» » » Matériaux isolants, biosourcés, minéraux ou synthétiques comment choisir

Matériaux isolants, biosourcés, minéraux ou synthétiques comment choisir

 Guide des matériaux isolants pour une isolation efficace et durable

Bien isoler, une nécessité :  la région Alsace avec l’Ademe ont édité ce document qui fait un tour complet des différents axes d’une opération d’isolation avec notamment les notions principales pour bien comprendre tous les enjeux d’une isolation performante associant confort et économie d’énergie.

① Retenir et réguler la chaleur :   la qualité isolante d’une paroi est mesurée par sa résistance thermique R. Cette résistance R va dépendre du matériau lui-même et de sa propriété à conduire la chaleur , (on parle de conductivité thermique d’un matériau appelé aussi λ) mais aussi bien sur de son épaisseur (e): plus un matériau est épais, moins il y aura de perte de chaleur.

Ainsi la résistance thermique s’exprime par la formule : R=e/λ.

L’inertie thermique est la capacité d’un matériau à stocker de la chaleur ou de la fraîcheur. Couplée à la notion de déphasage thermique, c’est-à-dire le temps que met un front de chaleur pour traverser une épaisseur donnée de matériau, ces deux points vont en particulier être important pour le confort d’été, afin d’éviter l’entrée trop rapide de la chaleur dans le bâtiment.

② Gérer les flux de vapeur d’eau : D’importants échanges de vapeur d’eau ont lieu entre l’intérieur (vapeur d’eau issue de l’activité humaine) et l’extérieur d’un bâtiment, du fait de différences de température et d’humidité entre ces deux milieux.

La gestion des flux de vapeur d’eau d’une paroi est caractérisée par le coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d’eau (μ) d’un matériau et l’épaisseur de lame d’air équivalente (Sd) d’une épaisseur donnée d’un matériau. Cette résistance à la vapeur d’eau varie en fonction des matériaux et peut être ajustée avec l’usage des pare ou frein vapeur (cf notre article sur ce sujet cliquer ici)

③ L’impact sur l’environnement et l’énergie grise : Le terme « énergie  grise » illustre le fait que cette consommation d’énergie ne se voit pas, mais qu’elle a bien été utilisée pour extraire, fabriquer, transformer, mettre en œuvre, entretenir et gérer la fin de vie des matériaux utilisés pour la construction d’un bâtiment.

Sur des bâtiments BBC, l’énergie grise peut représenter l’équivalent de l’énergie utilisée par le bâtiment pendant plusieurs décennies.

En rénovation, l’énergie économisée par le recours à de l’isolation sera cependant bien plus importante que l’énergie grise des matériaux d’isolation même si celle-ci fluctue beaucoup d’un isolant à un autre. Alors isolons!

④ La réaction au feu : il y a deux critères qui sont la réaction au feu et la résistance au feu. La résistance au feu caractérise le temps durant lequel l’élément de construction conserve ses propriétés physiques et mécaniques, et joue son rôle de limitation de la propagation (stable au feu (sF), pare-flamme (PF), coupe-feu (CF)).

La réaction au feu caractérise quant à elle le comportement d’un matériau en tant qu’aliment du feu.

La classification européenne est défi nie par un classement des produits en 7 catégories (A1 à F) complété par 2 critères sur le dégagement de fumées (s) et la production de gouttes enflammées (d). Cette classification remplace progressivement la classification Française M0 à M4.

Enfin sont présentés également les principes de la certification ACERMI qui est exigée pour les aides fiscales à la rénovation énergétique (eco ptz et CIDD).

L’isolant parfait n’existe pas : Attention donc à garder une approche globale dans le choix des matériaux en prenant en compte les différents critères. En effet, un produit comme le polystyrène peut séduire (bon pouvoir d’isolation et prix peu élevé). Toutefois, il ne faut pas oublier que c’est un matériau qui consomme beaucoup d’énergie tout au long de son cycle de vie, qu’il peut se révéler dangereux pour la santé, qu’il se dégrade rapidement et enfin que c’est un mauvais isolant phonique. Il faut donc adapter son choix à l’usage et aux objectifs de confort poursuivis.

Les principaux matériaux d’isolation sont ensuite décrits sous forme d’une fiche de synthèse par isolant avec les généralités, les caractéristiques principales mais aussi les avantages et inconvénients pour chacun.

Les trois grandes familles d’isolants selon l’origine de la matière première sont évoqués :

Matériaux biosourcés (constitués principalement de fibres végétales ou animales) : ouate de cellulose, fibres de bois denses, béton de chanvre, laines biosourcées (chanvre, lin, bois, textile recyclé, mouton, mixte), botte de paille, liège expansé.

Matériaux minéraux (constitués principalement de ressources minérales vierges ou, pour certains, issus en partie du recyclage) : laines minérales de verre (LV) ou de roche (LR), verre cellulaire (panneau ou granulat), perlite/vermiculite/argile expansée).

Matériaux synthétiques (issus de ressources pétrochimiques donc non renouvelables et émetteurs de gaz à effet de serre) : polystyrène expansé (PSE ou EPS), polystyrène extrudé (PSX ou XPS), polyuréthane (PUR).

Sont également décrits en supplément :  l’aérogel de silice et les isolants sous vide (PIV).

 

Pour télécharger le Guide des Matériaux Isolants pour une isolation efficace et durable cliquez ici pour télécharger

Pour aller plus dans le détail et notamment sur la mise en œuvre des matériaux biosourcés ou écologiques nous vous conseillons également la lecture de livre de S. Courgey et JP Oliva aux Editions Terre Vivante (pour le commander, contactez nous – contact@pages-energie.com ) ” J‘isole mon logement avec des solutions écologiques écologique

Au niveau du pôle région Alsace Energie vie signalons qu’un appel à projets Eco-matériaux est en cours. Son objectif est de favoriser les matériaux à faible impact environnemental et issus de ressources locales capables de répondre aux questions liées à l’énergie grise dans les constructions neuves ou au comportement hygroscopique dans les bâtiments anciens.

Source : Site région Alsace et le blog Capteurs d’Avenir du salon Pollutec

4 réponses

  1. Nat
    | Répondre

    Merci pour ce récapitulatif bien utile pour les personnes qui souhaitent rénover leur habitation ou faire construire! L’isolation est importante pour le confort thermique et également pour réduire sa consommation d’énergie ce qui est primordial pour l’environnement.

  2. DROSS
    | Répondre

    voilà un document qui va me faciliter la formation des nouveaux venus dans la vente des maisons. les techniques du bâtiment constituant le B à Ba du travail de formation.
    merci

  3. Daniel
    | Répondre

    Super, il ya a à peu près tout sur les notions fondamentales d’isolation et seulement en quelques pages. Merci beaucoup. Daniel

  4. […] charpente est industrielle, de type fermette, en bois traité et l’isolation sera en laine de roche soufflée. La couverture est choisie en tuiles droites de type […]

Répondre