergie à court et moyen termes.

Cette conférence intervient dans un contexte français favorable aux initiatives d’éco-construction et d’éco-rénovation encouragées par le Grenelle de l’Environnement et les différentes initiatives gouvernementales mais aussi par une clientèle plus orientée sur ces problématiques et une réglementation qui se renforce.

De nombreux projets de bâtiments tertiaires à énergie positive voient le jour et il est aujourd’hui indispensable de connaitre les outils permettant de répondre efficacement à cette nouvelle demande.

Programme de la matinée conférence du 22 juin 2010
– La performance énergétique des bâtiments : zoom sur le tertiaire par Jérôme Gatier, Directeur du comité stratégique du Plan Bâtiment Grenelle
– L’impact météo sur la mesure de la performance énergétique des projets de rénovation des bâtiments par Pascal Bouquet, Directeur Commercial, Metnext groupe Météo France
– Les outils de certification dans l’hôtellerie pour les projets de construction et de rénovation par Eric Querry, Directeur du Développement, Certivea – filiale du CSTB
– Un retour d’expérience d’une démarche construction durable par Marie Balmain, Responsable développement durable, Groupe Pierre & Vacances Center Parcs
– Une introduction sur l’utilité et la valeur ajoutée d’un portail collaboratif dédié dans les travaux de rénovation des bâtiments tertiaires, et une conclusion par Olivier Corteville, Président, Pages-Energie.

Jérôme Gatier, Directeur du comité stratégique du Plan Bâtiment Grenelle ajoute: «L’optimisation de la performance énergétique des bâtiments tertiaires ne se décrète pas mais s’applique concrètement sur le terrain. C’est pourquoi, le Plan Bâtiment Grenelle compte sur les acteurs de terrain pour faire progresser la filière à partir des retours d’expériences. C’est donc ensemble, en échangeant sur les moyens et les solutions existantes que nous progresserons dans la démarche d’éco-rénovation ou d’éco-construction. C’est l’enjeu du Plan Bâtiment Grenelle et c’est l’objet de la conférence du 22 juin.»

Informations pratiques
Pour accéder au programme complet et vous inscrire : http://www.pages-energie.com/invitation/conference_hoteliers/
Lieu : Auditorium du journal Le Monde, 80 boulevard Auguste-Blanqui, 75013
Métro Corvisart ou Glacière (ligne 6)
Horaires : 8h30 à 14h

Plus d’informations sur Pages-Energie: http://www.pages-energie.com/
Contact Presse: Nicolas Jehly – Tél. +33 (0)1 72 74 82 24 – E-mail: njehly@amezis.com

13 réponses

  1. Hotelier-StBrieuc
    | Répondre

    Pensez au Prêt Participatif pour la Rénovation Hôtelière – PPRH

    Les normes présentées le 17 décembre 2008 par Hervé Novelli visent à rénover en profondeur l’hôtellerie française et à la faire monter en gamme (bonne chose). La réforme, basée sur le volontariat, donne 3 ans aux hôteliers pour s’y conformer.

    Elle comporte le respect d’un nombre beaucoup plus diversifié de critères (plus de 200), avec une validité du classement limitée à 5 ans.

    Pour accompagner cette réforme, OSEO et la Caisse des Dépôts ont créé une offre spécifique qui permet d’accompagner financièrement la modernisation de l’hôtellerie française : Le Prêt Participatif pour la Rénovation Hôtelière (PPRH).

    Le PPRH s’adresse aux PME du secteur de l’hôtellerie (hôtels restaurants indépendants ou franchisés) :
    – bBénéficiaires et en croissance.
    – Engagées dans un programme de rénovation pour répondre aux nouvelles normes de classification.

    Infos sur le Prêt Participatif pour la Rénovation Hôtelière : http://www.oseo.fr/votre_projet/croissance/aides_et_financements/financements_bancaires/pret_participatif_pour_la_renovation_hoteliere

  2. CaveSam
    | Répondre

    Sur ce sujet, je vous invite à lire les documents suivants (2ème doc. date de 2006) :
    Les aides publiques au tourisme Panorama général et typologie des dispositifs : http://infometiers.org/ISM/Media/Galerie-actualites/100209-ADF-Aides-au-tourisme/ISM_ADF_Aides-Tourisme_090210
    Les aides financières publiques à la création, la reprise et la rénovation d’hôtels (2006). Où les trouver ? Comment les obtenir ? : http://www.aides-entreprises.fr/etudes/pdf/AIDES-HOTELS_EQHOTEL2006.pdf

  3. Bib
    | Répondre

    Bonjour
    Je vous invite à découvrir le BioLodging : http://www.biolodging-hotels.com
    Il propose une sélection d’hôtels éco-responsables de charme en France.
    Non testé !
    Bon week-end à tous !

  4. Jacques.B
    | Répondre

    Un exemple concret d’un ” éco-hôtel ” : l’hôtel de La Régate – BEST WESTERN (Nantes)
    L’hôtel est actuellement en cours d’Ecolabelisation.
    – Système de chauffage : La production de chauffage est réalisée par une pompe à chaleur à géothermie profonde. – – La ventilation : L’hôtel dispose d’une ventilation simple flux hygroréglable dans les chambres permettant de réduire les débits en inoccupation et ainsi diminuer les déperditions. Et d’une ventilation double-flux pour les espaces publics (hall, salle petit-déjeuner, hall)
    – L’eau chaude sanitaire : L’eau chaude est produite par 16 panneaux solaires disposés en toiture qui couvrent environ 35% des besoins annuels.
    – L’isolation : Le bâtiment dispose d’un mur extérieur en béton matricé bambou, ce qui permet d’éviter des déperditions d’énergie. Un toit végétalisé permet une meilleure étanchéité et isolation. La consommation électrique : Toutes les lampes de l’hôtel sont à basse consommation.

    • iMe
      | Répondre

      Bonjour Jacques
      Des groupes comme Yves Rocher ouvrent aussi des ” éco-hôtels ” comme tu le dis…

      Voir l’éco-hôtel spa Le Grée des Landes (Certifié Ecolabel Européen) : http://www.lagreedeslandes.com
      Ok c’est très concept, mais les initiatives du Groupe Yves Rocher en matière d’éco-construction sont là :

      – L’ensemble des chambres est couvert de toits végétalisés : en été, ils protègent des rayons directs du soleil, en hiver, ils limitent les pertes de chaleurs. Pour favoriser l’isolation thermique, toutes les chambres sont également équipées de double vitrage.

      – L’orientation sud-ouest des baies vitrées permet l’optimisation des apports en lumières naturelles. Une fois le soleil couché, l’éclairage à basse consommation prend le relais de manière astucieuse.

      – 35 m2 de panneaux solaires thermiques assurent le préchauffage de l’eau chaude.

      – Une pompe à chaleur se charge de déshumidifier le spa et diminue ses besoins en énergie.

      La Grée des Landes a repensé sa manière de consommer l’eau. Plusieurs solutions ont été retenues pour diminuer la consommation en eau du site au quotidien et à tous les niveaux.

      – La robinetterie et les appareils sanitaires sont munis de mitigeurs thermostatiques. Les réglages de la pression et de la température de l’eau sont immédiats et diminuent donc la consommation.

      – Après utilisation, l’eau du bassin de relaxation du spa est déchlorée par un système naturel de filtration avant d’être réutilisée pour les chasses d’eau des chambres.

      – L’eau de pluie est valorisée. Elle est récupérée depuis les toits, puis stockée dans le bassin à orage, assure l’arrosage des jardins et l’entretien des terrasses extérieures. 85 000 litres d’eau seront ainsi économisés chaque année.

      (source de mes informations le site de l’hôtel) Durablement ! iMe

    • Jacques.B
      | Répondre

      Oups ! l’adresse internet du site de l’hôtel : La Régate – BEST WESTERN : http://www.hotel-nantes-laregate.com
      @+

  5. philippe.p-iscap
    | Répondre

    Il existe de nombreux dispositifs d aides dont ceux mentionnés si dessus.
    Mais les dispositifs prenant en compte l’aspect environnemental, n’en sont qu’une partie; pensez 1 projet global, 2 environnement.

    Il ne faut pas oublier les dispositifs des régions ou départements, consultables sur les sites en institutionnels. qui peuvent être liés uniquement au tourisme ou simplement au developpement ou investissement sans intégrer cet aspec environnemental (cela devient rare).

    l’agence de l’eau, l’ANCV et l’ADEME peuvent également octroyer des aides.

    La mise en œuvre des ces dispositifs imposera souvent l’intervention d’experts externes afin de réaliser un diagnostic préalable, visant a démontrer l’intérêt et le gain engendré par la rénovation. Les critères d’éligibilité imposeront souvent l’intégration de l’établissement dans une démarche locale ou nationales de performance et de qualité, ainsi que le suivi des actions et des gains de performance.

    L’article de CaveSam renvoie vers une présentation de 2006. nous sommes en 2010 et les dispositifs évoluent. Pour avoir une bonne vision des outils actuels, se rendre directement sur le site afin de réaliser soit même une auto évaluation : http://www.aides-entreprises.fr/repertoiredesaides/guide.php.

    Pour combattre une idée fausse, les aides peuvent également concerner les structures franchisées.

    Iscap : site prochainement en ligne

  6. K.M
    | Répondre

    Il est certain que pour certains la nouvelle réglementation a un goût amer… notamment dans mon domaine : l’hôtellerie.
    La nouvelle réglementation pour accueillir les personnes à mobilité réduite conjuguée aux exigences du Grenelle 2 vont m’obliger à fermer nos portes pendant les travaux !!!
    K.M

  7. EcoBuild
    | Répondre

    > Le site de l’ancien fort de Buc, dans les Yvelines, va accueillir un éco-hôtel de 82 chambres destiné à préserver l’environnement naturel, réparti dans le bâtiment existant et dans les bungalows. L’ensemble s’étendra sur 6 800 mètres carrés et devrait coûter 8,6 millions d’euros.
    La réhabilitation du fort en hôtel est un projet des architectes ECDM et KLNB deux entreprises françaises. Ils ont développé un programme d’hôtels écologiques en harmonie avec les espaces déjà existants.
    *Voir le projet sur : http://www.combarel-marrec.com

    > Un autre projet d’éco-hôtel dans les Alpes, à Bozen en Italie, construction d’un hôtel souterrain, qui utilise des matériaux locaux et les principes de la construction passive pour chauffer et climatiser ses intérieurs.
    Il sera le premier hôtel certifié écologique que garantit ” KlimaHotel ” !
    *Voir le projet sur le site de l’architecte : http://www.matteothun.com/index.php?/architecture/clima-hotel

  8. LMO73
    | Répondre

    Les professionnels du tourisme en Savoie sont eux très en retard !!!

    À peine 6 % des stations ont un bâtiment respectant les exigences de la démarche HQE, la consommation moyenne des bâtiments HQE est de 40 kWh/m2/an alors que la consommation moyenne des logements en montagne est de 300 kWh/m2/an !!!

    22 % des stations déclarent avoir une chaufferie au bois.
    63 % des stations ont une station d’épuration adaptée à la capacité d’accueil de la station. .
    67 % des stations ont mis en place le tri sélectif des déchets.
    46 % des stations ont mis en place un système de gouvernance (Agenda 21, charte).

    Les alpages ne sont pas vraiment verts !!! Carton rouge !!!

  9. NoNO
    | Répondre

    Certivéa vient de mettre en ligne la version finale du référentiel HQE “bâtiments en rénovation”. Le référentiel est spécifique à la rénovation des bâtiments tertiaires achevés de plus de 5 ans et quelle que soit l’ampleur des travaux.
    Le référentiel est dit “générique” à tout type de bâtiment tertiaire, excepté les bâtiments liés à la santé.

  10. Julien_Green
    | Répondre

    Bonjour, Pour trouver d’autres exemples d’hébergements
    écologiques en France, le site http://www.tourisme-ecolobio.com
    recense les meilleurs hôtels, maisons d’hôtes et gîtes écologiques
    en France, dont notamment l’hôtel de la régate et la grée des
    landes dont on parlait précédemment, Pas encore de campings
    apparemment mais ils ciblent des hébergements avec de bonnes
    prestations d’accueil..

Répondre