Lancer des travaux de rénovation

Pierre-Luc, habitant d’un petit village dans l’Yonne, n’a aucune difficulté pour argumenter et détailler tous ses choix. Il est vrai qu’avec une famille grandissante, son cabinet professionnel ramené à son domicile faisant passer la surface de 200 à 280m2, le chauffage ne pouvait rester durablement en l’état d’acquisition de la maison en l’an 2000 et des travaux de rénovation devaient être envisagés.
Mais surtout, la solution devait être rapide et efficace (Chaudière au Fuel de 1993, peu ou pas d’isolation, entre 3 et 5000€ /an pour une température médiocre).

Comment fonctionne la pompe à chaleur (PAC) ?

En ce qui concerne la régulation de la température, c’est très simple. La PAC est montée en ligne avec l’ancienne chaudière à fioul. Cette dernière prendra le relais dans les cas extrêmes de températures extérieurs de –10° ou bien si l’on souhaite la déclencher manuellement. Pour une température extérieure entre -2 et –5°, la PAC tourne presque en permanence. La température de sortie de l’eau oscille entre 47° et 50°.

Les économies obtenues

Après à peine un mois de chantier (forage, PAC et modification du réseau de radiateur), quelques semaines de réglages, et 4 années d’utilisation, c’est le visage rayonnant que Pierre-luc annonce le COP réel obtenu: 3,9.
Pour 1 KW acheté, 4 sont produits. Et surtout en terme d’entretien, zéro Euro. Il y a aussi la facture d’eau diminuée de trois quart. Et la facture d’électricité renégociée avec un autre opérateur qui fait économiser 10% par KWH.
Mais le plus intéressant vient d’un tableau de trésorerie prolongé jusqu’en 2026 et comparant les coûts de fonctionnement de l’installation précédente au fioul, avec l’actuelle : l’autofinancement a été amortie cette année (2010) et l’investissement serait totalement remboursé en 2013.

Pour lire l’intégralité de l’article, rendez-vous sur le blog Pages-Energie

Consultez l’article détaillé

  • Réalisation: Installation d'une pompe à chaleur
  • Produit: Pompe à chaleur