» » » Photovoltaïque: Le président du Conseil régional d’Aquitaine soumet 2 propositions au 1er Ministre pour sortir du moratoire par le haut

Photovoltaïque: Le président du Conseil régional d’Aquitaine soumet 2 propositions au 1er Ministre pour sortir du moratoire par le haut

Solaire PhotovoltaïqueAlain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine vient d’adresser ce jour un courrier au Premier Ministre François Fillon, pour l’alerter sur le devenir de la filière photovoltaïque.

Le 20 décembre dernier démarrait la concertation autour de cette filière. A mi-parcours, les propositions gouvernementales ne sont pas à la hauteur des enjeux et potentialités du photovoltaïque pour la France et ses Régions.

Contrairement à ce qui peut souvent être affirmé, cette filière existe d’ores et déjà et représente autour de 25.000 emplois dans l’hexagone, essentiellement au sein de PME ou PMI innovantes. Les perspectives offertes par les nombreuses initiatives en Recherche et Développement laisse imaginer un développement considérable à court terme. La filière industrielle du photovoltaïque incarne parfaitement l’économie de demain.

Il s’agit donc pour la France, et l’Aquitaine, première Région en terme de création d’emplois verts, de saisir cette opportunité historique comme l’Allemagne l’a déjà compris et réalisé. A titre d’exemple, 20.000 MW sont actuellement installés en Outre Rhin contre 850 MW en France. A l’horizon 2020, l’Allemagne s’est fixée pour objectif 52.000 MW contre 5.400 en France.

Aussi, dans le cadre de la fin de la concertation, Alain Rousset soumet deux propositions qui pourraient êtres étudiées:
– Repenser le calcul de la compensation en revoyant la base de référence du prix de revient de l’électricité.
– Mettre en place un dispositif de tarif d’achat plus détaillé sur les différents segments d’installations (centrale au sol, intégré et posé bâtiment, particulier).
Ces tarifs pourront être dégressifs au moins sur une période de 5 ans et annoncés à l’avance afin de donner une lisibilité suffisante aux industriels. Cette mesure permettra à ces derniers de disposer d’un cadre stable et durable pour accentuer leurs efforts en terme de recherche, d’innovation et de compétitivité.

Ces deux propositions sont de nature à permettre une augmentation de l’objectif de production sans peser sur les finances publiques.

Source: Communiqué de presse du 24 janvier 2011 du Conseil régional d’Aquitaine

Une réponse

  1. secret
    | Répondre

    Pour ma part je considère que demander à tous les français de payer et l’investissement et les bénéfices réalisés par le photovoltaïque est inique.
    De quel droit, moi, locataire pauvre, incapable donc de m’équiper en photovoltaïque suis-je contrainte de payer mon voisin qui lui en a les moyens?
    Produire et vendre de l’électricité est une activité privée et industrielle qui ne devrait pas me concerner! Les “gentils” écolos équipent leur maison pour leur usage personnel et hors les subventions et réductions d’impôt ne demandent pas à son voisin de le payer pour cela!
    Les autres ne me fournissent rien, EDF produit assez et revend son surplus, encore moins en hiver quand les besoins sont accrus!Et la loi me contraint à payer un service que je ne perçois pas?!!!!!
    subventions, réductions d’impôts, obligation des français de rembourser l’investissement sur 20 ans, à raison de 0,25€/KW et de surcroît un bénéfice (une rente)aussi pendant 20 ans encore à raison de 0,30€/KW, messieurs les députés êtes-vous bien conscients de vos actes?

Répondre