» » La serre habitée, un projet participatif pour des étudiants

La serre habitée, un projet participatif pour des étudiants

Posté dans : Exemples réalisations | 0

Dans le cadre du projet « Réinventer Paris », ICF Habitat la Sablière propose un concept autour de l’habitat participatif à destination des jeunes étudiants. La résidence sociale nommée « Serre habitée » repose sur un concept de partage des usages afin de laisser place aux projets collaboratifs. En bonus, un laboratoire d’agriculture urbaine permettant de sensibiliser les jeunes et les habitants à un procédé en pleine expansion.

Un laboratoire d’agriculture urbaine

Serre
Serre du projet située au dernière étage sous une verrière

D’une superficie de plus de 500 m², la construction de cette résidence offrira une capacité d’accueil de 24 chambres étudiantes sur 7 niveaux (RDC, RDJ et 5 étages). Une large place est donnée aux espaces partagés, les locaux collectifs étant nombreux. Le plus du projet comme son nom l’indique est l’intégration dans l’immeuble d’une partie agriculture urbaine. Et c’est au dernier étage qu’une serre de 46 m² sera installée sous une verrière. Il s’agira de sensibiliser les habitants sur ce type d’approche en faisant de ces espaces ouverts un lieu de rencontre et de partage non seulement pour les étudiants de la résidence mais aussi pour les habitants, les associations et les producteurs du quartier de Belleville. Le concept d’agriculture urbaine sera présent à tous les étages sous différentes formes. Un espace d’animation sera installé au RDC et RDJ où tous les habitants pourront se familiariser avec l’agriculture urbaine et échanger avec des producteurs du quartier grâce à différents ateliers sur le thème. Il y aura du R+1 au R+4 dans les espaces de vie et les loggias des bacs de végétaux rappelant le concept phare du bâtiment. Enfin un atelier au dernier étage dans la serre qui constituera le laboratoire en lui-même.

Un projet durable et évolutif

La serre habitée
Projet en image de la Serre Habitée avec un bardage bois et une verrière au dernier étage

Alors que ce projet social permet de réunir tous les acteurs d’un quartier autour d’un thème clé, le développement durable, qu’en est-il de sa construction en tant que telle ? Concernant les systèmes constructifs, l’enveloppe du bâtiment sera faite en panneaux de bois structurels avec une isolation thermique par l’extérieur recouvert soit d’un bardage bois à claire-voie, soit d’un enduit de finition. Les structures des façades et des planchers seront constituées en panneaux de bois. Pour le système de chauffage du bâtiment, il sera assuré par un système de pompe à chaleur géothermique offrant un bâtiment avec une étiquette énergétique A. Au dernier étage où la serre sera située, un système de récupération des eaux de pluies sera mis en place en toiture terrasse afin d’alimenter un circuit d’arrosage des jardinières. En plus d’être durable, ce bâtiment se veut évolutif. En effet à l’heure où le quartier de Belleville a besoin de logements étudiants, il s’agira à long terme de pouvoir y loger des familles. Les besoins n’étant évidemment pas les mêmes, les espaces conçus auront la possibilité d’être facilement modulables et transformés en logements familiaux.

 

Pour un montant d’environ 3.7 millions d’euros, la Serre Habitée n’est que le premier de nombreux projets de vie solidaire de l’ICF Habitat La Sablière qui sera amené à produire 50% des logements sociaux. D’autres beaux projets sont à venir…

Source : CP_ICF_HABITAT_LA_SABLIERE_-_la_serre_habitee_-_reinventer_paris_-_20160204

Répondre