» » » Le Président de la Région Rhône-Alpes interpelle le Gouvernement sur le gel de 2 projets de centrales photovoltaïques

Le Président de la Région Rhône-Alpes interpelle le Gouvernement sur le gel de 2 projets de centrales photovoltaïques

Centrale solaire phtovoltaïqueJean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, a écrit à Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MEDDTL), et à Eric BESSON, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, pour les interpeller sur le gel de 2 projets de centrales photovoltaïques en Ardèche.

Leur réalisation se trouve aujourd’hui stoppée suite au moratoire sur le photovoltaïque décidé par le Gouvernement en décembre 2010, et que l’arrêté du 5 mars 2011 encadrant la production d’électricité photovoltaïque n’a pas permis de relancer.

En effet, cet arrêté plafonne chaque année en France à 500 MWc la puissance des projets susceptibles d’être raccordés au réseau par les pouvoirs publics.

Le Président de la Région Rhône-Alpes souhaite attirer l’attention du Gouvernement sur les conséquences économiques de ce coup d’arrêt: des entreprises telles que PHOTOWATT, RAMPA et INEO risquent d’être lourdement pénalisées et leurs emplois menacés.

Jean-Jack QUEYRANNE rappelle que “Rhône-Alpes est une région en pointe sur le solaire. Nous avons construit ici avec l’ensemble des acteurs une véritable filière industrielle régionale. La sortie du moratoire n’a rien réglé. Ce sont aujourd’hui des entreprises de Rhône-Alpes qui risquent de faire les frais du désintérêt du Gouvernement pour le développement des énergies renouvelables, et en particulier pour le solaire. Des centaines d’emplois sont également menacés”.

Source: Communiqué de presse du 30 mars 2011 de la Région Rhône-Alpes

Répondre