» » » Maison certifiée NF Habitat HQE : garantit de confort et d’économie

Maison certifiée NF Habitat HQE : garantit de confort et d’économie

Diminution de la consommation énergétique, croissance des énergies renouvelables font désormais partie du quotidien. Plusieurs labels énergétiques ont été créés pour la construction de maison ces dernières années et parmi eux, le label NF Habitat HQE crée pour garantir la performance énergétique mais aussi d’autres aspects du chantier et de la construction.  Alors Quelle est cette certification ? Sur quoi repose-t-elle ?

Qu’est-ce que la certification NF Habitat HQE

maison-performante

 

Crée en 2015, NF Habitat HQE a été développée par Cerqual Qualitel Certification (pour les lotissements) et Cequami (pour les maisons individuelles en secteur diffus), en association avec les acteurs du logement et les représentants des consommateurs.

Elle va certifier à l’acheteur une maison à haute performance énergétique, saine et confortable. Elle est également la garantie d’une démarche environnementale lors de la construction mais aussi la garantie d’une qualité de vie pour ses futurs occupants.

 

 

Les 4 piliers de la réglementation

La certification NF Habitat HQE repose sur 4 points centraux qui sont :

Le chantier doit être :

  • propre
  • rationnel en consommation (en eau et en énergie)
  • moins polluant (grande importance dans la gestion des déchets)

 

maison-passive

La conception doit allier confort de vie et maison durable avec des performances énergétiques basées sur certains éléments indispensables :

  • La spécificité des sols à respecter
  • L’orientation et les caractéristiques climatiques
  • Le respect de toutes les règlementations
  • L’utilisation de matériaux et équipements certifiés durables

 

Le confort de vie à long terme avec :

  • Une garantie de l’hygiène et de la santé par une bonne qualité de l’air intérieur (ventilation performante, bonne isolation, matériaux biosourcés)
  • La sécurité des équipements (électricité, gaz ou encore garde-corps…) qui doivent être de qualité
  • La lumière et les éclairages naturels favorisés
  • Une bonne protection sonore contre les bruits provenant de l’extérieur mais également de l’intérieur.

 

La performance  des  équipements doit être la plus haute possible pour garantir une maison peu énergivore. Cela concerne notamment les postes majeurs de la RT2012:

  • Le chauffage
  • L’Eau Chaude Sanitaire (ESC)
  • La ventilation
  • L’éclairage

Le client au cœur de l’information

Car si cette certification veut allier performance et qualité environnementale pour la construction, elle accorde aussi une grande importance au service du client. Toute au long du chantier, le client est informé des différentes évolutions concernant la construction, les estimations des délais de livraison (qui doivent être absolument respecté) ou encore la livraison et la réception. Lors de la remise du bien, le constructeur va remettre aux futurs occupants un livret pédagogique pour les informer sur le bâtiment et la façon d’y vivre. En effet un bâtiment peut être très performant, si les occupants ne sont pas sensibilisés à son utilisation correcte, des pertes non négligeables pourront être observées, altérant la qualité énergétique mais aussi le confort.

Quelques nouveautés dans le référentiel

nf-habitat-hqeDepuis Juillet 2016, le référentiel  NF Habitat HQE a évolué en proposant des outils plus performants, pour les calculs, et en révisant ou créant de nouvelles exigences.

Ainsi, CERQUAL Qualitel Certification a mis au point des outils de calculs en ligne pour permettre de simplifier l’autoévaluation des maîtres d’ouvrage sur 3 domaines : la sécurité et la sûreté, le coût d’entretien et la durabilité de l’enveloppe et enfin la performance énergétique.

Pour les nouvelles exigences, elles concernent :

  • Dans le neuf: la mise en place d’un local extérieur pour le stockage des déchets ainsi qu’un point d’eau et une évacuation. La collecte des déchets pneumatiques est également valorisée à prévoir au projet de construction).
  • Dans la rénovation: la durée de temporisation des éclairages des parties communes est valorisée (pour les LED et les lampes halogènes : 2 à 3 minutes et pour les lampes à décharge : 3 à 5 minutes).

Source : bienconstruire.net

Répondre