» » Tous les logements neufs à la fibre optique en 2017 ?

Tous les logements neufs à la fibre optique en 2017 ?

Posté dans : High Tech | 0

Avec les mesures du plan de relance de la construction, l’article R.111-14 du code de construction et de l’habitation vient d’être modifié par le décret (N° 2016-1083) du 3 Août dernier. Quels changements cela implique-t-il ? Pour qui  et pourquoi ce nouveau décret? La fibre optique et le haut débit pour tous ?

La fibre dans chaque appartement au 1er septembre 2016

Ce nouveau décret précise les exigences techniques pour les réseaux de communication dans les logements. Ainsi, il impose à présent l’installation de la fibre optique jusqu’à l’entrée de chaque logement c’est-à-dire jusqu’au tableau de communication. Une installation cuivre prend alors le relais par un réseau filaire, c’est-à-dire situé dans les murs, au sein même du logement. Un nombre minimal de prise terminale en fonction de la taille du logement est également requis.

terminaison-interieure-optique-legrand
Principe de dispositif de Terminaison Intérieur optique (DTIo) (source Legrand)

 

Ce décret s’inscrit dans l’objectif d’atteindre d’ici à 2022 au moins 80% des logements, neuf ou ancien, avec une installation de fibre optique. Pour cela, chaque bâtiment dont le permis de construire sera déposé à partir de 1er septembre 2016 devra prévoir un point de raccordement des lignes de communication électronique à très haut débit en fibre optique desservant chacun des logements individuellement.

Les exigences techniques varient en fonction de la taille du logement

fibre-optique-sycabel
Fibres optiques (source SYCABEL)

Par un arrêté conjoint entre le ministre de la construction et le ministre des communications électroniques, et en cas de zone à forte densité, il sera possible de monter jusqu’à 4 le nombre de fibre par appartement. Car plus il y a de monde, et plus les réseaux sont divisées, diminuant considérablement le débit disponible pour tout un chacun. De plus, à l’ère du numérique et des objets connectés, de plus en plus d’appartement sont équipées de nombreux appareils nécessitant une connexion en très haut débit. Et le débit apporté par l’ADSL (en moyenne 20Mo au maximum contre 300 Mo avec la fibre optique) n’est plus en accord avec l’utilisation d’un habitat connecté.

Ainsi chaque appartement, en plus d’être relié à la fibre, possèdera 2 prises terminales juxtaposées RJ45 situés près de l’emplacement réservé aux équipements audiovisuels. Si le logement possède plus d’une pièce principale, des prises terminales devront être rajoutées en plus des 2 initialement prévues (une pour 2 pièces principales, deux pour plus) dans d’autres pièces du logement. Et si 4 fibres pourront être potentiellement installées dans l’appartement jusqu’au tableau de communication, l’idée de pouvoir avoir plusieurs opérateurs différents dans un même appartement fait surface.

Ce décret est à destination autant des opérateurs de communication que des architectes, constructeur et promoteur afin de prévoir de la place supplémentaire pour permettre de faire passer les câbles de différents opérateurs de la voie publique au point de raccordement de l’immeuble. En plus d’apporter un débit presque sans limite aux utilisateurs et ce, peu importe le lieu, la fibre optique va permettre un véritable désengorgement des réseaux et offrir une qualité de débit exceptionnelle.

Sources : décret N° 2016-1083 et article J3E, Fibre optique et bâtiments collectifs par Jean-François Moreau

Répondre