» » Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu lancent un nouvel appel à projets EcoQuartier

Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu lancent un nouvel appel à projets EcoQuartier

EcoQuartier Grenelle de l'EnvironnementLe Grenelle Environnement a confirmé l’attente de la société française pour que des solutions locales d’aménagement durable, à l’échelle du quartier, soient identifiées et mises en œuvre: citoyens, élus et professionnels plébiscitent tous, à leur niveau, un nouvel art de vivre ensemble dont l’EcoQuartier est en passe de devenir le symbole.

Le terme EcoQuartier renvoie le plus souvent à l’idée de performances énergétique et environnementale liées aux bâtiments, à l’eau, aux déchets ou à la biodiversité. Dans l’esprit du Grenelle Environnement, un EcoQuartier se doit aussi d’être un quartier durable, englobant des considérations liées aux transports, à la densité et aux formes urbaines, à l’éco- construction, mais également à une mixité sociale et fonctionnelle et à la participation de la société civile.

Le premier appel à projets EcoQuartier visait à promouvoir des quartiers durables caractérisés par:
– une gestion durable de l’eau
– un traitement optimum des déchet
– une biodiversité urbaine
– l’utilisation de modes de transports “doux” (tramway, vélo…)
– la production locale d’énergies renouvelables
– des formes urbaines denses
– une mixité sociale et fonctionnelle
– l’utilisation d’éco-matériaux

La conception même des EcoQuartiers doit tendre à une gouvernance participative avec les habitants ou futurs habitants et à un pilotage du projet exemplaire (portage fort des élus, montage financier et des procédures solides, etc.).

Dans le droit fil de l’engagement Grenelle, Jean-Louis Borloo annonçait en Octobre 2008, la mise en œuvre du Plan Ville durable et le lancement de l’appel à projets EcoQuartier et de la démarche EcoCité.

Dans ce cadre, le ministère a reçu en mars 2009, 160 dossiers portés par des collectivités. Cette exemplarité a été récompensée par le ministère en novembre 2009 à travers un palmarès réunissant les 28 meilleurs projets sur des thématiques variées. Le palmarès permet la promotion de nouveaux modes de vie, d’un développement territorial équitable et raisonné, ainsi que d’une utilisation économe des ressources et de l’espace agricole ou naturel.

Désireux de soutenir la motivation de tous et de susciter l’émulation et le progrès, le ministère a animé depuis fin 2009 le club national EcoQuartier 2010 regroupant les équipes des 160 collectivités candidates. Il s’agit à travers un programme de groupes de travail et de conférences d’assurer une diffusion rapide des bonnes pratiques, d’identifier les obstacles et d’imaginer les solutions à apporter.

Dans la lignée du Grenelle Environnement et pour faire suite au succès de l’édition 2008-2009, le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement lance un nouvel appel à projets EcoQuartier. Il s’adresse à toutes les collectivités porteuses de projets d’aménagement durable ambitieux, sans présupposé de taille ou de type de villes. Les enjeux du développement durable concernent en effet tous les territoires et se doivent aujourd’hui d’être défendus au sein de tous les types de projets, quelle que soit leur ampleur ou leur localisation.

Ce nouvel appel à projets s’appuie sur les travaux du Club National et sur la définition d’un référentiel EcoQuartier.

Les dossiers transmis par les collectivités avant le 15 avril 2011 seront soumis à une première analyse d’experts et à une commission d’analyse et d’appui national organisée par le ministère du Développement durable. Cette commission comprend des représentants des ministères concernés (développement durable, santé, culture, intérieur…), des agences nationales (ADEME, ANAH, ANRU…), des associations d’élus (AMF, AMGVF…) et du milieu professionnel: maîtres d’ouvrage, aménageurs, architectes, techniciens, ainsi que des experts choisis en fonction de leur compétence sur le sujet. Le Palmarès EcoQuartier 2011 récompensera les meilleurs projets à la fin de l’été 2011.

Vers un label en 2012?
Depuis la mise en place du Plan Ville Durable fin 2008, les travaux et les échanges entre les différents partenaires et membres du Club EcoQuartier ont montré que les opérations d’EcoQuartiers doivent répondre aux enjeux du Grenelle Environnement dans la qualité tant des résultats que de la démarche. Ces réflexions orientent l’élaboration du “référentiel EcoQuartier”, prévu pour 2012.

A un an de l’échéance, le ministère souhaite accélérer la démarche et s’interroge ouvertement sur l’opportunité de créer un label EcoQuartier qui reposerait sur ce référentiel.

En parallèle du club EcoQuartier et du nouvel appel à projets, le ministère va en 2011 créer et animer un comité de préfiguration du label EcoQuartier dans le cadre d’une démarche collégiale et participative, dans la continuité du Grenelle.

Source: MEDDTL

Une réponse

  1. Olivier
    | Répondre

    Les éco-quartiers sont de nouveaux enjeux pour les promoteurs. Les initiatives des entreprises commencent à émerger peu à peu comme celle de Bouygues et Alstom qui vont créer EMBIX, une société commune de services de gestion de l’énergie destinés aux éco-quartiers.
    http://www.bouygues-immobilier.com/jahia/Jahia/aboutus/espace_de_presse/liste_article/EMBIX

Répondre