» » » Quelques astuces pour vous aider à choisir votre isolant

Quelques astuces pour vous aider à choisir votre isolant

Bien choisir son isolant n’est pas chose facile. Beaucoup de chiffres et de caractéristiques techniques et physiques pas toujours claires à comprendre lorsqu’on décide d’isoler son habitat. Alors quel choix faire ? Se protéger du froid mais aussi de la chaleur, est-ce possible ? Et à part le polystyrène, quels sont les autres isolants ? A quel prix ? Un récap de l’essentiel à savoir pour vous aider à choisir l’isolant qui correspond le mieux à vos besoins.

Quelques prérequis à connaître

Lorsque l’on parle d’isolation, on pense surtout au confort d’hiver pour se protéger du froid. Mais l’isolation est aussi très importante pour le confort d’été. En effet, un bon isolant va pouvoir garder la chaleur à l’intérieur en hiver mais va également permettre de garder la fraicheur en été. C’est par l’inertie thermique et le déphasage thermique du matériau que l’on peut voir sa capacité à être un bon isolant, été comme hiver.

Ainsi concernant sa capacité à réguler la chaleur, l’isolant est caractérisé par :

  • Sa capacité thermique Cp (en J/ (kg.K) : c’est la capacité du matériau à emmagasiner la chaleur par rapport à son poids. Pour faire simple, plus un matériau est dense, plus il est isolant
  • Sa masse volumique ρ (en kg /m³): c’est la masse du matériau par unité de volume.
  • Son inertie thermique : c’est la capacité du matériau à stocker de la chaleur ou de la fraicheur. Plus un matériau est lourd/dense, plus il apporte de l’inertie thermique
  • Son déphasage thermique : c’est le temps que met la chaleur pour traverser une épaisseur de matériau. Très utile pour le confort d’été car plus un matériau possède un bon déphasage thermique, plus la chaleur mettra de temps à être transmise dans l’habitation.
déphasage
Le confort d’été est aussi important surtout en comble. A gauche : Isolation laine de verre densité 20kg/m3 . A droite : Isolation panneau de Cellulose de densité 80 kg/m3)

 

Sur le schéma ci-dessous, la température à l’intérieur avec le panneau dense est au plus fort au milieu de la nuit, ce qui permet de faire rentrer l‘air frais extérieur par ouverture des fenêtres ou surventilation.

En ce qui concerne sa capacité à garder la chaleur, et donc pour faire des économies d’énergie l’hiver, l’isolant est caractérisé par :

  • Sa conductivité thermique λ (en W/ (m.K)) : le lambda (λ) exprime la capacité d’un matériau à transmettre la chaleur par conduction
Exemple d'isolant: le métisse en vrac
Exemple d’isolant: le métisse en vrac avec un λ=0.040

 Plus un matériau est isolant, plus son λ est faible.

  • Sa résistance thermique  R (en m².K/W) : c’est la capacité du matériau à résister à la transmission de chaleur. Elle dépend de l’épaisseur du matériau et de la conductivité thermique et s’exprime avec la formule R=e/λ.

Plus un matériau est isolant, plus son R est grand

  • Sa transmission thermique  U (en W/ (m²/K) : il s’agit de l’inverse de la résistance thermique U=1/R. La transmission thermique est également utilisée pour quantifier la performance des vitrages.

Plus un matériau est isolant, plus son U est petit.

Une des difficultés primordiales dans le bâtiment est de gérer l’humidité et les flux de vapeur d’eau. L’isolant a une grande importance dans cela. Il est donc caractérisé par :

  • Le coefficient de résistance à la vapeur d’eau mu (µ): c’est la capacité du matériau à empêcher son franchissement à la vapeur d’eau. Plus µ est élevé, plus le matériau est étanche à la vapeur d’eau
  • L’épaisseur de lame d’air équivalente Sd : c’est l’épaisseur d’air équivalente pour la diffusion de vapeur. Plus le Sd est élevé, plus le matériau est étanche à la vapeur d’eau

C’est pour gérer les flux de vapeur d’eau qu’on installe un pare vapeur. A quoi sert le pare vapeur ? Cliquez ici pour en savoir plus.

schéma flux de vapeur d'eau
Le pare-vapeur du fait de son épaisseur de lame d’air équivalente stoppe ou freine le passage de la vapeur d’eau dans la paroi

 

Certains isolants n’aiment pas l’humidité et la vapeur d’eau. Suivant la nature des matériaux d’une paroi, la vapeur d’eau peut être bloquée à l’intérieur de celle-ci et l’isolant et/ou le mur peut être gravement détérioré ou perdre ses propriétés isolantes.

Certains matériaux, une fois humides, augmentent fortement leur conductibilité thermique (jusqu’à 40 fois plus) diminuant considérablement leurs propriétés isolantes.

humidité
Conséquences de l’humidité sur les propriétés de l’isolant

 

Pour résumer, plus un matériau est isolant, plus :

– Son λ est faible

-Son U est faible

-Son R est fort

Plus un matériau est étanche à la vapeur d’eau, plus :

-Son µ est grand

-Son Sd est grand

Les caractéristiques techniques d’un isolant sont très importantes mais pas suffisantes dans le choix. Le prix, l’énergie grise, l’impact environnemental et sanitaire ou encore la résistance au feu sont tout autant de paramètres à prendre en compte lorsqu’on décide de choisir un isolant.

 

Deux tableaux récapitulatifs pour vous y retrouver 

 

Tableau sur les caractéristiques techniques:

 

 

Concernant l’acoustique, elle est de deux types. L’isolant va servir d’amortisseurs suite à un impact dans un système dit « masse-ressort-masse) donc au niveau du plancher. Il va aussi être utile dans le cas de la transmission latéral au niveau des murs c’est-à-dire le bruit qu’il peut y avoir d’une pièce à l’autre.

Tableau sur les caractéristiques physiques:

 

tableau caractéristiques physiques final

 

 

Vous avez des questions? ou souhaitez de l’aide sur ces sujets ? contactez nous : contact@pages-energie.com

Pour encore plus de précisions, vous pouvez commander le livre L’isolation thermique écologique de la collection technique pro aux éditions terre vivante par Jean-Pierre Oliva et Samuel Courgey. Nous contacter à l’adresse contact@pages-energie.com

Répondre