» » » Le Nouveau label "bâtiment biosourcé" est précisé

Le Nouveau label "bâtiment biosourcé" est précisé

Label Bâtiment Biosourcé pour la construction neuveLabel « Bâtiment bio-sourcé », un nouveau label possible pour les bâtiments neufs, à découvrir et … à mettre en œuvre !

L’objectif du label « Batiment biosourcé » est de promouvoir l’utilisation de ressources de proximité, de dynamiser le tissu économique local (développement et structuration d’éco industries dans les territoires de France). Clairement pour «offrir un choix plus large de matériaux et de produits pour les maîtres d’ouvrage».

Il s’adresse à la fois aux maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, constructeurs et promoteurs, architectes, organismes de certification, entreprises du bâtiment. Il est délivré à la demande du Maître d’ouvrage.


  • Qu’entend par « matière biosourcée » : une matière issue de la biomasse végétale ou animale utilisable dans les produits de construction et de décoration.
  • Le bâtiment biosourcé, c’est quoi : il intègre un niveau minimum de produits de construction contenant des matières biosourcées. Ce bâtiment fait l’objet de contrôle à minima.
  • Il est défini trois niveaux possibles de qualité du label « bâtiment biosourcé » : Chaque niveau du label requiert un taux minimal d’incorporation de matière biosourcée. Ce taux dépend de l’usage principal auquel le bâtiment est destiné. Il est exprimé en kilogramme par mètre carré de surface de plancher.

Exemple pour les bâtiments tertiaires (bâtiment collectif d’habitation, hébergement hôtelier, bureaux, commerce, enseignement, bâtiment agricole, ..etc )

Niveau 1 = 18 Niveau 2 = 24 Niveau 3 = 36.

Les valeurs par niveaux sont différentes pour les deux autres catégories:

Maison (respectivement 42, 63 et 84), Local industriel.

Pour obtenir les niveaux, il y a également des critères sur le nombre de produits et ou familles de produits biosourcés dans le projet de construction.

  • Comment sont calculés les quantités de matériaux biosourcés : des ratios sont prédéfinies par fonction et produits de construction (quelques exemples de produits: Charpente traditionnelle en bois reconstitué, plancher bois porteur , ossature poteaux-poutres, escalier en bois, béton de chanvre, fenêtres, portes-fenêtres en bois, Portes intérieures en bois, occultations en bois , bardage en lames de bois, isolants à base de fibres végétales (chanvre, lin, coton, ouate de cellulose, fibre de bois), …etc…, sauf si le produit utilisé les détaille.

La liste des matériaux est en Annexe 4 de l’arrêté du 19 décembre 2012.

  • Qui effectuera la certification : la certification du label sera délivré par un organisme autorisé par l’Etat. (non encore défini à ce jour)

Alors est ce juste un nouveau label « de plus » ?

Ou bien un vrai pas supplémentaire dans le lancement d’une dynamique reposant sur des activités locales et volonté d’une structuration de la filière éco construction en France ?


Espérons que la seconde réponse est bien la bonne et que ce label rencontrera un écho positif dans la profession, de part également son impact sur les futurs usagers des bâtiments concernés.

Source Arrêté du 19 décembre 2012



Une réponse

  1. blog très intéressant!

Répondre