» » » Maison individuelle, le BBC à pas mesuré selon la synthèse promotelec

Maison individuelle, le BBC à pas mesuré selon la synthèse promotelec

 Retour d’expérience BBC, Label Promotelec Performance pour la maison individuelle

L’association Promotelec vient de livrer une analyse intéressante des tendances de la construction BBC tant en terme de maison individuelle que d’habitat collectif.

Cette synthèse est basée sur les cas de demandes de certifications réalisés par l’association, soit 93 000 demandes de Labels Promotelec Performance déposées en 2012, dont 30 000 ont abouti à la certification.

Globalement l’association Promotelec répond d’ailleurs à 78 % des demandes de labels en maisons individuelles isolées et 42 % dans le logement collectif neuf. Les éléments de l’étude s’appuie sur les

Le BBC maison individuelle n’était pas une généralité en 2012 : le niveau de performance BBC n’est pas encore complètement entré dans les habitudes de construction en maisons individuelles, et ce bien qu’il devienne la norme pour les constructions neuves depuis le 1er janvier 2013 (avec l’entrée en vigueur de la RT 2012).

En 2012, seul 12 % des permis de construire en maisons individuelles isolées et 39 % en maisons groupées étaient BBC. Et une majorité de maisons BBC est encore construite en utilisant le moteur de calcul de la RT 2005.

Enfin le marché du BBC sur des maisons haut de gamme est mieux positionné que sur des constructions réalisées pour les primo-accédants ; en effet selon l’étude, ce sont les maisons de plus de 135 m2 qui progressent le plus en terme d’atteinte du niveau BBC, la taille moyenne d’une maison étant plutôt de 100 m2.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Energie de chauffage, le gaz est dominant : Claude Descombes, directeur général de l’Association Promotelec, souligne que « le législateur voulait que la RT entraine une révolution du bâti, mais nous ne constatons pas, depuis trois ans, d’amélioration significative de sa performance ».

Il y voit le lien logique avec l’une des tendances majeures révélées par cette analyse : la domination du gaz en maison individuelle. « C’est la première fois, depuis le lancement du Label Promotelec Performance en 2007 que l’énergie gaz dépasse l’énergie électrique en maisons individuelle ». Choisir le gaz est souvent présenté comme une “solution de facilité” qui « permet d’atteindre le niveau BBC sans mettre beaucoup de contraintes sur le bâti ».

Les pompes à chaleur et le chauffage bois (chaudière et poêle à bois) tiennent respectivement les 2eme et 3eme place en choix d’énergie de chauffage, une tendance qui se renforcera certainement avec la hausse des prix inéluctable de l’énergie gaz.

L’offre ne manque pas de plus en plus performante dont par exemple les VMC thermodynamique (mixant ventilation et chauffage/rafraichissement) ou encore la géothermie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Production d’eau chaude, souvent liée à l’énergie de chauffage : pour la production d’eau chaude sanitaire, les solutions thermodynamiques progressent légèrement, tandis que les chaudières gaz continuent de grignoter des parts de marché.

Le chauffe-eau solaire est en perte de vitesse au profit du gaz.

Pourtant des solutions solaires fiables et avec de bons rendements existent, sans doute encore trop de frilosité ou manque de connaissance de ces techniques par certains professionnels tant en terme de chauffe-eau solaire que de ballon d’eau chaude thermodynamique. (cf notre article tour d’horizons des solutions d’ECS)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En collectif, le BBC représente 92 % des permis de construire : les promoteurs ont davantage anticipés la RT2012 en collectif, cependant pas de révolution sur le constat effectué, le gaz en énergie de chauffage est majoritaire, et les modes constructifs béton et briques sont dominants.

Source : site Promotelec cliquez ici


2 réponses

  1. GreenBob
    | Répondre

    Intéressant, l’étude complète est elle disponible? Greenbob

  2. Alain Laffarge
    | Répondre

    effectivement peut-être l’année dernière le BBC n’était pas la règle!.. et encore
    pour la province, parce que les constructeurs en ile de françe que je connais l’on beaucoup appliqué.De toute façon, depuis le 1er janvier 2013,la RT 2012 est obligatoire et le maître d’ouvrage doit attester de son application au moment du permis de construire et à l’achèvement des travaux!..l’objectif est justement que le BBC soit la référence,avec l’obligation de limiter la consommation d’énergie primaire à50kwh_ep(m2an)soit plus de la moitié moins qu’avec la RT2005 applicable en 2012.le constructeur qui travaille dans le cadre de la loi(contrat CCMI)prend en compte les évolutions technologiques pour le bâti et la consommation énergétique!.. en tous cas ceux que je recommande!..

Répondre