» » Transition énergétique : oui à l’autoproduction locale d’énergie renouvelable

Transition énergétique : oui à l’autoproduction locale d’énergie renouvelable

 Manifeste pour soutenir la production locale d’énergie renouvelable

Nous ne pouvions pas ne pas en parler. Tecsol a lancé début du mois dernier un manifeste destiné aux citoyens pour soutenir l’autoproduction locale d’énergie renouvelable.

① Pourquoi ? Car le contexte énergétique est en pleine mutation sur trois volets :

– Le prix de la production locale des énergies renouvelables (Eolien et solaire) devient inférieur au prix de l’énergie produite de manière centralisée grâce à la baisse continue des prix des technologies renouvelables. Et contrairement aux énergies conventionnelles, le prix de production des énergies renouvelables est stable une fois l’investissement réalisé.

– Le prix du KWh produit de manière centralisée augmente chaque année, nous le constatons tous et cela n’est pas prêt de s’arrêter : prix de production des énergies fossiles à la hausse  du fait de la diminution des ressources des combustibles, coûts induits substantiels dus à l’allongement de la durée des centrales nucléaires, mais aussi mise en sécurité et enfouissement des déchets.

– Les tarifs d’achat des énergies renouvelables (Eolien et solaire) diminuent chaque année et ne suffisent plus à assurer seul le développement de ces filières.

La transition énergétique est donc une formidable opportunité pour nos territoires avec une capacité forte d’innovation, de progrès et de partage et de renforcement du lien social. Alors pourquoi continuer dans les pièges du passé et ne pas mettre en chantier la nouvelle révolution  industrielle, celle des énergies renouvelables avec de nouveaux modèles économiques et démocratiques.

Et cette transition passe aussi nécessairement par le développement de l’autoconsommation (88% des Français déclarent préférer « consommer directement l’électricité produite et vendre l’excédent au réseau … » (sondage Qualit’EnR janvier 2014).

② Le manifeste que propose Tecsol vient donc formaliser une démarche volontairement constructive, positive, pragmatique et conforme au cadre réglementaire actuel. Et comme l’indique André Joffre, afin de dire  « oui » aux initiatives permettant de :

Maximiser la part des énergies renouvelables dans nos consommations individuelles et collectives,

Produire l’énergie renouvelable à proximité des lieux de consommation en circuit court (Maison, quartier, ville, agglo,   département, région),

Renforcer la robustesse des territoires en amorçant la décentralisation du secteur de l’énergie,

Réduire les consommations d’énergie en permettant l’appropriation des solutions d’efficacité et de sobriété énergétique par les usagers,

Fournir aux citoyens de l’énergie à un prix bas sans en faire payer les conséquences aux générations futures,

Décourager les pratiques non vertueuses en matière de production/consommation d’énergie,

Simplifier les démarches administratives de la production et de la consommation locale d’énergie,

Développer l’emploi local non délocalisable, afin que l’argent de nos dépenses en énergie « reste dans notre territoire ».

=> L’objectif étant d’être TOUS acteurs d’un nouvel avenir qui s’ouvre vraiment aux énergies renouvelables. Alors à vos stylos !!

Source : Blog de Tecsol

3 réponses

  1. Nat
    | Répondre

    Enfin un article positif au sujet de la transition énergétique. Le pessimisme ambiant devient pesant… Merci!

  2. Eric
    | Répondre

    Oui et oui mais les lobby ne vont pas forcément en ce sens ?

  3. chauffeeausolaire
    | Répondre

    L’auto production locale d’énergie deviendra une évidence lorsqu’on saura stocker cette énergie facilement. McPhy est peut-être en train d’y arriver, et ils sont français !

Répondre