» » » L’artisan et la mention RGE, une évolution vers l’approche globale de rénovation énergétique.

L’artisan et la mention RGE, une évolution vers l’approche globale de rénovation énergétique.

Pages-Energie a interviewé Jean-François Ploteau, Ingénieur en écoconstruction et Directeur pédagogique de l’organisme de

Jean-François Ploteau
Jean-François Ploteau

formation FAB21 Formation, afin d’en savoir plus sur l’intégration de l’approche globale et de la mention RGE dans le métier d’artisan.

En quoi l’approche globale est-elle indispensable à la performance énergétique des bâtiments ?

« L’introduction de l’éco-conditionnalité, liée à la mention RGE apposée sur une qualification des artisans, a permis de mettre en avant de nouvelles notions liées à la performance énergétique des bâtiments. L’approche globale en fait partie.

Quelles que soient les formations FEE Bat suivies (M1-M2 ou 5.1-5.2 jusqu’à la fin 2014 et Rénove depuis le 1er janvier 2015), cette notion est un axe important abordé pendant ces formations : un bâtiment doit être considéré dans son ensemble et non pas sur un seul axe. La performance énergétique ne s’obtient pas en changeant une fenêtre, en isolant la paroi la plus exposée ou en remplaçant une chaudière par une plus performante, pour ne citer que quelques exemples. Un bâtiment est une structure complexe, et agir sur un seul axe peut, au mieux, ne pas engendrer l’amélioration de consommation tant espérée, au pire, engendrer des désordres liés à cette rénovation partielle. C’est pourquoi les formations insistent tant sur une vision globale du bâti et de ses équipements. »

Concrètement, que signifie mettre en œuvre l’approche globale chez les artisans ?

« Cela n’est pas sans impact sur le travail des artisans. En effet, avoir une approche globale veut dire ne plus se concentrer sur son seul cœur de métier. Il faut considérer tous les axes potentiels d’amélioration énergétique du bâtiment sans oublier les impacts des différents types de travaux les uns sur les autres. Cela veut aussi dire que pour conseiller efficacement des travaux à effectuer, il faut pouvoir utiliser des outils permettant de faciliter cette approche globale. Un outil d’évaluation énergétique permettant de connaître l’état initial des consommations du bâtiment, de simuler différents travaux pour connaître leur impact sur les consommations, de simuler le financement de ces travaux, peut se révéler une aide très appréciable et un redoutable outil d’aide à la vente, à condition de pouvoir l’utiliser rapidement et efficacement. Cela veut dire aussi que travailler seul n’est sans doute pas la solution, car il est difficile de porter une offre de rénovation énergétique globale si l’on ne maîtrise qu’un axe de cette offre. Le groupement ou en tout cas un réseau d’entreprises ayant l’habitude de travailler ensemble pour fournir des solutions globales performantes peut être une solution pour répondre efficacement aux besoins de rénovations globales. Cela veut aussi dire apprendre à travailler ensemble pour obtenir la performance énergétique espérée. En effet dans le cas d’une offre globale, les interactions entre métiers peuvent être importantes (par exemple la qualité de pose des fenêtres a un impact sur l’étanchéité à l’air du bâtiment, qui a un impact sur la performance de la ventilation, qui a un impact sur la qualité de l’air intérieur, la gestion de l’humidité et la consommation d’énergie). Cet objectif de qualité de la réalisation doit être partagé par tous les intervenants car c’est la qualité du travail de chaque intervenant qui garantira la performance de la rénovation énergétique. »

Sentez-vous que les artisans ont été réceptifs à l’approche globale ?

« En tant que formateurs, notre satisfaction est, en fin de session, de voir des artisans s’échanger leur carte de visite pour travailler ensemble, et nous dire « Je ne pensais pas que je pourrais apprendre autant de choses pendant cette formation, merci ». Une très grosse majorité des stagiaires auront validé leur formation par un test de connaissance (QCM) qui nécessite d’avoir retenu des informations liées à l ‘approche globale de rénovation thermique. Ne reste plus qu’à mettre en pratique les conseils et savoirs appris pendant la formation. »

fab21formation_pages-energie

Répondre