» » » Transition énergétique Delphine Batho souhaite un large débat citoyen

Transition énergétique Delphine Batho souhaite un large débat citoyen

Transition énergétique

Pourquoi prendre part au débat sur la transition énergétique ? comment le faire en tant que citoyen ? Mais quels sont les points en débat ? C’est le moment d’en parler, de mobiliser sur un enjeu majeur pour nous et surtout pour nos enfants.

Retour sur un entretien explicatif que Delphine Batho a accordé cette semaine à la communauté des blogueurs et sites d’information Internet.

Pourquoi un débat sur le sujet énergétique et pourquoi l’élargir ? C’est un vrai sujet politique – au sens noble du terme -qui doit mixer avis des citoyens et des experts, pour répondre à des vraies questions qui nous concernent tous collectivement.

Ce que l’on constate c’est que les climato-sceptiques ont fait des dégâts, les remontées suite aux discussions du comité citoyen révèle le doute encore d’une partie des citoyens sur le réchauffement climatique, note Madame la Ministre.

Et les premiers retours du Comité Citoyen au débat ont mis en évidence un décalage entre les réflexions et positions des groupes d’experts et les avis et préoccupations voire un certain scepticisme exprimé par les citoyens sur la possibilité d’infléchir la politique énergétique. Enfin ce n’est pas facile d’intéresser à ce que sera la France d’en dix ans ou en 2050, Il est donc important d’ouvrir le débat et les réunions, de mobiliser sensibiliser et faire avancer.

Le débat n’est pas seulement sur le nucléaire, et il est encore trop centré sur ce sujet; il s’agit de définir la façon la plus pertinente d’engager la transition énergétique et faire émerger un modèle de développement durable alliant compétitivité, création d’emplois et bien-être sociétal. Avec pour enjeu, la lutte contre le réchauffement climatique et la réduction de l’usage des ressources fossiles de la planète et donc de la dépendance énergétique de la France, ajoute Mme Batho.

L’élargissement à toutes les régions Françaises et la sélection de 100 personnes pour la journée citoyenne, prévue le 25 mai prochain, est important, car il s’agit également de populariser les questions de la transition énergétique et recueillir les avis au sens le plus large possible, et ce dans un calendrier serré puisque les recommandations doivent être finalisées pour juillet.

A noter que le site Internet du débat la transition énergétique permet à tout citoyen de participer en ligne, pour ce faire: cliquez ici

Vous avez dit réchauffement ? En noir la moyenne décennale de T° , en vert / violet les écarts de T° +/- par an !!  – source MeteoFrance

Quatre volets en réflexion : efficacité énergétique, trajectoire du mixe énergétique long terme, choix sur les énergies renouvelables et développement industriel, et aussi … financement.

1) Efficacité énergétique et sobriété : comment économiser et utiliser au mieux l’énergie disponible dans nos modes de vie, de production et de consommation (achats, transports, réhabilitation des logements…) ?

2) Quelle trajectoire pour arriver au mixe énergétique en 2025 ? Scénarios possibles à horizon 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques européens et internationaux de la France ?

3) Quels choix en matière d’énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l’énergie et quelle stratégie de développement industriel et territorial ?

4) Quels coûts, quels bénéfices et quels financements pour la transition énergétique ?

Sur ce dernier volet, deux approches sont possibles : estimer ce qui est nécessaire et sans contrainte à priori, ou définir à priori combien investir chaque année et décider du partage ensuite. En tout cas la question du financement est cruciale, ouverte et partie intégrante du dossier, et constituera un élément clé de politique de relance au niveau Français mais aussi Européen, poursuit Delphine Batho.

Sur le volet développement industriel et territorial, quid du recyclage et transformation des produits en fin de vie: ce que l’on appelle encore, l’économie circulaire est un élément encore peu évoqué dans les débats sur la transition énergétique. Pourtant le sujet est clé et stratégique, et il sera certainement au cœur de la conférence environnementale prévu en septembre précise Mme Batho.

A ce sujet, rappelons que nous sommes assis sur des mines de remplacement (nos déchets) avec des quantités très importantes de ressources précieuses qui ne sont pour l’instant pas suffisamment recyclés dans nos déchets. Et le recyclage est bien souvent moins gourmand en énergie que l’extraction minière classique ! par exemple, savez-vous que la moitié du cuivre utilisé en Europe est recyclé ? Cf sur ce point également notre article sur les métaux rares et précieux utilisés par la filière électrique : cliquez ici

Le débat sur la transition énergétique – un tournant pour tous : après la révolution de la vapeur et du charbon, puis celle du pétrole, une nouvelle révolution industrielle et sociétale est à mettre sur pied maintenant et pour les 10 à 20 ans qui viennent. Ce sera un impact profond pour nos modes de vie et il est nécessaire que tous en prennent conscience, et ce malgré la crise et les difficultés quotidiennes qui y sont associées.

Découvrez ce document de synthèse bien fait qui expose l’état des lieux de l’énergie en France, en Europe et à l’international, les conséquences économiques, sociales et environnementales du mode de consommation actuel ainsi que les engagements de la France (notamment à horizon 2020 avec 20% de part d’énergies renouvelables et une diminution de 20% de nos émissions de gaz à effet de serre (GES)) : cliquez ici

Vous pouvez aussi consulter les cahiers des acteurs (associations environnementales, syndicats, entreprises et artisans, parlementaires, élus régionaux et municipaux, … ) qui donnent leurs positions respectives sur le débat: cliquez ici (attention il fait 8Mo)

Sources : site sur la transition énergétique et entretien du 11 avril avec Madame Delphine Batho ministre de l’Écologie du développement Durable et de l’Energie.








6 réponses

  1. Crhistophe
    | Répondre

    Le rapport est édifiant nous devons nous mobiliser, mais c difficile l’actu est absorbé par l’affaire Cahuzac et l’évasion fiscale, et tout le monde est préoccupé par la crise et son portemonnaie qui se vide, alors réveillons nous vite, le doc de synthèse est bien fait et peut aider

  2. Nicolas
    | Répondre

    Bonsoir,

    je trouve cela impressionnant de pouvoir économiser de 25 à 30% sur la facture énergétique rien qu’en isolant les maisons ou en investissant dans des réseaux intelligents …

    Du coup, on y gagne sur tous les tableaux : financier, écologique et géopolitique.

    Bref, nous n’avons plus le choix : la transition énergétique est l’avenir !

  3. Roger
    | Répondre

    Oui mais il faut arriver à convaincre chacun de l’urgence de cette transition !
    perso j’ai économisé 30% de ma conso. électrique avec mon nouveau chauffe eau thermodynamique, c’est un exemple mais en étant attentif à sa consommation, en rénovant ses systèmes de chauffage par exemple, et en isolant, on sait faire beaucoup d’économie. Roger

  4. Dan
    | Répondre

    Il y a aussi des réflexions et réunions dans certains espace infos énergie. Dan

  5. Cynthia
    | Répondre

    Oui j’ai laissé un message sur le portail du site de la transition énergétique, c’est plutôt bien l’idée de faire participer au maximum chacun d’entre nous au sujet, Cynthia

  6. Adele G. Roach
    | Répondre

    Whatever a future energy-transition bill might look like—and the government plans to pass one before the end of 2013—the orientation of the Hollande government constitutes a rupture with the nuclear policies of the past five decades.

Répondre