Blog Pages-Energie

Blog Pages-Energie dédié à l’éco-construction et la performance énergétique des bâtiments


OFF du dév. durable 2013: pour un bâtiment économe et durable

2 octobre 2013 | Publié dans Non classé par Pages-Energie.com

OFF 2013 du développement durable, zoom sur 30 projets d’éco-construction

Le 23 septembre était organisé le second opus du OFF du développement durable à la maison de l’architecture de Paris, mais en fait ce n’était pas qu`à Paris puisque 4 sites étaient interconnectés : Paris, Lyon, Marseille et Saint Denis de la réunion. Organisé par l’ICEB, le collectif développement durable, Envirobat Méditerranée CO2D, Envirobat Réunion et le VAD (ville & aménagement durable), cette journée nous proposait, au travers de la présentation de plusieurs projets «alternatifs», une démonstration que le développement durable dans le bâtiment, l’urbanisme et l’architecture est une démarche de chaque instant et un véritable état d’esprit.

Qu’est ce qu’un projet alternatif ou tout simplement un projet «OFF» : c’est un projet qui démontre une réelle volonté d’aboutir dans l’intégration de toutes les composantes du développement durable tant au niveau social, de l’utilisation de matériaux alternatifs, de l’approche participative et collective, d’une vision globale entre tous les acteurs partis prenantes d’un projet, et enfin une approche technique pointue de part les composantes et ressources prises en compte dans la conception et la réalisation du projet.

Ces projets «OFF» ont cette particularité de sortir des sentiers battus, de s’extraire des contraintes et carcans réglementaires tout en les utilisant comme barrière à franchir pour explorer d’autres champs des possibles et innover.

7 tables rondes ont été organisées pour présenter 32 projets sur les 60 retenus : Des acteurs du monde de l’architecture et bureaux d’études développent sous forme de vidéo de 3 minutes les objectifs, les apports, leurs regards sur leurs choix de leurs démarches et ensuite se retrouvent autour d’un animateur pour répondre aux questions de la salle mais aussi des personnes situées sur les autres lieux interconnectés de la manifestation. Le programme complet est ici :

Pour télécharger le programme complet du OFF cliquez ici pour télécharger

Pour découvrir les 30 projets présentés : cliquer ici

Quels sont les enseignements ou encore les pistes et réflexions qui ressortent de ces projets :

- Que l’application du développement durable dans le bâtiment, c’est modifier l’approche du management des projets et qu’il faut réhabiliter la direction de projet en associant le chantier, les achats de prestation et de matériaux. C’est gérer les problématiques d’une manière intégrée mais aussi dissocier le management du projet de l’intérêt économique majeur afin d’explorer des pistes nouvelles.

- Qu’une vision possible du bâtiment, ce n’est pas une « labélisation à tout prix » qui stérilise la démarche et qu’il est nécessaire de prendre en compte toutes les dimensions du développement durable et de la diversité, que prôner une mixité sociale c’est justement ne pas marquer l’habitat comme un habitat social, que la participation citoyenne est nécessaire dès la conception du projet par la création d’interfaces adaptées, que la création de lieux partagés au sein d’un bâtiment à usage collectif agrémente la convivialité, qu’un éco-quartier doit s’intégrer dans l’existant et que sa densité doit correspondre à la densité des quartiers existants. Les politiques restent prudents dans l’initiative et ne portent pas les projets de manière assez forte, alors que si le projet démarre, tout va bien.

- Que l’utilisation de matériaux bio-sourcés comme le bois est facilitée par la volonté de la maitrise d’ouvrage, par le degré d’efficacité énergétique attendu et l’acte d’achat local. Mais aussi qu’une certification trop lourde risque d’être un frein à leurs développements et à une utilisation accrue.

Concernant le bois, Il est étonnant de voir qu’un petit atelier des Hautes Alpes, le Gabion, http://gabionorg.free.fr/qui.htm, constatant un manque d’information ou des informations erronées, et face à la difficulté d’avoir des études sur le matériau bois, organise ses propres tests sur l’atténuation des bruits de pas et aériens dans une construction bois pour faire avancer la chose.

Il édite un bouquin et continu d’enrichir ces expérimentations et pourtant reste en attente qu’un grand acteur de la certification puisse prendre le relais, ils sont même ouverts à partager leurs modalités de tests et leurs résultats.

- Que la gestion «après livraison» d’un bâtiment dit bioclimatique est un sujet surtout quand ce dernier est composé d’éléments favorisant le confort et l’efficacité énergétique comme la ventilation naturelle par exemple. Une dimension d’accompagnement du changement dans l’évolution des comportements, de formation des «utilisateurs» devient indispensable, la mise en place de structures collectives de gestion du bâtiment qui permettent le partage dans l’utilisation du bâtiment. Tout ceci impacte l’ergonomie du bâti, l’implication de l’habitant, la mise en œuvre d’automatisme ou non. Il est nécessaire d’être à l’écoute des usagers, de pratiquer des retours d’expérience et d’évaluer.

Mais le thème important est que tout est possible si la maitrise d’ouvrage tire vers le haut. Si une puissance publique ou privée courageuse convaincue de la démarche «OFF» exprime son besoin avec ambition, alors le «bien concevoir», le «bien construire» le «bien occuper» et le «bien utiliser» peuvent se nourrir de choix alternatifs tout en n’oubliant pas les bureaux de contrôle et réglementations qui rassurent le financeur et l’assureur.

Cette démarche trouve sa force dans une approche intégrée qui va de la MOA à la MOE, dans la démarche Achat de la MOA, dans la symbiose entre la MOA, la MOE et les utilisateurs finaux. Une partie de la problématique reste : Comment exprimer un besoin ? Comment monter un cahier des charges qui permette ces choix alternatifs, quelles sont les possibilités données pour que la MOE sorte des garanties imposées par la MOA en suivant une réglementation qui limite la créativité, Comment sortir de la notion du moins disant

En conclusion : on peut dire des OFF de 2012 c’était «Oui c’est possible», le Off du DD 2013 c’est «l’heure de la réalité et de la concrétisation» au travers de ces projets à taille humaine gérés le plus souvent par des PMEs et portés par des MOA qui ont résolument permis des alternatives, de nouvelles approches technologiques, l’apport de nouveaux matériaux.

Petites entreprises et MOA portent des projets hors de la bonne case réglementaire des certifications actuelles, des projets qui adoptent des solutions non standard, et qui considèrent un label comme une base( un «minimum syndical») mais qu’il n’est pas une fin en soit.

Ainsi donc comment travailler avec les bureaux de contrôle, la réglementation, les labels ? Comment éviter le formatage et l’escamotage des discussions entre MOA et MOE dus à une application stricte des réglementations ? Comment impliquer les banques, assurances et grands acteurs des filières de l’efficacité énergétique et même les grands fabricants de matériaux ? Ces sujets seront peut-être retenus pour les OFF de 2014 afin d’avoir un débat plus large avec l’ensemble des acteurs.

Les vidéos et commentaires de la salle seront publiés d’ici quelques jours sur le site :  http://www.leoffdd.fr/index.php

Quelques mots sur le OFF : Le OFF du DD est une initiative portée par les bénévoles des 5 associations organisatrices : CO2D et l’ICEB les 2 initiateurs, et Envirobat Méditerranée, Envirobat Réunion, VAD qui les ont rejoint cette année. Une occasion unique et privilégiée de rejoindre ce grand mouvement de professionnels engagés.




Partager et Découvrir:
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • BlogMemes Fr
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Print this article!
  • Technorati
  • TwitThis
  • Wikio FR
  • E-mail this story to a friend!
  • Scoopeo
  • Viadeo

Voir aussi:

  1. Vers un bâtiment durable: les équipements et solutions d’efficacité énergétique
  2. Ecobat 2013, le bâtiment et la ville durable au cœur de l’évènement
  3. Pages-Energie est partenaire du speed dating pour les professionnels du bâtiment durable
  4. Interview de Marie BALMAIN, Responsable développement durable - Groupe Pierre&Vacances Center Parcs-Avril 2010
  5. Evolution de l’éco-prêt à taux zéro et du crédit d’impôt développement durable
  6. Eco-construction: Certivéa lance le Passeport Bâtiment Durable
  7. OFF du développement durable 2013, c’est le 23 septembre prochain
  8. L’OPDH 92 s’engage pour le développement durable et la qualité de l’habitat
  9. Le Bâtiment Basse Consommation, déjà une réalité dans la construction et la rénovation
  10. SEF 2013 : le rendez- vous de l’efficacité énergétique industrielle

Adresse web de rétrolien. Flux RSS des commentaires de cet article.

Un commentaire sur “OFF du dév. durable 2013: pour un bâtiment économe et durable”

  1. [...] Pour un bâtiment économe et durable, tel est le titre de cet article qui revient sur une journée d’étude pour l’introduction réelle du développement durable dans l’habitat. [...]

Laisser une réponse