» » » Lutter contre la pollution de l’air intérieur avec la VMC double flux

Lutter contre la pollution de l’air intérieur avec la VMC double flux

Saviez-vous que l’air d’une pièce confinée est en moyenne 8 fois plus pollué que l’air extérieur ? Il est donc clé de bien ventiler les pièces à vivre des habitations pour évacuer l’air vicié et le remplacer par un air sain. Mais pour évacuer quels polluants ? Avec une ventilation ? Un purificateur ?

 

Quelles sont les principales sources de pollution de l’air à la maison ?

les chats sont responsables d'allergies
Les chats sont responsables de 2/3 des allergies aux animaux de compagnie

Certains produits (colles, peintures chimiques, moquettes, mobiliers) mais aussi certains actes sont à l’origine d’émission de gaz ou de microparticules en suspension dans l’air. On dénombre plusieurs sources d’émission de polluants dans l’habitat individuel comme : le tabac, les poils d’animaux, le radon, les acariens, la peinture, les produits ménagers, les appareils à combustion, l’humidité… Et la liste est encore longue, c’est pourquoi il est nécessaire de ventiler et d’aérer quotidiennement son habitat. Respirer les particules émises par tous ces polluants peut conduire à terme, au développement de cancers et autres maladies cardio-vasculaire.

 

Quels sont les risques pour la santé ?

En moyenne, nous passons 80 % de notre temps dans des environnements clos, dans c’est lieux les COV (Composés Organiques Volatiles) présent dans l’air ne s’évacuent pas aussi rapidement qu’à l’extérieur. Bien que les particules ou gaz présents dans l’air n’aient pas tous une incidence sur la santé, ils peuvent causer, s’ils s’accumulent ou s’ils sont trop fortement concentrés, des allergies, des irritations des voies respiratoires ou même des intoxications. Selon le site du gouvernement, 28 % des AVC, 18 % des infarctus et 17 % des cancers du poumon seraient dus à la mauvaise qualité de l’air intérieur. Il est donc primordial que l’air des espaces clos soit de qualité pour les personnes qui le fréquente. En particulier pour les enfants, diabétiques, asthmatiques, personnes âgées et personnes souffrant de troubles respiratoires ou cardiaques. Ils sont d’autant plus sensibles à la mauvaise qualité de l’air car leur système respiratoire est plus vulnérable. L’observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) estime à plus de 19 milliards d’euros le coût de la mauvaise qualité de l’air intérieur.

Par ailleurs, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a pour objectif d’ici 2025 de fixer une concentration maximale admissible de particules ultra fines dans l’air de 10 µg/m³, afin de garantir un environnement plus sain.

 

Quelles solutions pour lutter contre la pollution de l’air intérieur ?

Fonctionnement d'une double flux
Schéma du principe de fonctionnement d’une VMC double flux

Pour atteindre de telles valeurs, rien de mieux qu’une VMC double flux couplée avec un filtre d’une qualité F7 au minimum (filtre qui arrête environ 85 % des particules > 0,4µm). D’autres systèmes de ventilation (simple flux etc…) existent mais la double-flux est particulièrement intéressante car ses performances sont de l’ordre de 90 % de rendement. Cet appareil préchauffe l’air extérieur grâce à un échangeur thermique avant de l’injecter dans l’habitat à l’aide d’une bouche d’aspiration. Il remplit ainsi la mission de renouvellement de l’air et agit partiellement sur le chauffage de l’habitation. Il a donc une double utilité et permet de se sentir bien et en meilleure santé. Des tests ont été réalisés dans le campus de la société Zehnder (Évry) où un filtre F7 a été ajouté au système double flux du bâtiment. Les résultats attestent d’une concentration de particules ultra fines (<2,5 µm) de seulement 2,08 µg/m³ soit 5 fois moins que la valeur cible de l’OMS.

 

 

 

 

VMC double flux du campus Zehnder
VMC double flux du campus Zehnder (J3e)

L’avantage de certains systèmes de ventilation double flux, est la compensation de la perte de charge, dû notamment à l’encrassement du filtre. Cela permet de garder une aération homogène au sein de l’habitat quel que soit l’état du filtre. Pour bien choisir son système, il est préférable de privilégier les appareils certifiés (EN 1822). Certaines technologies peuvent éliminer jusqu’à 99 % des bactéries, virus et particules de l’air (> 0,4 µm) si bien sûr, le changement des filtres est réalisé périodiquement. En revanche, ce sont très souvent les installations et la maintenance qui sont à remettre en cause et non les appareils car une pose parfaite des joints d’étanchéité et du pare vapeur doit être faite. Le système double flux est souvent associé à une installation volumineuse. Ce n’est plus vraiment le cas, notamment grâce à des solutions telles que le nano air 50 de Aldes qui permet une ventilation double flux décentralisée, pièce par pièce.

 

 

Purificateur d'air
Purificateur d’air Rowenta

 

 

ATTENTION : Pour qu’une VMC double flux soit efficace, il faut que l’habitat soit parfaitement étanche à l’air. Si l’étanchéité laisse à désirer, il vaut mieux se pencher sur d’autres systèmes comme les purificateurs d’air.

Pour approfondir le sujet « ventilation », consultez le lien suivant : guide de la ventilation.

Répondre