Le Plan Bâtiment Durable a été créé en janvier 2009 dans le but d’atteindre les objectifs d’efficacité énergétique du bâtiment et fédère un large réseau d’acteurs du bâtiment et de l’immobilier.

Le Plan Bâtiment Durable dispose d’une équipe permanente composée de :

  • Philippe PELLETIER (président),
  • Jérôme GATIER (directeur),
  • Anne-Lise DELORON (directrice adjointe),
  • Thomas MATAGNE (chargé de mission),
  • Marie-Claude ROGER (assistante de direction).

Il est rattaché à la direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature du Ministère de l’Écologie, du MEDDE-MLET-8a4beDéveloppement Durable et de l’Énergie et du Ministère du Logement et de l’Égalité des territoires.

Il répond aux objectifs majeurs suivants:

  • Réduction des gaz à effet de serre
  • Réduction des consommations énergétiques de l’ensemble du parc des bâtiments
  • Rénovation énergétique
  • Construction de bâtiments neufs
  • Développement des énergies renouvelables
  • Qualification des professionnels

Le Plan Bâtiment durable informe l’ensemble des acteurs concernés des évolutions réglementaires, les sensibilise aux nouveaux enjeux et les accompagne dans leurs projets en encourageant la collaboration entre tous les membres de la filière.

La réflexion s’organise dans le cadre de groupes de travail thématiques, créés en fonction des besoins constatés. En décembre 2014 le Plan Bâtiment Durable à ouvert un groupe de travail « Bâtiment et Biodiversité » en lançant un appel à contribution auprès des acteurs concernés.

Ce groupe de travail a pour objectif de réaliser l’état des lieux des réflexions menées ou en cours sur le sujet (expériences, démarches, savoir-faire, propositions), promouvoir l’importance du thème et la pédagogie de la biodiversité dans le contexte de l’immobilier.

De plus en 2015, le Plan Bâtiment Durable a également lancé un groupe de travail sur les MOOC (Massive Open Online Courses/formation massives et ouvertes en ligne), en collaboration avec l’ADEME. Afin de permettre la transition énergétique, il est nécessaire que tous les acteurs concernés augmentent leur niveau de compétences. Les MOOC pourront donc répondre de façon complémentaire à la formation traditionnelle.

 

Pour aller plus loin:

Site du groupe de travail Bâtiment et Biodiversité.