» » » Panorama sur les Energies Renouvelables en 2015

Panorama sur les Energies Renouvelables en 2015

Jeudi dernier le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) a organisé son 17ème colloque visant à dresser un panorama de l’énergie renouvelable en 2015. Avec quelles progressions en 2015 ? et quels objectifs pour 2016 et les années à venir ? Pages-Energie reprend quelques chiffre

Les énergies renouvelables dans la consommation française

La France s’est engagée à l’horizon 2030 à ce que la part des énergies renouvelables atteigne 40% de la production d’électricité et 32% de la consommation finale brute d’énergie. En 2015, les énergies renouvelables représentaient près de 19% de la consommation d’électricité française avec une puissance qui atteint 43 600 MW au 31 Décembre 2015 (soit une augmentation de 2 000 MW en 1 an).

Alors que 2014 avait été marqué par une reprise des raccordements des installations éoliennes et solaires, 2015 confirme que ces deux branches sont celles qui contribuent le plus à cette croissance. A elles deux, elles représentent 37,8% des capacités de production d’énergie renouvelables en France métropolitaine offrant un parc de plus de 16 500 MW. Les mesures visant à simplifier les procédures administratives et à sécuriser le cadre tarifaire y sont pour beaucoup. C’est aussi en partie grâce à l’amélioration des réseaux de transport et de distribution que cela est rendu possible. Car on le sait, le problème majeur actuellement est la perte engendrée par le transport de l’énergie.

Si l’éolien et le solaire ont pu augmenter ensemble c’est qu’il y a eu une mutualisation des réseaux afin qu’ils soient exploitables dans les deux cas, diminuant ainsi les coûts de mise en œuvre et d’exploitation

carte répartition EnR

Les filières types et leur évolution

Comme on l’a vu précédemment, les filières éoliennes et solaires sont celles qui ont la plus forte croissance en 2015.Il existe d’autres filières d’énergie renouvelables en France. Voici une liste de ces filières et de leur évolution en 2015.diagramme EnR

L’hydraulique : Première source d’énergie renouvelable en France, elle représente 60% de la capacité installée. Le parc hydraulique s’élève à 25 421 MW. Cette filière est stable et n’a pas connu d’évolution significative en 2015. Sa production s’élève à 53,9 TWh et couvre 11,4% de la consommation en 2015. On peut noter que le taux moyen de couverture a diminué dans cette filière puisqu’il était de 13,6% en 2014.

L’éolien : Le parc éolien raccordé présent en France représente une puissance de 10 312 MW. En 2015 il a enregistré une augmentation de 999 MW soit une hausse de 10.7% en 1 an. Concernant la production éolienne, elle est de 21,1 TWh apportant une hausse de 23% par rapport à 2014. Elle couvre 4,5% de la consommation française.

Le solaire : Il représente une puissance de 6 191 MW avec une progression de près de 15% (+ 895 MW) par rapport à 2014. Pour la production, elle s’élève à 7,4 TWh et est en hausse de 25% couvrant ainsi 1,6% de la consommation française.

La bioénergie : C’est une plus petite filière mais qui malgré tout à su augmenter sa puissance en 2015 puisqu’elle représente 1 703 MW. La part raccordée représente pour le moment 105 MW mais affiche une hausse 6,6% par rapport à 2014. La partie biogaz et bio combustible affichent respectivement une hausse de 10.5% et 23%. Au niveau de la production de la filière bioénergie, on a une hausse de 8% avec une production de 5,9 TWh. Le taux de couverture annuel est quant à lui de 1.3% en 2015 ce qui se rapproche du solaire.

Des schémas régionaux pour une visibilité à long terme

Produire des énergies renouvelables c’est bien, encore faut-il pouvoir les raccorder au réseau.

Pour connaître à long terme les capacités d’accueil spécifiques des énergies renouvelables, des schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR) ont été mis en place. Réalisés par RTE (réseau de transport de l’électricité) et en accord avec ERDF ils permettent d’optimiser les développements des réseaux et de mutualiser les coûts.

Au 31 Décembre 2015, 21 régions ont approuvées un S3REnR. Les disparités de capacité d’accueil entre les régions sont importantes entre les régions et vont de 471 MW pour les régions à faible capacité d’accueil à 3 274 MW pour celles qui ont une forte capacité d’accueil. Même si parfois les chiffres sont faibles, des projets de raccordement sont encore en attente. Tous les chiffres sont disponibles sur internet.

chiffres S3REnR

 

Même si en France la production d’énergie renouvelable est en augmentation, elle ne se place pas au premier rang au sein de l’Europe. Il faut que les efforts continuent pour atteindre les objectifs de la transition énergétique pour la croissante verte. C’est dans la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) que s’inscrit la démarche du S3REnR, ayant pour but d’orienter les priorités d’action des pouvoirs publics dans le domaine de l’énergie.

A l’horizon 2023, il s’agira de multiplier par 2 la production en éolien terrestre et photovoltaïque, par près de 3 le solaire thermique et par 1,5 la biomasse.

Source : communiqué de presse du SER Panorama light

 

8 réponses

  1. Merci Pour Votre Article ..

  2. Bonjour
    J’aimerais beaucoup utiliser cette nouvelle source d’énergie mais, est-ce que l’utilisation des énergies renouvelables est satisfaisante?

  3. J’aimerais beaucoup utiliser cette nouvelle source d’énergie .

  4. avis sanovia
    | Répondre

    Les énergies renouvelables dans la France Évolue rapidement .

  5. forum sanovia
    | Répondre

    Les énergies renouvelables AVANCE TROP VITE

  6. forum sanovia
    | Répondre

    Même si en France la production d’énergie renouvelable est en augmentation, elle ne se place pas au premier rang au sein de l’Europe.

  7. avis sanovia
    | Répondre

    Il faut que les efforts continuent pour atteindre les objectifs de la transition énergétique pour la croissante verte

  8. sanovia
    | Répondre

    Il faut atteindre les objectifs de la transition énergétique .

Répondre