» » » Quelle menuiserie pour une maison passive ?

Quelle menuiserie pour une maison passive ?

En plus du rôle esthétique et de l’apport de lumière naturelle dans le logement, la fenêtre à un réel rôle à jouer dans la performance énergétique du bâtiment. Les vitres étant responsables de 10 à 15% des déperditions de chaleur, il est primordial qu’elles soient performantes. Quelles sont les performances attendues dans le passif ? Quel vitrage choisir ?

Les exigences du passif en termes de menuiserie

MaisonLa maison passive étant inspirée de la maison bioclimatique, elle utilise principalement les rayonnements solaires pour se chauffer, sans avoir besoin d’un système de chauffage supplémentaire et consommateur d’énergie. On comprend alors aisément l’importance du vitrage, principal échangeur des calories solaires entre l’intérieur et l’extérieur du logement. Apporter la chaleur du soleil c’est bien, mais la fenêtre est aussi un point très sensible dans l’isolation (5 à 8 fois moins isolante qu’une paroi opaque) et donc doit être en mesure de bien gérer les déperditions.

Pour cela, il existe quelques critères à respecter dans le choix et la mise en œuvre des fenêtres :

  • Pour la certification maison passive : pour une fenêtre de dimensions classiques L1.23xH1.48, le coefficient thermique de la fenêtre Uw ne doit pas dépasser 0.8 W/m².K , avec un coefficient thermique du vitrage Ug ≤ 0.7 W/m².K (calculs selon la NF EN ISO 10077-2). Le facteur solaire est également pris en compte. Ainsi, il faut que Sg ≥ 0.5 c’est-à-dire que le vitrage laisser passer au minimum 50% de la chaleur du soleil. Pour situer ces niveaux de performance, ce qui est demandé pour obtenir le crédit d’impôt en rénovation est un Uw inférieur à 1,3 W/m².K. La transmission de lumière Tl est aussi importante et doit être la plus grande possible, en observant ainsi la fenêtre dans son ensemble c’est-à-dire le châssis et le vitrage.
    mise-en-oeuvre-fenetre-passive
    Mise en œuvre des fenêtres en maison passive

 

  • Pour la mise en œuvre : « Une bonne mise en œuvre des fenêtres est essentielle pour assurer la continuité des performances thermiquesde la fenêtre en elle-même. Ainsi, si elle est mal installée, le coefficient Uw de 0.8 W/m².K ne servira à rien. Il faut donc :

-Que la fenêtre soit alignée dans l’épaisseur de l’isolant extérieur (pose en applique extérieure) pour éviter les ponts thermiques et profiter au maximum des apports gratuits.

-Qu’elle accepte un recouvrement d’isolants dans les bords entre 5 et 7 cm

-Prévoir un joint/bande d’étanchéité à l’air

 

 

Le triple vitrage quasi obligatoire

Il existe de nombreux vitrages différents en fonction des attentes : simple vitrage, double vitrage, triple vitrage, pour une isolation thermique et/ou phonique ou un verre de sécurité pour les pièces du sous-sol…« Dans le cas d’une maison passive, il faut un triple vitrage pour assurer les meilleures performances possibles.»

  • Triple vitrage 4 ITR/18 argon /4/18 argon/4 ITR :  il s’agit de 3 couches de verre d’une épaisseur de 4 mm espacés de 18 mm d’argon.
    triple-vitrage-itr-saint-gobain
    Schéma explicatif de l’ITR

    L’argon est utilisé car son coefficient de conductivité thermique est de 0.016 W/(m.K) alors que celui de l’air est de 0.024 W/(m.K), ce qui le rend 50% moins conducteur de chaleur contribuant ainsi à une meilleure isolation. De plus sa masse volumique étant plus élevée que celle de l’air, les phénomènes de convection sont limités, permettant ainsi d’éviter les transferts de chaleur. L’argon permet donc de rendre une fenêtre 25% plus performante par rapport à la présence d’air. Pour aller plus loin encore dans les performances, le triple vitrage possède un procédé d’isolation thermique renforcée (ITR). Cela consiste à poser une mince couche invisible à base de sel d’argent sur le verre intérieur de 2 des 3 vitres, afin de renvoyer les ondes infrarouges à l’intérieur de la pièce et ainsi limiter les déperditions de chaleur. Un vitrage tel que celui-ci permet d’obtenir un Ug de 0.5 W/m².K (soit une amélioration thermique de 60% par rapport à un double vitrage) et un Sg de 0.5 ce qui est très satisfaisant pour une construction passive.

 

  • warm-edge-chaleur
    Le warm edge permet de conserver la chaleur

    Triple vitrage 4 ITR/18 argon /4/18 argon/4 ITR + Warm Edge : Le warm edge (intercalaire chaud) est un procédé qui permet d’éviter à la chaleur de s’échapper par les intercalaires entre les vitrages. Il s’agit de remplacer l’intercalaire traditionnel situé en périphérie du verre par un intercalaire chaud en thermoplastique à faible conductivité. Les zones froides à proximité du verre sont ainsi limitées pour contribuer au confort hivernal. La buée et la condensation sont également fortement diminuées, empêchant la moisissure de se former ce qui permet un air plus sain dans le logement. Le warm edge permet de gagner en moyenne 5% en isolation. Ce dispositif est une des solutions les plus performantes.

 

 

Du PVC pour le châssis et le profilé ?

fenetre-pvc-passive
profilé en PVC pour des fenêtres passives

Il n’y a aucune exigence concernant le matériau utilisé pour le châssis des fenêtres de construction passive. Pour de bonnes performances il est possible de prendre :

  • Du PVC
  • Du bois
  • De l’aluminium
  • Un mixe bois/alu ou PVC/alu

Si au premier abord le PVC ne semble pas l’idéal pour l’environnement, de plus en plus d’industriels mettent en place des produits PVC plus respectueux de l’environnement et entièrement personnalisable, et pour certains fabricants recyclables. Il est tout à fait possible de trouver des fenêtres PVC haute performance convenant parfaitement à une construction passive. En plus d’offrir des coefficients plus intéressants à prix égal avec d’autres matériaux, il détient une bonne résistance aux conditions atmosphériques. « Les menuiseries en PVC renforcées avec des armatures en acier galvanisé supportent parfaitement bien les fortes chaleurs estivales, la pluie battante et le vent du littoral, la neige, les UV et aussi la grêle ». Les bonnes caractéristiques thermiques du PVC (les menuiseries PVC font parties des plus étanches du marché) et son prix attractif en fait un matériau quasi- incontournable dans la construction passive (pour l’isolation à la fois thermique et acoustique).

3 réponses

  1. […] Source : Quelle menuiserie pour une maison passive ? – Blog Pages-Energie […]

  2. - Bien Construire
    | Répondre

    […] En savoir plus sur les menuiseries dans une maison passive […]

  3. Bonjour, merci beaucoup pour cet article, il y a plein de choses que je ne connaissais pas sur la menuiserie d’une maison et cela me sera fort utile lors du changement de ma propre menuiserie. Merci et bonne continuation à vous 🙂

Répondre