» » Pétition sur un moratoire de l'éolien en France

Pétition sur un moratoire de l'éolien en France

Pétition sur un moratoire de l'éolien en FranceLa pétition reproduite ci-dessous et disponible sur le site “Pour un moratoire de dix ans sur l’implantation d’éoliennes industrielles en France” commence à prendre de l’ampleur. Elle regroupe actuellement un peu moins de 3.000 signatures dont un certain nombre de personnalités.

Et vous quel est votre avis sur la question? Pensez-vous aussi que l’éolien pose plus de problèmes qu’il n’en résout?


Voici le contenu de la pétition (à noter que vous pouvez la signer en ligne sur le site du moratoire éolien):

L’exceptionnelle beauté des paysages français est menacée à court terme par l’implantation de milliers d’aérogénérateurs industriels. Les projets prolifèrent de manière anarchique. Les plus beaux sites sont banalisés, les campagnes bouleversées. Le tout sans aucune garantie de résultat.


Aussi, considérant que:

  • Selon l’article 2 de la Charte de l’environnement (Constitution de la V° République) « toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement »
  • La prolifération d’éoliennes industrielles en France au cours de ces dernières années, qui plus est sans que le nombre total de machines envisagé à terme ne soit fixé, fait peser une grave menace sur l’identité, la diversité et l’originalité de nombreux terroirs enviés par nos voisins européens
  • Il faut préserver et entretenir ce patrimoine paysager européen hors du commun facteur de développement local
  • L’agriculture extensive et le tourisme durable sont les premières victimes de cette prolifération
  • Il est fort justement demandé aux français des efforts conséquents pour transmettre aux générations futures des paysages de qualité: documents d’urbanisme, loi Montagne et Littoral, sites classés, espaces naturels protégés, exigences architecturales diverses
  • Le principe de précaution doit également s’appliquer aux paysages
  • L’éclairage des pylones la nuit génére une pollution lumineuse, le mouvement une nuisance visuelle et souvent auditive
  • Les implantations de machines industrielles ne correspondent en rien à une nécessité énergétique: cette politique de production centralisée et porteuse de gaspillage est un alibi au nucléaire et à la surcroissance
  • L’industrialisation des campagnes par un nombre inconsidéré de machines disproportionnées est une fausse bonne idée, au même titre que l’implantation de centaines d’hectares de panneaux photovoltaïques ou de milliers d’hectares de colza
  • Les solutions énergétiques passent par les économies et la diversification de productions alternatives locales (éolien, solaire, géothermie …)
  • La construction de machines supplémentaires sur des sites équipés, quelques années après les premières installations et sans annonce initiale aux populations, dénature le sens des débats et des enquêtes publiques
  • La recherche de taxe professionnelle à court terme à des échelles territoriales trop petites, génère des compétitions et des incohérences

En fin de compte la France n’a pas vocation à accueillir un nombre indéfini d’aérogénérateurs industriels.

Les signataires ci-après demandent à Monsieur le Président de la République de surseoir à toute implantation nouvelle d’éoliennes industrielles pour les dix années à venir, et l’apport de garanties quant à l’avenir des paysages français.

Tous les amoureux des patrimoines paysagers français peuvent s’associer à cette initiative indépendante et apolitique en signant cette demande de moratoire mise en ligne à l’adresse suivante: http://moratoire-eolien.fr

Cette initiative, née dans le département de l’Ardèche, a été étendue à l’ensemble du territoire national à la demande de nombreux signataires. N’hésitez pas à la faire circuler dans votre famille, auprès de vos amis. Plus nous serons nombreux plus nous arriverons à protéger la beauté des paysages français soumis à ce déménagement sans précédent du territoire.

11 réponses

  1. Alexis
    | Répondre

    Un sujet qui fait polémique en france : l’Eolien !
    Le syndicat des énergies renouvelables et France Energie Eolienne protestent contre le projet de loi de finances 2010.

    Les professionnels des énergies renouvelables considèrent que le niveau de l’imposition forfaitaire à laquelle sont soumises les éoliennes (8 000 € par MW et par an) « multiplie par plus de deux la charge fiscale moyenne que supporte aujourd’hui la filière au titre de la taxe professionnelle ».

    Et d’indiquer que ce niveau d’imposition « est discriminatoire par rapport aux niveaux d’imposition forfaitaires auxquels sont soumis les autres moyens de production d’électricité, en particulier ceux qui utilisent des combustibles fossiles, émetteurs de CO2 ».

    Si c’est vrai je trouve que c’est dingue ! non ?

    Alex.

  2. Marc
    | Répondre

    Alexis, Pour ton information : Le Sénat et l’Assemblée ont décidé d’aligner la taxe forfaitaire applicable à l’éolien sur celle des autres centres de production d’énergie fossiles et renouvelables ! Soit un impôt de 2913 euros par MW/an au lieu des 8000 Euros par MW/an.
    Avec cet amendement de dernière minute, le syndicat doit ouvrir le champagne ! 😉

  3. Sophie
    | Répondre

    Le marché de l’éolien a accusé un recul de 0,2 % en 2009 par rapport à l’année 2008 (les chiffres
    du Commissariat Général au Développement Durable). La croissance avait été de l’ordre de 25 % en 2008 !!!
    Ce chiffre est hallucinant ! On lit partout dans la presse sur le web que l’emploi vert est secteur moteur pour l’emploi… Franchement je doute : des secteurs comme l’éolien ralentissent déjà et d’autres comme le solaire me semble déjà quasi saturés à voir la polémique sur les fermes solaires qu’il y a en ce moment !?
    Cf. le lien suivant : http://www.lavieimmo.com/developpement-durable/les-fermes-solaires-font-debat-6090.html
    Soph !

    • Alexis
      | Répondre

      L’éolien en France en 2009 c’est :
      2 914 éoliennes, d’une puissance équivalante à 4 réacteurs nucléaire de 1 200Mw. En 2009 elles ont fourni 1,6% de la consommation électrique française !
      L’Alsace et l’Aquitaine ne produisent pas le moindre kilowatt éolien.

  4. Marc
    | Répondre

    Les opérateurs éoliens Neoen filiale de Direct Energie et Eole-Res souhaitent tous deux implanter des parcs éoliens dans la Manche entre la côte française et les îles dites « anglo-normandes ».

    ” Quid ” : ces deux projets sont en concurrence ou complémentaires ?

    Sources :
    Cleantechrepublic : http://www.cleantechrepublic.com/2010/04/21/projets-parcs-eoliens-manche/
    Neoen : http://www.neoen.fr
    Eole-Re : http://www.eoleres.com

  5. Sophie
    | Répondre

    Le développement éolien freiné par le Grenelle 2 !
    Le projet de loi Grenelle 2 présenté à partir de mardi prochain à l’Assemblée Nationale, pourrait empêcher l’implantation d’un grand nombre de fermes éoliennes !
    70 % des projets d’éoliennes en cours d’instruction pourraient être empêchés par la nouvelle réglementation. Plusieurs députés de l’opposition, dont le socialiste Christophe Caresche et le Vert Noël Mamère, craignent en effet que des dispositions du projet rendent « impossible le développement de l’énergie éolienne »…
    La suite mardi !
    So.

    • Marc
      | Répondre

      > le projet de loi prévoit une puissance minimale de 15 mégawatts pour les parc, soit 15 éoliennes.

  6. iMe
    | Répondre

    Eolien en France : Lettre ouverte à Jean-Louis Borloo (3 mai 2010)

    Par Vincent Feltesse – Président de la Communauté urbaine de Bordeaux, Alain Rousset – Président du Conseil régional d’Aquitaine, Philippe Plisson – Député de la Gironde, et Noël Mamère – Maire de Bègles, ont souligné que ” l’ensemble des restrictions du rapport Ollier conduira à rendre quasi impossible la création de parcs éoliens “, pour mieux appeler le Ministre de l’Ecologie à ” tout mettre en œuvre pour garantir l’éclosion, la croissance et la pérennisation d’une véritable filière française de l’énergie éolienne “. Source journal Le Monde… http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/05/03/lettre-ouverte-a-m-jean-louis-borloo-par-vincent-feltesse-alain-rousset-philippe-plisson-noel-mamere_1345826_3232.html

    Le Comité de Liaison des Energies Renouvelables (CLER) : http://www.cler.org/info/spip.php?article8250 appelle à la mobilisation des Députés pour un développement harmonieux de l’éolien en :
    – Supprimant tout seuil de taille des parcs éoliens
    – Retirant la soumission des Zones de Développement Eolien aux Schémas Régionaux
    – Retirant la soumission des parcs à la procédure ICPE

    Avis de gros temps cette semaine pour l’éolien en France

    • GreenBoy
      | Répondre

      Le vent semble avoir tourné !!!
      Le gouvernement vient de retirer l’un des amendements les plus controversé du projet de loi Grenelle 2 portant sur le nombre minimum d’éoliennes exigées pour construire un parc.
      Patrick Ollier : http://www.patrick-ollier.com – Président UMP des affaires économiques de l’Assemblée, vient en effet de déposer un nouvel amendement visant à supprimer le seuil minimum de 15 mégawatts (MW), autrement dit entre 7 et 15 turbines, nécessaire pour obtenir l’autorisation de construire un parc d’éoliennes.

  7. iMe
    | Répondre

    Le vote de la loi Grenelle II provoque la colère des maires de communes engagées dans des projets éoliens.

    « L’objectif des 29 % d’énergie éolienne supplémentaire à fournir d’ici 2020 ne sera pas atteint et, par voie de conséquence, la France n’arrivera pas à tenir le cap des 23 % d’énergie renouvelable qu’elle s’est fixé à cette date » explique dans les colonnes du journal Les Echos Emmanuel Goy, codirigeant de l’association Amorce, groupement d’élus locaux chargés des questions environnementales.

    Le site de l’association Amorce : http://www.amorce.asso.fr
    Le communiqué de presse “Les élus locaux demandent aux députés de sauver l’éolien” : http://www.amorce.asso.fr/IMG/pdf/CPCLEO-2.pdf

    iMe

Répondre