Blog Pages-Energie

Blog Pages-Energie dédié à l’éco-construction et la performance énergétique des bâtiments


Smart Grids, ou réseaux intelligents, les enjeux selon RTE

12 mai 2013 | Publié dans Avis d’experts, Energies par Pages-Energie.com

 Smart building  connecté aux smartgrid au coeur des enjeux du bâtiment performant

Les smart grids pour qui, pourquoi ? avec quels enjeux ? quelle influence de la transition énergétique France et Européenne sur les smartgrids? Le bâtiment, vers quoi évolue t il compte tenu de ce contexte ?

L’approche smart grids va modifier profondément les échanges et communications entre les acteurs :

fournisseurs d’énergie (ou utilities),

fournisseurs de réseaux/ infrastructures de transport d’énergie,

consommateurs (collectivités, bâtiments tertiaires, et enfin individuel particulier)

et enfin les acteurs des télécommunications et IT (pour les échanges et le stockage des données entre tous les systèmes et acteurs)

On le sait bien désormais, l’essor massif des énergies renouvelables va conférer un rôle central au réseau de transport qui doit permettre de garantir la sécurité et la fiabilité de l’approvisionnement en électricité en :

  • Raccordant les nouveaux sites de production,
  • Compensant l’intermittence des énergies renouvelables pour assurer l’équilibre entre la puissance produite et la puissance consommée,
  • Mutualisant les productions pour réconcilier les disparités régionales.

La position des consommateurs (tertiaire et industriel, collectivité et particulier) : nous y reviendrons, en abordant dans un prochain article - la position des consommateurs -, comme le quartier ou plus simplement le bâtiment intelligent.

Le bâtiment intelligent en sus de pouvoir connaitre sa consommation, sa production (photovoltaïque), sa capacité de stockage, devra être doter également de logique de connexion et d’échanges avec le monde du smart grid, avec un objectif d’effacement ou diminution de sa consommation en période de pointe ou délestage d’urgence, participant ainsi à l’équilibre du réseau, tout en minimisant son coût d’achat de l’énergie.

Le smart building (ou bâtiment intelligent) mais également à une maille plus large la smart city (ou ville intelligente), devra donc agir et piloter localement sa position en tant que consommateur et/ou producteur d’énergie. Une vraie révolution à venir surtout pour le bâti ancien avec un volet communication/interconnexion entre équipements qui va devenir crucial.

Le rôle du réseau de transport dans cette ’smart chaîne’ : RTE assure une mission de service public, en charge de la gestion complète du réseau français de transport d’électricité à haute et très haute tension, réseau le plus important d’Europe (100 000 km de lignes et 46 lignes transfrontalières).

RTE est donc au cœur de ce système énergétique en pleine mutation ; mutation qui va certainement s’accélérer en conclusion des réflexions et du débat sur la transition énergétique.

Pour RTE, les smart grids répondent à deux finalités principales :

  • Permettre l’intégration massive des énergies renouvelables notamment par l’intégration et valorisation des nouveaux usages de flexibilité (modulation de la demande avec le consommateur qui devient acteur et peut s’effacer ou auto-consommer sa propre production à certains moments, les possibilités de stockage, et enfin l’insertion du véhicule électrique à large échelle)
  • Optimiser le réseau actuel, i.e. le réseau national Français, mais aussi au niveau européen avec aussi 46 interconnexions avec les pays voisins.

Deux axes de développement notamment se dégagent :

  • L’optimisation du réseau existant qui ne changera pas fondamentalement dans sa structure d’ici 2020 mais qui devra s’adapter aux modifications du mix énergétique et à la montée en puissance des énergies renouvelables (photovoltaïque et éolien principalement) : par le développement de logiciels de gestion innovant (par ex. estimation d’état ou contrôle de la tension réseau nécessaire notamment en cas de forte production d’énergie renouvelable sur le réseau) et renouvelant certains équipements.
  • Le développement de réseaux du fait de la montée en puissance des énergies renouvelables avec un objectif d’impact environnemental réduit, d’où la recherche de produits et technologie nouvelles et de processus innovants.

Des projets pilotes ou démonstrateurs permettent de tester à une échelle réduite mais opérationnelle les différents axes de recherche en cours par RTE.

Citons le projet en France nommé Poste Intelligent mais aussi en parallèle des projets nationaux, RTE travaille à travers ENTSO-E, (association des Gestionnaires de Réseau de Transport Européens), sur des initiatives de plus grande ampleur (encore appelé supergrid). Car l’ouverture des marchés et l’intégration massive d’EnR vont rendre l’exploitation du système électrique beaucoup plus complexe et requérir une coordination accrue des réseaux électriques … européens.

Sources :

L’interview de Michel Béna, Directeur SmartGrids, RTE : cliquez ici

Le salon SG Smart Grids 2013 du 4 au 6 juin prochain et ses conférences, à découvrir : cliquez ici

Le dossier « Smart building et Smart Metering en point d’appui de la gestion d’énergie », nous contacter pour plus d’information : contact@pages-energie.com


Partager et Découvrir:
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • BlogMemes Fr
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Print this article!
  • Technorati
  • TwitThis
  • Wikio FR
  • E-mail this story to a friend!
  • Scoopeo
  • Viadeo

Voir aussi:

  1. Smart Grids: salon SG 2013 dédié aux réseaux énergétiques intelligents
  2. Interview de General Electric IS : des smart grids au smart building
  3. Smart Grids : participez à l’enquête d’opinion du GIMELEC
  4. Smart Grids : le salon SG2014 c’est du 11 au 13 juin 2014 à Paris La Défense
  5. Innov’eco spécial Softgrid – le traitement des données des smart grid
  6. Création de l’association SBA-Smart Buildings Alliance for Smart Cities
  7. Le 25 juin matin, le Smart Metering au cœur du bâtiment intelligent
  8. IBS 2013, le salon de la performance du bâti tertiaire et industriel
  9. Colloque annuel du Syndicat des Energies Renouvelables (SER) : Transition énergétique, les enjeux des ENRs
  10. Maison individuelle, le BBC à pas mesuré selon la synthèse promotelec

Tags: , , , , , , ,

Adresse web de rétrolien. Flux RSS des commentaires de cet article.

Un commentaire sur “Smart Grids, ou réseaux intelligents, les enjeux selon RTE”

  1. Bertrand You dit :

    La décentralisation de la production énergétique (batiments producteurs d’énergie renouvelable) et les transferts d’énergie via les smargrids font partie des 5 piliers de la 3ème Révolution Industrielle prônée par Jérémie Rifkin. Une piste essentielle dans notre débat sur la Transition Energétique. Rendons à Cesar ce qui est à Cesar.

    [Répondre]

Laisser une réponse