» » Les Français favorables aux énergies renouvelables

Les Français favorables aux énergies renouvelables

Les statistiques publiées fin aout par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, montrent qu’en 2012 comme en 2011, les Français sont favorables aux énergies renouvelables.

Solaire, bois, pompes à chaleur, ils seraient près de 60 % à les choisir pour se chauffer, s’ils en avaient la possibilité.
Concernant les pompes à chaleur, un regain d’intérêt se dessine en 202 : interrogés à leur sujet, 30 % pensent qu’elles offrent un bon moyen de chauffage, contre 24 % en juin 2010. Le coût de l’investissement comme les difficultés d’adaptation du système
constituent les principaux freins.

Les éoliennes obtiennent également un accueil positif. En 2011, les deux tiers des Français se disaient favorables à l’implantation d’éoliennes à un kilomètre de chez eux, chiffre stable par rapport à l’année précédente. Ceux qui n’y étaient pas favorables invoquaient, pour les trois quarts, les nuisances engendrées, auditives ou visuelles.

Les Français sont sensibles aux questions environnementales et sont prêts à modifier leurs comportements face au changement climatique.

Concernant les travaux. Interrogés sur leurs intentions de travaux dans les douze prochains mois en juin 2011, 10 % des Français pensaient améliorer l’isolation de leur logement, 6 % moderniser leur système de chauffage, 6 % acheter un véhicule bénéficiant du bonus écologique. Au cours des douze mois précédant l’enquête, une part importante avait d’ores et déjà réalisé de tels travaux: respectivement 17 %, 11 % et 9 %. Au total, 36 % des Français avaient agi ou avaient l’intention d’agir pour réaliser des économies d’énergie.

Toutefois le coût de l’énergie reste une question centrale : face à une montée des prix, la moitié des Français réduirait sa consommation.

L’information sur le sujet énergétique doit néanmoins être améliorée.

Pour en savoir plus, téléchargez la publication.

Une réponse

  1. Pas Naïf
    | Répondre

    Quand on connaît la façon dont sont réalisés la plupart des “sondages” sur des sujets polémiques, alors je ne suis pas capable de discerner les sondages sincères des trafiqués.
    Pas étonnant d’avoir un prétendu 97% de “pour” alors qu’autour de moi la majorité des gens moyennement cultivés déclarent être revenus des renouvelables..
    Mais avec le forcing médiatique (qui le finance? Tiens, ceux qui en profitent) pas de risque à publier des chiffres aussi hauts sortis du chapeau.
    Mais quand les factures EdF grimperont de 50% en 8 ans à cause d’un PV et Eolien marin qui ne fournira jamais davantage que 7% de la consommation du pays (même si on y installe des millions d’éoliennes), alors les gens qui tous ne croient qu’à leur porte-monnaie enverront en l’air toutes foutaises de ces dernières années. Après les ubprimes des USA, cette bulle sera la plus ignominieuse de toutes, car indécemment promue sous le signe de la vertu.

    Les “vraies” renouvelables, hydraulique, biomasse et cultures solaires ne sont pas déployées car il n’y a pas de fric à faire rapidement pour des capitaux toujours en chasse de rentabilité. On le regrettera amèrement en 2025 et nous serons forcés, oh, quel crime! à recourir à davantage de nucléaire !

Répondre