» » L’eau de votre robinet est-elle de bonne qualité?

L’eau de votre robinet est-elle de bonne qualité?

Posté dans : Confort & Santé | 3

On parle beaucoup de l’eau calcaire qui abime nos appareils. Mais qu’en est-il des nitrates et des nombreuses autres substances qui polluent l’eau de nos robinets, et qui peuvent être source de problème de santé importants. Quelles sont ces substances ? Comment savoir si l’eau de notre commune est bonne pour la consommation ?

Quelles substances peut-on retrouver dans l’eau du robinet ?

Alors que l’eau est un besoin primaire et qu’il semble anodin de tourner son robinet pour se servir un verre d’eau, la qualité de celle-ci n’est pas toujours au rendez-vous. Et de nombreux contaminants peuvent y être retrouvés, non sans conséquences sur la santé. Voici une liste non exhaustive des substances les plus retrouvées dans l’eau.eau-pure-ecologique

  • Nitrate : le nitrate peut-être présent naturellement dans l’eau mais à quantité infime. En revanche les rejets agricoles (les élevages porcins produisent énormément de nitrates) entraînent une forte augmentation de la quantité de nitrates dans l’eau. Le nitrate se transforme en nitrite qui modifier les propriétés de l’hémoglobine, empêchant les molécules d’oxygène d’être transporté correctement dans le sang.
  • Pesticides : lorsqu’elles sont pulvérisées, les substances chimiques ruissèlent et s’infiltrent dans le sol, pouvant se retrouver dans l’eau de consommation. Les conséquences sur l’organismes sont vastes (cancers, infertilité…)
  • Plomb : La présence de plomb dans l’eau est due aux canalisations qui, autrefois, étaient faites en plomb. Aujourd’hui interdites, il reste pourtant certaines installations contenant des canalisations en plomb. La présence de plomb est très toxique et peut entraîner de l’anémie, des retards de développement intellectuels ou encore des troubles neurologiques/digestifs et rénaux.
  • Nickel : Utilisation aussi pour les canalisations, le nickel est toxique pour les reins.
  • Cuivre : La présence de cuivre dans l’eau est due à la corrosion des canalisations. Il a pour conséquences des irritations des muqueuses (bouche, nez, yeux)
  • Chlorure de Vinyle : Composant du PVC dans les canalisations, il est cancérogène notamment au niveau du foie.
  • E.coli et Entérocoque : lorsque le traitement de l’eau n’est pas effectué correctement, des bactéries peuvent se développer dans les canalisations et donc dans l’eau, entrainant la plupart du temps des troubles digestifs.
  • Chlore : le chlore est utilisé pour tuer tous les micro-organismes présents dans l’eau lors du transport entre l’usine et le robinet du consommateur. Mais une consommation quotidienne d’eau chlorée est dangereuse pour la santé et entraine cancer et autres maladies cardiaques.
  • Autres substances présentes naturellement : il est possible naturellement d’observer dans l’eau des substances qui, en consommation quotidienne, peuvent s’avérer nocives. On retrouve notamment de l’arsenic, du sélénium, du manganèse, du fer, de la radioactivité ou des eaux plus ou moins acides ou alcalines.

Que dit la réglementation à ce sujet ?

Concernant les matériaux pour les canalisations, il est bien sûr interdit d’utiliser du plomb. Seule l’utilisation de matériaux autorisés au contact alimentaire peut servir pour les canalisations. Concernant les installations, et afin d’éviter le développement de bactérie ou de microbes, elles doivent être parfaitement étanches. La stagnation prolongée de l’eau est aussi un facteur à éviter, trop propice à la contamination.

Concernant les concentrations maximales admissibles pour les produits toxiques/chimiques, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a fixé les seuils suivants:

  • Plombeau-sans-cacalire-robinet : limite à 0.01 mg/L (jusqu’en 2013, cette limite était encore à 0.025mg/L, et on estime qu’en France moins de 5% du parc national des branchements publics sont encore avec des installations au plomb).
  • Nitrate : L’OMS fixe la limite à 50mg/L. Cependant jusqu’à 100 mg/L, l’eau est encore considérée comme potable mais déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants. Au-delà de 100mg/L, l’usage alimentaire est interdit.
  • Chlore : la limite est fixée à 5mg/L.
  • Aluminium : pour les grandes installations, la limite est de 0.1mg/L et pour les petites installations, la limite est de 0.2mg/L.
  • Nickel : la limite est fixée à 0.02 mg/L.
  • Arsenic : la limite est fixée à 0.01 mg/L.

Les limites pour chaque produit toxique/chimique et bactériologiques sont disponibles sur le site de l’OMS

Comment savoir et quelles solutions possibles ?

Différents moyens existent pour savoir si l’eau qui sort de votre robinet est de bonne qualité.analyse-eau-du-robinet-potabilite

-Les tests maison, il en existe 2 types :

  • Soit par un kit de bandelette à tremper dans l’eau et qui va identifier la présence d’E.Coli, de plomb, de pesticides, de nitrates, la dureté (calcaire) et l’acidité. Ce test est un test qualitatif et ne renseigne pas sur les concentrations précises de chaque substance. Il peut cependant être une prémisse à des tests plus poussés par la suite. Ces tests sont disponibles en pharmacie pour une vingtaine d’euros.
  • Soit par un kit de prélèvement à effectuer soi-même et à renvoyer à un laboratoire agréé pour le contrôle sanitaire de l’eau. Ces tests sont plus précis et plus complets mais aussi plus chers (une centaine d’euros).

-L’association de consommateur UFC Que Choisir a également mis en place sur son site une carte interactive de la qualité de l’eau pour chaque commune.Cette carte permet de classer l’eau selon 5 limites : qualité bonne, satisfaisante, médiocre, mauvaise et très mauvaise en fonction du pourcentage d’analyses non conformes (tests sur 50 contaminants). Il suffit donc d’indiquer le nom de votre commune et vous pourrez avoir des informations sur la qualité bactériologique, les polluants agricoles (pesticides et nitrates), la radioactivité ainsi que les paramètres physico-chimiques de l’eau sortant de votre robinet. Si vous voulez connaître la qualité de l’eau du robinet de votre commune, cliquez ici.

 

carte-qualité-eau-Paris-UFC
La qualité de l’eau parisienne est bonne selon la carte d’UFC Que Choisir

 

Pour quelles solutions opter si l’eau de votre robinet n’est pas de bonne qualité ? Une solution simple consiste à boire de l’eau en bouteille. Malheureusement cette solution n’est ni écologique, ni économique. Une autre solution consiste à filtrer directement l’eau chez vous.

Plusieurs systèmes de filtration sont disponibles :

    • Filtration sur robinet
    • Filtration sur évier
    • Carafe filtrante
    • Osmoseur

 

Il s’agit généralement de filtre à charbon, ou de membrane ultra fine dans le cas de l’osmoseur, qui va supprimer les mauvaises odeurs dues au chlore mais aussi les pesticides, les nitrates et les métaux lourds.

 

Source : UFC Que Choisir

 

3 réponses

  1. MARCOS
    | Répondre

    Ne pas oublier le gaz radon pour certains départements

  2. Europaz
    | Répondre

    Bonjour,
    Il faut néanmoins être vigilant quant à la filtration de l’eau de consommation car en voulant “purifier” l’eau, on élimine des composants qui sont pourtant essentiels à la santé, du type le calcaire qui est composé de sels minéraux de calcium et de magnésium. L’eau filtrée à son maximum peut être considérée comme une “eau dite morte”. C’est ainsi qu’il est souvent nécessaire de la revitaliser pour lui redonner les qualités d’une eau de source. Et si les filtres ne sont pas changés régulièrement, ils peuvent être source de prolifération bactérienne.
    Cordialement,
    A. Zielinski

  3. […] Source : L’eau de votre robinet est-elle de bonne qualité? – Blog Pages-Energie […]

Répondre